La mosquée la plus ancienne de Russie, toujours debout après 1.300 ans d'histoire

La mosquée de Djouma au Daghestan est restée debout pendant plus de 13 siècles, et c'est l'un des principaux endroits depuis lesquels l'islam s'est répandu en Russie.

La mosquée de Djouma, dans la ville méridionale de Derbent, en Russie, est la plus ancienne mosquée du pays, ainsi que du territoire de l'ex-Union soviétique.

Construite en 734 après que le califat omeyyades a capturé Derbent, elle se trouve aujourd'hui sur le territoire du Daghestan. Certains chercheurs pensent que le site pourrait être encore plus ancien, et qu’il avait peut-être auparavant un temple en ces lieux.

Au XIVe siècle, la mosquée a été fortement endommagée par un tremblement de terre, mais elle a été restaurée en 1368-1369.

La mosquée a fait face à des moments difficiles dans la période soviétique, et a été fermée en 1930. En 1938-1943, la mosquée fut utilisée comme prison, mais en 1943 elle fut rendue au clergé musulman et devint la plus grande mosquée du Caucase du Nord.

Dans la cour intérieure de la mosquée de Djouma se trouvent des platanes anciens qui datent du IXe siècle. Selon la légende, ils ont été plantés par le célèbre mystique perse et saint soufi Junayd de Bagdad. Aujourd'hui, ils protègent la mosquée des forces naturelles nocives.

Les quatre arbres, qui datent de plus de 2 000 ans, absorbent l'humidité du sol. Leur solide système racinaire maintient le sol très stable, protégeant la mosquée des conséquences des séismes.

Bien qu'il s'agisse d'une mosquée chiite, les adeptes de tradition sunnite peuvent également être vus ici en train de prier.

La mosquée de Djouma est plus qu'une mosquée, et le complexe comprend également une école religieuse islamique et des logements pour le clergé.

Grâce à notre article faites connaissance avec l'une des plus anciennes colonies du Caucase du Nord, Kala-Koreïch, qui a étendu l'Islam dans la région.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.