Comment passer un week-end de rêve dans les montagnes d’une république du Caucase russe

Yelena Afonina/TASS
Promenez-vous à cheval dans les gorges, initiez-vous au ski dans une station de haute montagne dernier cri et passez le test de la cuisine caucasienne.

La petite mais très montagneuse république de Karatchaïevo-Tcherkessie accueille les hôtes comme s’ils étaient de la famille : on les nourrit, on les abreuve et on leur offre tout ce qu’il y a de meilleur. Et la meilleure chose ici, ce sont les montagnes sans fin du Caucase, qui attirent avec leurs glaciers gris, leurs cols escarpés et leurs rivières rapides. Nous avons fait le tour de Karatchaïevo-Tcherkessie à cheval, en snowboard et à pied, et nous avons découvert pourquoi les amoureux d’aventure extrême, les romantiques et les gourmets se retrouvent tous ici.

Promenade sur un cheval local

Si, dans un autre endroit, vous auriez loué un « cheval de fer » pour parcourir les environs, c’est à un cheval en chair et en os que l’on pense immédiatement en Karatchaïevo-Tcherkessie. Même si vous n’avez jamais monté à cheval, s’initier à l’équitation  dans les gorges de montagne de Krasny Kourgan, où le cheval Karatchaï est élevé, est sans l’ombre d’un doute une excellente idée.

>>> De la guerre à la paix: voyage en Tchétchénie

Les filles, en plus des instructions d’équitation, reçoivent en bonus un secret de longévité du Caucase. « Les hommes ne vieillissent pas chez nous, disent les locaux sans qu’on sache s’ils plaisantent. Après tout, un homme ne vieillit que lorsqu'il perd son intérêt pour les femmes, mais ce n’est pas le cas ici. Par conséquent, il vaut mieux ne pas s'éloigner des instructeurs ».

Il n’est pas facile de suivre les consignes, car l’élégant cheval noir Karatchaï a son propre navigateur intégré et il adore tourner sur n’importe quel chemin étroit dans une gorge de montagne. Au début, il semble instable et on a l’impression qu’il pourrait même trébucher sur une pierre (à ce moment-là, vous vous sentez un peu mal à l’aise) - mais en fait, c’est l’une des races les plus fiables au monde, même lorsqu’elle fait de la randonnée sur l’Elbrouz.

La sensation quand le cheval se précipite joyeusement vers le bas, sans prêter attention à la route et à la végétation épineuse, est tout simplement inoubliable. Quelques heures d’une telle promenade et vous vous sentirez remis en selle. Littéralement.

Trouver la romance à Romantik

Pendant que les touristes se familiarisent avec l’équitation, les habitants glissent en snowboard ou en ski alpin. La nouvelle station toutes saisons d’Arkhyz, ouverte fin 2013, semble avoir été créée spécialement pour tomber amoureux du repos actif et du romantisme des montagnes.

>>> Huit merveilles naturelles de Russie (relativement) faciles d'accès

Prenez un forfait de ski, un snowboard et un casque et lancez-vous à la conquête des sommets. Pas tout de suite, bien sûr. Tout d'abord, nous écoutons attentivement l'instructeur, puis nous tombons vingt ou trente fois de différentes manières (pas exprès). Et lorsque les jambes refusent d'obéir et que vous perdez l'équilibre, l'instructeur dit qu'il est temps de se lancer sur une vraie piste. Si vous avez soif de liberté et d'adrénaline, alors bienvenue sur le nouveau versant sud réservé aux pros. Seul problème : il n’y a pas d’Internet au sommet, et vous devrez donc redescendre pour envoyer un selfie à vos amis.

Beaucoup d'athlètes expérimentés viennent skier ici pour la première fois : Alexander, de Riazan, passait ses vacances d'hiver à Sotchi, mais il dit qu'il y a beaucoup moins de monde ici et que les prix des forfaits de ski sont beaucoup plus humains. Leonard et Margot de Voronej sont allés dans l’Elbrouz et à Dombaï, mais ils ont aimé ici le service et la « préparation parfaite » des pistes. Vassili et Irina de Moscou ont déclaré qu'il s'agissait d'une station de ski de niveau européen, bien qu'ils aient noté que les prix des hôtels en haute saison étaient comparables à ceux de l'Autriche.

Les villages les plus proches des remontées mécaniques portent les noms poétiques de Lounnaïa Poliana (« clairière  lunaire ») et de Romantik, mais les jeunes préfèrent réserver des hôtels un peu plus bas le long de la route, à Arkhyz même. Là, vous pouvez louer une chambre bon marché dans une maison d'hôtes et tout le charme de l'après-ski se concentre dans les établissements caucasiens typiques spécialisés dans le barbecue. En plus, il est plus pratique de faire des excursions à partir de là et il y a beaucoup de choses à voir.

Percez les secrets des étoiles

Dans les montagnes, la nuit tombe en un éclair : le soleil se cache derrière une pente enneigée et le ciel est instantanément recouvert d’une lumineuse trainée d’étoiles. Le ciel nocturne de Karatchaïevo-Tcherkessie est si expressif que l’on voudrait l'admirer à l'infini. Ici, les habitants observent les étoiles depuis des siècles : à Nijny Arkhyz se trouve un ancien observatoire grâce auquel les Alains (un peuple qui vivait ici jusqu’au Moyen âge) ont déterminé les dates du Solstice il y a mille ans (on dit que même le roi Arthur avait des racines alaniennes).

>>> Les 100 plus beaux lieux de Russie en images

Et dix-sept kilomètres plus haut, au bout d’une sinueuse route de montagne, se niche le plus grand centre d’astrophysique de Russie. Le vendredi, les week-ends et les jours fériés, vous pouvez les visiter pendant dans le cadre d’excursions. Certes, il ne faut pas espérer jeter un coup d’œil sur les étoiles, mais vous pouvez voir le télescope géant pesant 650 tonnes sous le dôme et les anciens panneaux de commande, qui ont depuis longtemps été remplacés par des ordinateurs modernes. Et bien sûr, il vaut la peine de venir ici pour les vues incroyablement photogéniques de la vallée d'Arkhyz.

Préparez-vous à l’attaque des khytchiny

En Karachaïevo-Tcherkessie, il est de coutume de manger de la cuisine traditionnelle du Caucase. Pendant que vous vous attendez à un chiche-kebab d'agneau parfumé, une riche soupe chourpa, du fromage frais et de l'aïran fait maison, les khytchiny vous attaquent insidieusement et subitement. En montagne, vous n'aurez aucune chance d’y résister.

Imaginez une épaisse galette cuite au beurre, regorgeant de garniture juteuse : purée de pommes de terre, fromage, légumes verts ou viande hachée. Une portion vous ajoute un kilo, mais nommez-moi les personnes qui peuvent se limiter à une seule portion…

>>> Dargavs: bienvenue dans la «Cité des morts» du Caucase russe

Les habitants disent que l'air des montagnes élimine les toxines du corps, mais lorsque vous demandez comment éliminer les khytchiny du corps, ils sourient sournoisement et ajoutent une ou deux galettes. Les khytchiny ne sont généralement pas considérés comme le plat principal. On les mange généralement avant le barbecue, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un simple en-cas. Ah, au fait. Ne vous attendez pas à des salades, des fruits et autres plats frivoles - dans le Caucase, la nourriture est une chose sérieuse.

Comment s'y rendre : L’aéroport le plus proche d’Arkhyz se trouve à Mineralnié Vody, à 200 km. Vous pouvez ensuite prendre un bus ou un taxi pour vous y rendre.

N’hésitez pas à suivre ce lien afin d’admirer les somptueux paysages du Daghestan.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies