Les sept tours les plus extraordinaires de Russie

Legion Media
Êtes-vous fasciné par les tours historiques, mystérieuses et inhabituelles? Venez en Russie! Le pays en compte de nombreuses, dont certaines parmi les plus hautes et les plus durables du monde, ainsi que plusieurs penchées comme à Pise. Sans parler d'une tour mystique gardée par des griffons...

Tour Ostankino de Moscou

À 540 mètres d'altitude, la tour de télévision et de radio d'Ostankino est la plus haute structure d'Europe. S'il s'agissait d'un immeuble résidentiel, la tour ferait 180 étages, mais en réalité, elle n'en compte que 45.

Au cours de l’ouragan de Moscou en 1998, le sommet de la tour s’est penché de six mètres depuis une position strictement verticale. En théorie, elle a la capacité de pencher jusqu'à 14 mètres.

Le 27 août 2000, un violent incendie a brûlé trois étages de la tour Ostankino, notamment le célèbre restaurant Septième ciel. Il n'a rouvert que 16 ans plus tard. En fait, l’incendie était si intense que beaucoup pensaient que la tour pourrait s’effondrer complètement.

Tour de Syuyumbike à Kazan

Un des symboles de la ville de Kazan, la tour de Syuyumbike, appartient à la catégorie des « tours inclinées », tout comme celle de Pise. Aujourd'hui, son inclinaison est de près de deux mètres.

Depuis que les archives locales ont été perdues, personne ne sait quand et pourquoi la tour a été construite. Certains disent qu'elle a été érigée au XVIe siècle sur ordre de Syuyumbike, régente de Kazan, pour honorer la mémoire de son mari décédé.

Selon une autre légende, quand Ivan le Terrible a pris Kazan, il aurait voulu épouser Syuyumbike. Elle a accepté, mais seulement s'il construisait d'abord une tour en sept jours. Lorsque la tour fut achevée, elle mit fin à ses jours en sautant depuis le sommet.

>>> Le «période blanche» de l’île d’Olkhon

Tour des griffons à Saint-Pétersbourg

Cette mystérieuse tour est cachée dans le centre historique de Saint-Pétersbourg. La Tour des griffons est, en fait, ce qui reste d’une ancienne chaudière.

Selon une légende, cette tour aurait été utilisée au XIXe siècle par le pharmacien Vilhelm Pel, qui y a mené des expériences d'alchimie. Pendant la nuit, le laboratoire de Pel aurait été gardé par des griffons survolant la ville.

Tour de Neviansk

Une autre tour penchée se trouve dans la petite ville de Neviansk, dans l'Oural. Cette « sœur » de la tour de Pise présente une inclinaison de 1,86 mètre.

On raconte que la tour construite en 1725 fut la première au monde à utiliser un paratonnerre, près de 25 ans avant son invention officielle par Benjamin Franklin en Amérique.

Tour Spasskaïa à Moscou

Le Kremlin de Moscou possède 20 tours et chacune mérite votre attention. Cependant, le plus importante d'entre elles est la tour Spasskaïa (tour Saint-Sauveur).

Pendant des siècles, elle a servi d’entrée principale au Kremlin. Il était de coutume de retirer son chapeau en traversant les portes. Ceux qui ne le faisaient pas étaient parfois réprimandés. On disait que lorsque Napoléon tenta de monter dans le Kremlin coiffé de son bicorne, un vent violent souffla soudain et le fit tomber de sa tête.

La plus importante horloge de Russie est montée sur la tour Spasskaïa. La sonnerie de ses cloches annonce officiellement le Nouvel an en Russie.

>>> Chevaux sauvages et feu affamé: expédition dans le Sud de la Sibérie

Tour Choukhov à Moscou

Construite au début des années 1920 à la fin de la guerre civile, la tour de radiodiffusion Choukhov a été pendant de nombreuses années un symbole de la télévision soviétique.

Avec sa conception hyperboloïde, la tour est extrêmement durable. Ainsi, quand un petit avion a percuté la tour en 1939, cette dernière n’a même pas besoin de réparations. L’ouragan de Moscou de 1998 n’a pas non plus causé de dégâts.

Le clocher de Kaliazine

Le clocher d’église à Kaliazine (près de 200 km au nord de Moscou) est tout ce qui reste du centre historique de la ville après l’inondation artificielle entreprise à la fin des années 30 en vue de la construction d’une centrale hydroélectrique. Alors que l'église a été démolie, son clocher a été épargné pour servir de phare au réservoir nouvellement formé.

Malgré le projet visant à détruire finalement la tour, celle-ci reste debout. Aujourd'hui, le clocher solitaire de Kaliazine se dresse sur une petite île et constitue une attraction touristique majeure. En outre, il sert encore de nouveau à accueillir des cérémonies religieuses. 

Dans cette autre publication, découvrez dix-sept sites fascinants du patrimoine mondial de l'UNESCO situés en Russie

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies