Que faire à Moscou quand marcher n’est pas notre tasse de thé?

Getty Images
De plus en plus de touristes se rendent chaque année dans la capitale russe. Toutefois, cette mégalopole s’étendant à perte de vue est susceptible d’effrayer personnes à l’âge avancé, à mobilité réduite ou n’aimant tout simplement pas marcher. La ville réserve néanmoins diverses activités accessibles pour ce type de voyageurs et nous nous apprêtons à vous le prouver.

Visitez le Bunker 42

Si Moscou fait ressurgir en vous de vifs souvenirs de la guerre froide, des tensions entre les deux superpuissances mondiales, du bras de fer de Kennedy et Khrouchtchev lors de la crise des missiles de Cuba, ou encore du défi de Reagan à l’adresse de l’URSS par le biais de sa célèbre « Initiative de guerre des étoiles », alors un incontournable de votre séjour devra être le Bunker 42, abritant aujourd’hui le Musée de la guerre froide.

Cet abri est situé en plein centre de la capitale et selon son site internet il s’agit du premier refuge antiatomique soviétique à avoir été ouvert au public. Ici, à une profondeur de 65 mètres, se trouvait le poste de commandement de l’aviation soviétique à long rayon d'action. Le musée propose également des excursions dans le cabinet personnel qu’aurait rejoint Staline en cas de conflit nucléaire.

>>> Vingt stations du métro de Moscou, des simplement jolies aux plus stupéfiantes

À noter qu’en octobre 1962, en pleine crise des missiles de Cuba, y ont travaillé quelque 2 500 agents, contre les 600 employés habituels, dans l’éventualité d’une frappe imminente sur Moscou. Pour vous rafraîchir la mémoire quant à ces événements du siècle passé, n’hésitez donc pas à prendre part à l’une des excursions organisées sur ce thème ainsi que sur le début de la guerre froide.

Si vous n’avez aucunement l’intention de vous remémorer ces épisodes historiques mais que demeure en vous un certain intérêt pour le passé, il existe une myriade d’autres musées consacrés au Goulag, ou encore à l’exploration spatiale par les Soviétiques.

2. Explorez le Kremlin

Cependant, ce serait une grave erreur de vous limiter uniquement à l’histoire soviétique, la capitale russe préservant des trésors d’époques plus anciennes. Le cœur de Moscou est ainsi riche en patrimoine datant du Moyen-Âge et si vous ne souhaitez pas passer des heures à déambuler à pied dans les rues, un lieu en particulier s’impose comme un concentré d’histoire pluriséculaire : le Kremlin.

Cette enceinte aux hauts remparts rouges encercle en effet plusieurs lieux d’intérêt, tels que le Palais des armures, qui compte plus de 4 000 pièces d’exposition uniques, ainsi que la cathédrale de l’Archange-Saint-Michel, qui n’est autre que le lieu d’inhumation des grands princes de Moscou et des premiers tsars.

Avec un peu de chance, vous pourrez même y apercevoir le convoi du président Vladimir Poutine, son lieu de travail s’y trouvant, mais l’accès y étant évidemment restreint. D’autres éléments restent eux à la vue de tous et ne risquent pas de se défiler : le Tsar-Pouchka(en russe «pouchka» signifie «canon») et la Tsar Kolokol (ou Reine des cloches), deux géants de leur espèce.

>>> Il y a 50 ans, Moscou ressemblait à un village!

Faites également un détour par la place Rouge adjacente et, pour le soir, réservez vos billets pour un ballet au théâtre Bolchoï, qui se situe à proximité. Enfin, si vous vous en sentez la force et le courage, juste à côté se trouve en outre le tout nouveau parc Zariadié aux allures futuristes et représentant les différentes zones climatiques du pays.

3. Accordez-vous une croisière en bateau

L’un des meilleurs moyens de profiter des paysages urbains de la capitale sans user ses chaussures est de monter à bord d’une embarcation voguant sur la rivière Moskova. Les panoramas s’ouvrant à vous seront alors particulièrement époustouflants. La ville propose de multiples options, qu’il s’agisse d’une excursion d’une heure ou d’une journée entière.

Le centre-ville s’offrira sublime à vous depuis les flots : le Kremlin, la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, celle du Christ-Sauveur, ou encore l’immense et controversée statue de Pierre le Grand.

>>> Les incroyables contrastes architecturaux de Moscou en images

D’autres excursions en bateau sont en outre possibles, notamment pour vous rendre au monastère Saint-Nicolas-d’Ougrecha, en banlieue. Selon la légende, ce complexe religieux a été fondé en 1380 par le prince moscovite Dmitri Donskoï en route pour sa bataille décisive contre les Tatars. En chemin, votre navire passera d’ailleurs par la résidence impériale de Kolomenskoïé qui est tout autant éblouissante de beauté.

Une manière agréable de découvrir Moscou en évitant embouteillages et fatigue.

Dans cet autre article, nous vous donnons nos meilleurs conseils pour visite la ville en compagnie de vos enfants.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies