Vingt stations du métro de Moscou, des simplement jolies aux plus stupéfiantes

Nikolay Galkin/TASS
Plus qu'un simple moyen de transport, le métro de la capitale russe est une véritable œuvre d'art et d'architecture. Vous n’y trouverez pas deux stations identiques et c’est pourquoi nous vous proposons notre liste de celles que vous devez absolument admirer de vos propres yeux.

20. Vorobiovy Gory (Le mont des moineaux)

Elle a été construite en 1959 sur un pont enjambant la rivière de la Moskova – la première station de ce genre en Russie. Elle a été rénovée dans les années 1990, et depuis 2010 elle est utilisée comme salle d'exposition de porcelaine, de poupées, de sculptures d'animaux et de costumes d'époque. Si vous êtes chanceux, vous pourriez même avoir la chance d’y apercevoir une exposition saisonnière consacrée aux nombreux accomplissements russes dans le sport ou l'exploration spatiale.

19. Spartak

La construction de cette station a commencé dans les années 1970, mais le projet a finalement été gelé en raison de sa mauvaise gestion. Elle a finalement ouvert le 27 août 2014, le même jour que le stade voisin du Spartak Moscou. La station est orné de panneaux sur le thème du football, avec comme couleurs principales le rouge et le blanc - les couleurs du club Spartak.

18. Dinamo

L’accent mis par l’URSS sur la santé et le sport a été choisi comme thème principal du décor de la station Dinamo, nommée ainsi à cause de sa proximité avec le stade du même nom. Le design du pavillon se trouvant en surface rend ainsi hommage à la Grèce antique, berceau des Jeux Olympiques. Les colonnes corinthiennes de marbre sont décorées avec des frises et des bas-reliefs représentant les sports et différentes compétitions.

Sous terre, le décor de la station est plus sobre et comprend sept types de marbre. Les murs sont ornés de médaillons en porcelaine mettant en vedette différents athlètes.

17. Okhotny Riad

Inaugurée en 1935, elle était la plus longue station de métro du monde à l'époque, mais elle a depuis perdu ce titre (la plus longue est à présent Vorobiovy Gory.). Du marbre a été utilisé pour décorer Okhotny Riad, couvrant les grandes colonnes grises ainsi que le sol en damier gris et blanc. Cette station est la plus proche de la place Rouge et conduit également à l'une des principales rues du centre-ville de Moscou - Okhotny Riad.

16. VDNKh

Cette station vous amène à la célèbre Exposition des Réalisations de l'Économie Nationale (VDNKh), qui présente les plus grands succès industriels de l'URSS. Les multiples pavillons thématiques se trouvant dans ce parc ont été rénovés et offrent aujourd’hui un large éventail de divertissements : musées, sports, aquarium et restaurants. L’imposante céramique créée dans l'ancien style russe de Gjel, que l’on peut y contempler, ne date en réalité que de 1997. Elle représente un marché du XIXe siècle, ainsi que plusieurs monastères russes.

15. Arbatskaïa (Celle de la ligne bleue)

Cette station a été conçue par Leonid Poliakov, l'architecte ayant construit l’un des sept gratte-ciels staliniens. Le sol de la station est constitué de dalles de granit multicolores qui forment un singulier motif de tapis, tandis que ses piliers sont décorés avec des bouquets de céramique blanche. Les lustres sont en bronze doré. La station Arbatskaïa est à côté du siège du ministère de la Défense et une légende urbaine raconte qu'il a été conçu de telle sorte qu'en cas dе guerre majeure, il pourrait être rapidement transformé en bunker d'urgence pour les responsables militaires.

14. Aviamotornaïa

Le décor et le nom de cette station sont dédiés aux concepteurs de moteurs d'avions. La sculpture en métal au fond du hall montre Icare porté par les vents ascendants.

Le toit de la station a été conçu pour ressembler à un tapis volant, composé de nombreuses pyramides d’or anodisées avec deux types d'images : les rayons du Soleil et les étoiles nocturnes.

13. Tretiakovskaïa

Cette station mène à la célèbre galerie Tretiakov, la principale collection d’œuvres d’art russes dans le monde. Les murs de la station sont décorés avec des bas-reliefs en bronze célébrant les artistes, sculpteurs et iconographes russes. Au-dessus de l’arche menant aux escalators, vous verrez une grande image de la galerie Tretiakov.

12. Tsvetnoï Boulevar

C’est la station la plus proche de l'un des plus anciens cirques de la capital, le cirque moscovite du boulevard Tsvetnoï, et il a donc été conçu en conséquence. Par exemple, dans le passage souterrain, vous verrez un énorme vitrail coloré et lumineux représentant différents artistes de cirque.

11. Park Pobedy (Celle de la ligne bleue)

Son intérieur est une ode aux grandes victoires du peuple russe, y compris la guerre de 1812 contre Napoléon et la Seconde Guerre mondiale. Conçus par le célèbre artiste soviétique et russe Zourab Tsereteli, les halls nord et sud célèbrent chacune de ces deux victoires.

10. Parc Koultoury (Celle de la ligne marron)

Cette station mène au parc principal de Moscou, le parc Gorki, et comprend cinq types de marbre, du gris clair au noir veiné. Les lustres et les bas-reliefs en marbre y dépeignent les activités de travail et de loisirs du peuple soviétique, ainsi que des activités du parc, notamment des modèles réduits d’avions suspendus, des personnes dansant ou jouant au football et au tennis.

9. Slavianski Boulvar

Cette station moderne a ouvert ses portes en 2008. Néanmoins, elle suit les normes esthétiques établies par les stations plus anciennes. Inspirée par les œuvres du célèbre architecte français Hector Guimard, Slavianski Boulvar est décorée tout particulièrement avec des arbres, des branches et des feuilles métalliques. Cette station est directement inspirée du métro parisien.

8. Plochtchad Revolioutsii

La station Plochtchad Revolioutsii est consacrée à la Révolution bolchévique de 1917 et abrite 76 statues de bronze représentant ses principaux acteurs : soldats, paysans, marins, ouvriers, ingénieurs, étudiants et bien d'autres. En raison de l'espace limité, dans les alcôves où les statues résident, la plupart sont soit assises, à genoux ou accroupies. N’oubliez surtout pas de frotter le museau du fameux chien, geste censé porter chance !

7. Taganskaïa (Celle de la ligne marron)

L'architecture médiévale est le thème principal du décor de cette station. L’intersection des arches crée une sorte de voûte semblable à celles qu’on pouvait trouver dans les salles médiévales au temps des boyards. Les piliers sont décorés de panneaux de majolique (faïence italienne de la Renaissance) dans le style de l'atelier d’Andrea della Robbia, célèbre sculpteur florentin du XVIe siècle.

Au lieu d'images de la Vierge sur les murs, vous trouverez le profil de héros de l'armée soviétique, comme des marins, des officiers de chars et leurs pilotes, baignant dans la gloire et entourés de bannières victorieuses et de baïonnettes peintes avec de l'émail et des dorures.

6. Novokouznetskaïa

Bien que construite pendant la Seconde Guerre mondiale, cette station est luxueusement décorée. De nombreux bancs en marbre avec d’énormes accoudoirs sculptés dans le style Renaissance occupent les quais du métro. Au-dessus de ceux-ci, on peut admirer des médaillons décoratifs en bronze représentants des drapeaux, des boucliers, des armes à feu, ainsi que le portrait de commandants militaires soviétiques.

Le plafond au milieu du grand hall est décoré de lustres géants en laiton et de six mosaïques aux motifs conçus par Alexander Deïneka, qui dépeignent la vie quotidienne en URSS.

5. Kievskaïa (Lignes bleu clair, bleu foncé et marron)

Cette station sur la ligne circulaire a été construite sous la supervision personnelle du dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev. Avec son décor élégant et de nombreuses mosaïques, Khrouchtchev a voulu rendre hommage à sa patrie ukrainienne. Suite à l'ouverture de la station, le leader soviétique a combattu les excès dans l'architecture, assurant ainsi la gloire incomparable de ce « palais »souterrain. Le hall, comme ceux d'autres stations, est décoré de marbre et de granit, et les colonnes sont décorées avec 18 panneaux de mosaïque dans la tradition florentine. Les panneaux en bas-relief racontent l'histoire des relations entre la Russie et l'Ukraine, à partir du moment de la Rada Pereyaslav en 1654 lorsque les Cosaques prêtèrent serment au tsar russe, jusqu’à la Révolution d'octobre en 1917.

4. Teatralnaïa

Menant au théâtre Bolchoï, à la place Rouge et au Kremlin, il n’est pas surprenant que la riche ornementation de cette station ait été conçue pour impressionner les Russes et les étrangers. Elle est en effet décorée avec d’imposants reliefs en porcelaine mettant en scène les danses et la musique des peuples d’URSS. Les danseurs et musiciens, vêtus de costumes traditionnels, ne représentent cependant que sept des 15 républiques soviétiques : la Géorgie, l'Arménie, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, l'Ukraine, la Biélorussie et la Russie.

3. Maïakovskaïa

Ce chef-d’œuvre Art Déco a ouvert ses portes en 1938 et a été conçu par l'architecte Alexeï Douchkine. Au cours de la construction, les techniques les plus modernes de l'époque ont été utilisées. Au lieu de piliers lourds, on y trouve de hautes et minces colonnes en acier d'avion, créant le sentiment d'une grande salle. Il y a aussi de nombreuses mosaïques à partir des croquis d'Alexandre Deïneka. Leur thème est 24 heures au pays des Soviets. Elles décrivent des thèmes soviétiques populaires avec des titres tels que Deux avions, Récolte de céréales, Dirigeable au-dessus de la Tour Spasskaïa, et bien plus encore.

2. Novoslobodskaïa

Cette station est connue pour ses 32 vitraux conçus par l'artiste Pavel Korine. Il existe une légende urbaine avançant qu’avant son inauguration, les architectes avaient peur que la station ressemble à une église catholique. Aujourd'hui, les Moscovites la comparent à un incroyable monde sous-marin.

Six des vitraux représentent des personnes de différentes professions, dont un musicien, un agronome et un architecte. Les 26 panneaux restants représentent des motifs géométriques complexes et des étoiles.

1. Komsomolskaïa (Celle de la ligne marron)

Cette station représente le point culminant du style impérial stalinien, de par ses élégants lustres en bronze, ses arcades en marbre et ses mosaïques monumentales de smalt (bleues).

Aujourd'hui, la station est ornée de huit panneaux de mosaïque conçus dans le style de l'ancienne architecture religieuse. Ils montrent de célèbres guerriers et commandants russes, et le chef révolutionnaire Vladimir Lénine, qui est représenté donnant un discours sur la place Rouge.

S’il est moins connu que celui de la capitale, le métro de Saint-Pétersbourg ne manque pas d’intérêt. Découvrez dans cet article ce qui le distingue de son grand frère.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies