Cinq «tours de Pise» à découvrir en Russie

Anna Sorokina; @taksa_na_uaz, @olga_dynkovskaya/instagram.com
La Russie a ses propres «tours penchées». Il semble que ces structures soient sur le point de tomber... Mais non! Elles sont soutenues par d’infatigables blogueurs russes.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Tour de Neviansk, région de Sverdlovsk

L'ancienne ville de Neviansk, dans l'Oural (à 85 km au nord d'Ekaterinbourg), est connue à cause de sa tour penchée. Son inclinaison de 1,85 mètre est visible de loin. On ne sait pas qui l’a construite et quand : vraisemblablement, dans les années 1720, l'industriel Akinfy Demidov a ordonné la construction d'une maison pour sa famille et d'un clocher près de l'église de la Transfiguration en bois à proximité. La tour abritait également son bureau. Aujourd'hui, c'est un musée historique ouvert à tous. Si vous êtes dans les environs, notez l'horloge de la tour anglaise avec 18 mélodies : elle fonctionne toujours.

Mais pourquoi le clocher de Neviansk « tombe »-t-il ? La version principale est que c'était prévu (cette hypothèse suscite pourtant des doutes). La tour de 57 mètres a une base carrée sur laquelle il y a trois sections octogonales, chacune plus petite que la précédente. La tour se termine par un cône avec une girouette, qui oscille au moindre coup de vent. Si la tour penchait suite à une erreur de conception, la girouette ne tournerait pas.

Tour Siouïoumbike, Kazan

Vous savez certainement qu’on ne trouve pas des kremlins qu’à Moscou, mais aussi dans de nombreuses villes anciennes. L'un d'eux, situé dans la ville de Kazan, possède une tour de guet du XVIIe siècle. Et elle « tombe » aussi. Comme dans le cas de Neviansk, nous ne connaissons ni l'année de construction, ni le nom de l'architecte. Selon la légende, elle a été nommée d'après la souveraine du khanat de Kazan Siouïoumbike (qui signifie « maîtresse bien-aimée »), qui a refusé d'épouser Ivan le Terrible. Ce dernier lui a lancé un ultimatum : soit elle acceptait le mariage, soit la ville serait détruite. Siouïoumbike a voulu sauver la ville et a accepté, demandant de construire une tour en cadeau. Un bâtiment de sept étages a donc été érigé en sept jours. Après le mariage, elle est montée à l'étage et s'est précipitée depuis le sommet.

>>> Pourquoi les Russes construisent-ils des gratte-ciels horizontaux?

Les historiens pensent que la tour de 58 mètres s'est courbée parce que les pilotis de chêne à sa base n'étaient pas enfoncés assez profondément et qu’au fil du temps, ils se sont affaissés dans le sol sous son poids. En conséquence, la tour a dévié de la verticale de près de 2 mètres. Maintenant, son niveau inférieur est renforcé avec une structure en acier afin qu'elle ne tombe pas complètement. Actuellement, elle sert de minaret.

Kidekcha, région de Vladimir

L'ancien village de Kidekcha est situé près de Souzdal, mais il y a beaucoup moins de touristes. Et pourtant, il y a des choses à voir ! Des cabanes en bois avec des chambranles sculptés, et la plus ancienne église en pierre blanche du milieu du XIIe siècle, avec une tour inclinée du XVIIIe siècle. Apparemment, le sol s’est enfoncé en dessous, et la tour s’est inclinée avec le temps. Il est interdit d’y entrer pour des raisons de sécurité.

Clocher de l'église Saint-Jean-Baptiste de Iaroslavl

Sur le billet de 1000 roubles, on peut voir l'église Saint-Jean-Baptiste de Iaroslavl, qui a été construite à la fin du XVIIe siècle sur les rives de la rivière Kotorosl. Dans les années 1930, une forge était située dans le clocher, ce qui, selon les historiens, a provoqué l’inclinaison du bâtiment d'un mètre. Heureusement, ceci fut remarqué à temps. Dans les années 1950, la fondation de l'édifice a été renforcée en « redressant » légèrement la tour de 45 mètres, la transformant en monument d'architecture.

>>> Les sept tours les plus extraordinaires de Russie

Clocher de Solikamsk, territoire de Perm

Dans une petite ville marchande, à 200 km au nord de Perm (Oural), se trouve une construction inhabituelle de 57 mètres : le clocher de la cathédrale qui présente une inclinaison d'environ un mètre et demi.

Le clocher a été érigé à partir de l'automne 1713, mais en raison du mauvais temps, le rythme de construction était lent, puis les travaux ont dû être reportés jusqu'au printemps. Pendant ce temps, le sol s'est érodé, la tour s’est inclinée et elle fut terminée sous cette forme. Il est intéressant de noter que des « chambres » constituent la base de la tour : d'un côté il y a deux étages, de l’autre quatre. Ainsi, le clocher a pu s'intégrer à la topographie vallonnée de la place centrale de Solikamsk. Aujourd'hui, il abrite un musée et une terrasse d'observation.

Nous vous présentons ici les plus beaux lieux de culte de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies