Les quinze plus beaux palais des Romanov

Legion Media
Si Saint-Pétersbourg surprend les touristes avec ses spectaculaires palais dans le style occidental, Moscou peut en proposer de plus traditionnels, que vous ne trouverez nulle part ailleurs en dehors du pays.

Grand palais de Peterhof (région de Leningrad)

Le Grand palais est un véritable joyau de Peterhof, un ensemble de palais et de jardins situé près de Saint-Pétersbourg. Également connu sous le nom de « Versailles russe », il accueillait par le passé la résidence d’été des empereurs russes. De nos jours, le palais est un musée qui contient plus de 3 500 objets : peintures, porcelaines, tissus, meubles et effets personnels des souverains russes. Le complexe de Peterhof comprend également plusieurs palais de moindre importance. Dans l'un d'entre eux - le Palais agricole - le premier ascenseur en Russie a été installé.

Palais d'hiver (Saint-Pétersbourg)

Résidence principale des empereurs russes, le Palais d'hiver impressionne par son immensité. Il compte 1 057 chambres, 1 786 portes, 1 945 fenêtres et 117 escaliers. Ses salles sont décorées de 176 sculptures. Aujourd'hui, le palais d'hiver abrite le Musée de l'Ermitage. Entre ses murs, les visiteurs peuvent trouver des millions d'objets de la préhistoire à nos jours, y compris des œuvres bien connues de Léonard de Vinci, Henri Matisse et Rembrandt.

>>> Sept châteaux russes oubliés par les guides touristiques

Palais Terem (Moscou)

Construit en 1636, le palais Terem, situé dans l’enceinte du Kremlin de Moscou, associe des éléments de l'architecture italienne et russe ancienne. Les murs intérieurs ont été décorés avec des ornements étranges, des motifs héraldiques et des dessins sur des thèmes bibliques. Bien que les décorations d'origine n'aient pas été préservées, une restauration du XIXe siècle a été réalisée avec goût dans le respect du style du XVIIe siècle.

Palais de Livadia (Crimée)

Résidence méridionale de la famille impériale, le palais de Livadia est devenu célèbre dans le monde entier lorsque Staline, Roosevelt et Churchill s'y sont rencontrés en février 1945 à l'occasion de la conférence de Yalta, au cours de laquelle le thème de l'Europe de l'après-guerre a été examiné.

Palais Catherine (région de Leningrad)

Trois impératrices - Catherine Ire, Elizabeth Petrovna et Catherine II - n’épargnèrent ni efforts ni argent pour en faire l’un des plus beaux palais d’Europe. La pièce la plus remarquable du palais Catherine était la Chambre d’ambre. Offerte au tsar russe Pierre Ier par Frédéric-Guillaume Ier de Prusse, elle a été perdue sans laisser de trace pendant la Seconde Guerre mondiale. Maintenant, les visiteurs peuvent voir une réplique de ce chef-d'œuvre.

Palais de Gatchina (région de Leningrad)

Le palais de Gatchina était probablement le lieu de villégiature le plus prisé de la famille impériale. L'un de ses endroits les plus intéressants est un passage secret avec de nombreux couloirs et salles cachées. Le passage permettait aux résidents non seulement de quitter discrètement le palais, mais aussi de se déplacer rapidement entre ses ailes.

Palais de Tsaritsyno (Moscou)

Le palais de Tsaritsyno, situé dans le sud de Moscou, a une histoire triste. Conçu comme une résidence de Catherine II, il n’a jamais été habité. Pendant des siècles, le palais est resté abandonné et à la fin du XXe siècle, il était dans un état déplorable. Ce n’est qu’après une restauration majeure, en 2005-2007, qu’il est devenu l’étonnant palais imaginé par ses architectes.

Palais Vorontsov (Saint-Pétersbourg)

Le célèbre architecte italien Francesco Bartolomeo Rastrelli a conçu ce palais à la demande de l'homme d'État Mikhaïl Vorontsov. Énorme et luxueux, il est devenu un fardeau insupportable pour Vorontsov, qui a été contraint d’en faire don à l'État. À la fin du XVIIIe siècle, l'empereur Paul Ier a offert le palais aux Chevaliers de Malte, qui ont ajouté au bâtiment principal la Chapelle de Malte. De nos jours, le palais abrite l’école militaire Souvorov, et le visiter n’est pas facile. Cependant, les touristes peuvent assister à des concerts de musique d'orgue dans la chapelle.

Palais Tauride (Saint-Pétersbourg)

Le palais a été construit sur les ordres de l'impératrice Catherine II et visait à récompenser le prince Grigori Potemkine pour la conquête de Tauride (Crimée) en 1783. Le palais de Tauride a eu un impact significatif sur l'architecture russe. Après son apparition, les nobles ont commencé à remodeler leurs domaines respectifs.

Palais en bois du tsar Alexeï Mikhaïlovitch (Moscou)

Le palais en bois du tsar Alexeï Mikhaïlovitch, avec ses 270 chambres décorées de peintures et de sculptures, a été construit en 1667 sans utiliser de matériel de fixation, de clous ou de crochets. Démoli au XVIIIe siècle, il a été reconstruit dans les années 1990 pour le plus grand bonheur des amateurs d'architecture russe en bois.

Palais Mikhaïlovski (Saint-Pétersbourg)

Conçu par l'architecte italien Carlo Rossi, le palais Mikhaïlovski est l'un des plus beaux édifices de Saint-Pétersbourg. Le palais a émerveillé non seulement les habitants de la ville, mais aussi les étrangers. Ayant beaucoup entendu parler de l’édifice, le roi britannique George IV a même demandé à l'empereur de Russie Nicolas Ier de lui envoyer une maquette du palais.

Grand palais du Kremlin (Moscou)

Achevé en 1849, le Grand palais du Kremlin est aujourd'hui la résidence officielle du président de Russie. Il est possible de visiter ce palais grandiose, mais c'est un plaisir coûteux. Une excursion de deux heures coûte environ 80 euros.

Palais impérial (Tver)

Construit au milieu du XVIIIe siècle, le Palais impérial de Tver servait de lieu de loisirs pour les Romanov lors de leurs voyages de Saint-Pétersbourg à Moscou. Le bâtiment a été reconstruit à plusieurs reprises et intègre des éléments de différents styles architecturaux, notamment du baroque et du classicisme.

Palais Constantin (Saint-Pétersbourg)

Le Palais Constantin est aujourd'hui le centre des affaires et de la culture de Saint-Pétersbourg. Des événements majeurs tels que les sommets Russie-UE et le G20 ont eu lieu entre ses murs.

Palais Petrov (Moscou)

Avec la construction du palais Petrov, Catherine II célèbre la victoire de la Russie sur l’Empire ottoman (1768-1774). Au cours de l'incendie dévastateur de 1812, Napoléon a quitté le Kremlin pour s'installer au palais Petrov, que les soldats ont transformé en forteresse imprenable. De nos jours, le palais est partagé entre un musée et un hôtel.

Dans cette autre publication, découvrez dix-sept sites fascinants du patrimoine mondial de l'UNESCO situés en Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies