Dix magnifiques églises de Moscou et sa région pour trouver l'inspiration

Legion Media
Tous les guides et blogs conseillent de visiter les principales cathédrales de la ville: Saint-Basile, le Christ-Sauveur et les églises à l'intérieur du Kremlin. Mais laissez Russia Beyond vous montrer quelques trésors cachés aimés par les Moscovites…

1. Couvent Novodievitchi

C'est un endroit vraiment pittoresque avec un parc, un étang et des canards à proximité. Les huit églises valent toutes la peine d'être visitées. Le couvent est classé par l'UNESCO comme un exemple du baroque de Moscou. Il a été fondé en 1524 - avant la dynastie des Romanov - et a été utilisé comme centre des négociations durant le Temps des troubles de la Russie à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècle. Si vous êtes à Moscou pour la Coupe du Monde de la FIFA 2018, il s'agit d'une visite facile, car elle est très proche du stade Loujniki. La cathédrale principale, et la plus ancienne du couvent, est consacrée à l'icône de Notre-Dame de Smolensk. Et quand vous entrez dans le couvent à travers les portes principales, levez les yeux - il y a une autre église juste au-dessus de votre tête.

2. Église Saint-Nicolas de Khamovniki

À environ 20 minutes à pied du couvent de Novodievitchi, non loin de la station de métro Park Koultoury, se trouve une église dédiée à Saint Nicolas, plus souvent appelée par l'église orthodoxe russe Nicolas le Miraculeux. C'est l'un des saints les plus vénérés en Russie.

Cette belle église, qui ressemble plus à une maison en pain d'épice qu'à un lieu de culte, est un exemple du style décoratif dit moscovite ou de l'ornementalisme moscovite. C'est un style architectural de la première moitié du XVIIe siècle (qui dans les derniers bâtiments sera remplacé par le baroque de Moscou).

La relique principale de l'église est l'icône de Notre-Dame Refuge des pécheurs.

Lire aussi : Lire et comprendre une icône russe

3. Couvent de la Nativité

Le Couvent Rojdestvenski (Nativité) a été fondée dans les années 1380 avant même que l'ancienne Russie soit unie dans la mémoire de ceux qui ont été tués pendant la grande bataille de Koulikovo. Le monastère aurait d'abord été situé dans le Kremlin de Moscou, mais il a plus tard a déménagé à son emplacement actuel, dont il tient son nom - la rue Rojdestvenka et le boulevard Rojdestvensky. Les autorités soviétiques ont fermé le couvent en 1922 et pendant 70 ans, les anciens bâtiments cléricaux ont servi de bureaux, de laboratoires scientifiques, de cantines et à d'autres besoins des autorités soviétiques.

Il y a plusieurs belles églises à l'intérieur comme l'église de la Nativité construite au début du XVIe siècle, ou la cathédrale de Notre-Dame de Kazan, construite en 1904-1906 dans le style vieux-Moscou.

L'intérieur de cette église est plutôt inhabituel, avec des images étoilées qui s'élèvent sur son plafond largement voûté.

4. Église Saint-Clément

Entourée d'autres bâtiments, cette église en briques rouges est située dans l'étroite petite rue Klimentovsky. Il est difficile de croire que c'était autrefois la seule structure en pierre de la zone. C'est la plus grande église du quartier Zamoskvoretchié de Moscou et elle est vraiment splendide. La cathédrale a été construite et reconstruite au XVIIIe siècle dans le style baroque « élisabéthain » de Moscou.

Lire aussi : La cathédrale de la Trinité de Saint-Pétersbourg en six faits

Comme beaucoup d'autres églises, Saint Clément a été fermée à l'époque soviétique et servait de dépôt de livres de la Bibliothèque d'Etat de Lénine. Elle a été restituée à l'église en 2008 et les travaux de restauration ont commencé en 2014.

5. Église de Saint-Grégoire de Neocésarée

Une autre cathédrale peinte en rouge sur la rue Bolchaïa Polianka est vraiment unique - il suffit de regarder ces trois rangées de décorations en kokochnik dentelé et les cinq dômes en oignon sur des arches en briques sans fenêtre (qui sont vraiment rares). Il y a des couronnes sur les croix, ce qui signifie que l'église a été construite sur ordre du tsar. Et cette église était en effet très appréciée par beaucoup de Romanov.

C'est dans cette église que le deuxième tsar Romanov, Alexeï, a épousé sa femme Natalia, et plus tard leur fils, le futur tsar Pierre le Grand, aurait été baptisé ici.

Lire aussi : Notre-Dame-de-Kazan: la cathédrale privée des Romanov en 8 points

Dans les années 1930, l'église a été fermée, les iconostases ont été endommagées et un prêtre local fut victime des répressions; les services de l'église n'ont été rétablis qu'en 1996.

6. Église de la Nativité de Poutinki

Si vous avez vu la place Rouge, les murs rouges du Kremlin et les murs rouges de Saint-Basile (ou les églises rouges mentionnées ci-dessus), nous sommes sûrs que vos yeux ont besoin d'un peu de repos, alors voici une église blanche sur la rue Malaïa Dmitrovka, non loin de la rue Tverskaïa.

L'attribution « Poutinki » n'a rien de commun avec le président russe, elle fait référence au mot « pout » (route), car les ambassadeurs du XVIIe siècle résidaient à proximité en faisant route vers les villes du nord de la Russie.

Lire aussi : Ce qu’il faut savoir de la cathédrale Saint-Basile pour briller en société

La cathédrale est vraiment spéciale à l'intérieur: petite et sombre, elle n'a rien de commun avec la pompe surchargée d'or de certaines églises modernes. Sur les anciennes icônes, vous pouvez voir des bijoux qui ont tous été donnés par la paroisse.

7. Cathédrale Notre Dame du Signe à Kountsevo

Au XVIIIe siècle, Alexandre Naryshkine, un cousin de Pierre le Grand et représentant d'une ancienne famille noble qui possédait un domaine à Kountsevo, a construit une église en ces lieux. Au début du XXe siècle, décision fut prise de reconstruire complètement l'église dans le style néo-byzantin (rare pour l'époque). La « basilique » actuelle a été ouverte en 1913, mais comme tant d'autres églises, elle fut fermée dans les années 1930 par les autorités soviétiques et lourdement endommagée. Elle a été rouverte en 1991 et fait maintenant beaucoup de sensibilisation auprès des jeunes et possède une école paroissiale du dimanche.

8. Église de l'Ascension à Kolomenskoïe

Le parc de Kolomenskoïe est un endroit idéal pour se promener et se sentir comme un boyard russe du XVIe siècle. C'est le père d'Ivan le Terrible, Vassili III, qui alloua des fonds pour la construction de l'église en 1528-1532. La légende dit que la construction d'une nouvelle maison de Dieu visait à exaucer une prière de Vassili pour que sa femme donne naissance à un fils. D'autres sources disent que cela a été fait en reconnaissance pour la naissance d'Ivan.

Lire aussi : Les dix plus beaux monastères de Russie sous la neige

Bien sûr, l'aspect actuel de l'église n'est pas le même que celui d'il y a 500 ans, la cathédrale a été reconstruite et restaurée plusieurs fois. Mais cependant, au cours du siècle dernier, des détails intéressants ont été révélés, tels que la soi-disant « place du tsar » ou les vestiges des portes du nord.

9. L'église Notre-Dame de Vladimir à Bykovo

Pour une expérience cléricale très inhabituelle, il faut aller plus loin, dans la région de Moscou. Cette église ressemble au château gothique du film La Belle et la Bête. Elle a été construite sur le territoire du domaine de Vorontsov-Dachkov, aujourd'hui abandonné, mais reste un endroit très intéressant pour se promener. Certains experts disent que l'église rappelle le style du célèbre architecte Vassili Bajenov, qui a construit le parc Tsaritsyno et la maison Pachkov à Moscou.

L'intérieur de l'église est vraiment exigu et ne paie pas de mine; des travaux de restauration sont toujours en cours à l'intérieur et à l'extérieur.

Lire aussi : Six églises russes uniques en leur genre

10. L'église Notre-Dame du Signe à Doubrovitsy

La vue imprenable sur cette église est à couper le souffle. Sans la croix sur le dessus, vous n'imaginerez probablement jamais que c'est une église orthodoxe. L'intérieur de l'église n'est pas moins imposant, avec des fresques jusqu'à la coupole (ne vous faites pas un torticolis en l'observant).

L'église est située sur les rives de la rivière Pakhra et il y a un grand parc à proximité. C'est aussi l'un des endroits les plus populaires pour les mariages dans la région de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer