Il y a 50 ans, Moscou ressemblait à un village!

Anatoly Sergeev-Vasiliev/RIA Novosti
Le Moscou d’aujourd’hui doit beaucoup à Joseph Staline, qui a approuvé le plan d’expansion de la ville afin d’exhiber aux yeux de tous la puissance de l’Union soviétique. Le plan a été réalisé par étape par les successeurs du Petit père des peuples.

Crédit : Anatoly Sergeev-Vasiliev / RIA NovostiCrédit : Anatoly Sergeev-Vasiliev / RIA Novosti

Difficile de croire que Moscou n’était pas vraiment urbanisée quand on regarde ses immenses avenues et ses gratte-ciels. Pas de routes, pas d’immeubles d’habitation, pas de Starbucks ou de McDonald’s, rien de tout cela n’était présent il y a encore 50 ans !

Crédit : I. Zotin/RIA NovostiCrédit : I. Zotin/RIA Novosti

À titre d’exemple, le district de Tropariovo-Nikoulino, dans le sud-ouest de Moscou, désormais à 20 minutes du centre-ville en métro – et ce n’est pas le terminus ! – était il y a encore 50 ans occupé par deux villages, Tropariovo et Nikoulino. Il est désormais traversé par l’imposante avenue Lénine. 

Crédit : Vsevolod Tarasevich / MAMMCrédit : Vsevolod Tarasevich / MAMM

« Mes parents ont acheté un appartement dans un nouvel immeuble en 1969, prêt de la station de métro Iougo-Zapadnaïa. C’était très étrange, il n’y avait rien autour de la station et notre rue n’était rien d’autre qu’une rangée de dalles de béton, se souvient Sergueï. De l’autre côté de la rue, il n’y avait que des arbres, à côté de l’école, un champ, au bout du champ, un village. D’ailleurs, beaucoup d’enfants de ce village étaient inscrits dans mon école, qui avait été construite spécialement pour ce district ».

Crédit : Lev Borodulin / MAMMCrédit : Lev Borodulin / MAMM

Les fameuses « khrouchtchevkas » (style soviétique), qui doivent être détruites, ont été bâties dans les années 1950 sur le village de Cheremushki, désormais un quartier de la capitale. // Des clichés permettent de se faire une idée du village en 1954.

Crédit : Nikolai Sitnikov / TASSCrédit : Nikolai Sitnikov / TASS

Beaucoup de districts de Moscou qui sont aujourd’hui considérés comme centraux abritaient des maisons en bois jusque dans les années 1960 et étaient encore très ruraux. // Photo : le village de Vykhino, désormais partie intégrante de Moscou.

Crédit : Sergei OvsyannikovCrédit : Sergei Ovsyannikov

Maisons et baraquements en bois entouraient le centre-ville jusque dans les années 1960. // Voici, à titre d’exemple, à quoi ressemblait le quartier de Tekstilchtchiki

Crédit : I. IvanovCrédit : I. Ivanov

Le métro de Moscou, qui compte désormais 206 stations, a grandement boosté l’expansion urbaine de la capitale et les nœuds de transport (qui relient Moscou à sa région), empruntés quotidiennement par des millions de passagers, ont été construits il y a à peine 50 ans. // Photo : construction de la gare ferroviaire de Vykhino.

Lire aussi : 

Les naufragés de l’ère Khrouchtchev: vivre en attendant la démolition

Cinq escapades époustouflantes d’une journée autour de Moscou

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer