Les cinq meilleurs avions russes de tous les temps

De «l’épandeur de maïs» aux avions de combat de quatrième génération, ces appareils sont célèbres dans le monde entier, et pas seulement en Russie.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Su-27

Le Sukhoi Su-27 était la réponse soviétique aux avions de combat américains F-15 et F-16 de quatrième génération produits dans les années 1970. En découvrant l’existence du programme de l'US Air Force visant à développer un nouvel avion de combat doté de capacités inégalées, les dirigeants soviétiques ont réalisé qu'il mettrait en danger la sécurité nationale, car les États-Unis et l'URSS étaient opposés dans la guerre froide.

L'état-major soviétique a émis des exigences et fixé des spécifications ambitieuses pour le futur modèle d’avion de combat soviétique. Le nouvel appareil devait avoir de bonnes performances à longue portée, mais aussi sur de courtes distances, développer une vitesse de Mach 2 (deux fois la vitesse du son) et devait également être capable de transporter des armements lourds.

Les spécifications étaient trop ambitieuses pour être réalisées au sein d’un seul projet et deux avions de combat ont vu le jour, l'un d'entre eux étant le Sukhoi Su-27.

>>> Pourquoi l'OTAN redoute les chasseurs Sukhoi

Le Su-27 a effectué son vol inaugural le 20 mai 1977 et est entré en production en série en 1982. S’il s’inclinait face aux F-16 en termes de rayon d’action - 750 kilomètres -, il dépassait cependant les avions américains par sa vitesse, en étant capable d'atteindre 2 525 km/h.

Équipé d'un canon de 30 mm et de missiles air-air R-73 et R-27, le Su-27 a été conçu pour différentes opérations de guerre aérienne. À partir des années 1980, l'armée russe a produit plusieurs modifications de l'avion de combat qui comprenaient également des missiles air-sol. Actuellement, les forces aériennes de la Chine, de l'Inde, de l'Indonésie, du Vietnam et de plusieurs États postsoviétiques utilisent ce modèle.

MiG-29

Le Mikoyan MiG-29 était le deuxième avion de chasse issu des efforts soviétiques visant à contrer les modèles F-15 et F-16 fabriqués aux États-Unis. Bien que le MiG-29 plus petit ne puisse pas rivaliser avec le Su-27 en termes de vitesse et de rayon d’action, il surpasse le célèbre jet en matière de maniabilité. Des tests menés par l'armée allemande à l’issue de la guerre froide ont également révélé que le MiG-29 soviétique était plus agile que le F-16 américain.

L'avion de combat peut être équipé de missiles air-air et air-sol. Fabriqué pour la première fois au début des années 1980, le MiG-29 reste en service actif en Russie et dans plusieurs pays dont l'Inde, la Serbie, le Pérou, la Pologne et d'autres.

Actuellement, la Russie a l'intention de remplacer à la fois le Su-27 et le MiG-29 par le chasseur de cinquième génération Su-57.

>>> Maîtres des cieux: gros plan sur les légendaires avions de chasse MiG

Yak-9

Le Yakovlev Yak-9 est apparu en 1942 lorsque l'Union soviétique, qui combattait l'Allemagne nazie, en avait le plus besoin. Cet avion de combat monomoteur, initialement monoplace et avec une hélice à l’avant, a joué un rôle fondamental pour briser la supériorité aérienne de la Luftwaffe allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

Les longerons métalliques de l’avion ont augmenté sa capacité d’emport de carburant et d’armement, ce qui lui a permis de combattre avec succès les chasseurs nazis Focke-Wulf Fw 190 et Messerschmitt Bf 109G.

Le Yak-9 s'est avéré une plateforme idéale pour différents types de missions aériennes, y compris le combat, l'entraînement, la reconnaissance, ainsi que le transport de passagers, en fonction des versions ultérieures conçues sur sa base.

An-2

L'Antonov An-2 est un avion vraiment légendaire. Surnommé « koukourouznik » - une référence à l’épandage des champs de maïs - ce biplan monomoteur a été conçu pour être utilisé dans les secteurs de l’agriculture et de la foresterie, mais il a rapidement prouvé qu’il était capable de bien plus encore.

Peu de temps après le lancement de sa production, l'An-2 s'est avéré être un avion remarquablement durable et très fiable. Ses principaux avantages, cependant, étaient sa puissance de levage élevée, combinée à la capacité de décoller et d'atterrir sur pratiquement n'importe quelle surface plane non spécifiquement équipée de pistes. Cette caractéristique incroyable a rendu l'An-2 utilisable dans des endroits où d'autres avions ne pouvaient pas fonctionner pour des raisons techniques ou économiques.

>>> Les cinq meilleurs avions du bureau de conception russe Tupolev

Au fil des années, cet avion simple et génial a été adopté pour diverses missions telles que la pulvérisation des cultures, le largage d'eau, les relevés atmosphériques, etc. Il a également servi d'ambulance volante dans des régions reculées de nombreux pays. D'autres de ses modifications ont été utilisées pour le déploiement de parachutistes.

Bien qu'il ait été produit pour la première fois en 1947, le biplan An-2 représente encore environ 90% du secteur de la petite aviation en Russie, ce qui lui a valu le surnom d’« avion éternel ».

Tu-154

Le Tupolev Tu-154 était le principal avion de ligne soviétique. Cet appareil à réaction équipé de trois moteurs à fuselage étroit a effectué son premier vol en 1968 et est rapidement devenu le « cheval de bataille » des compagnies aériennes soviétiques et, plus tard, russes, restant en service pendant plusieurs décennies.

Dans ses premières années, le Tu-154 transportait la moitié de tous les passagers desservis par Aeroflot, compagnie soviétique détenant le monopole du transport aérien, qui exploitait pratiquement tous les avions en URSS.

L'une des caractéristiques les plus remarquables de cet avion de ligne était sa capacité à décoller et à atterrir sur des aérodromes non pavés et en gravier, démontrant une incroyable flexibilité pour un avion de ligne de sa taille. Il était largement utilisé dans l'Arctique et dans d'autres régions de Russie présentant des conditions extrêmes.

>>> Les trois meilleurs avions du Bureau de conception Lavotchkine

Le Tu-154 a une vitesse de croisière de 850 km/h et une autonomie de 5 280 kilomètres. Depuis la première année de sa production, il a été exporté dans plusieurs pays et est même utilisé pour le transport des dirigeants de certains pays.

Malheureusement, ce modèle a également été impliqué dans des tragédies aéronautiques retentissantes. En 2010, le Tu-154 transportant alors le président polonais Lech Kaczyński et de hauts dirigeants du pays s'est écrasé près de Smolensk, en Russie.

Dans cette publication découvrez le plus gros avion au monde en images.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies