Pourquoi l'armée russe utilise-t-elle toujours de vieux hydravions soviétiques?

Sergey Vladimirov
Certains projets ambitieux d'hydravions russes n'ont jamais vu le jour, mais ceux qui existent continuent à soutenir la marine russe - certains ont plus de 50 ans.

1. MBR-2

Les hydravions MBR-2 ont été utilisés efficacement pendant la Seconde Guerre mondiale en tant qu’avion de reconnaissance et bombardier. Les « vaches » ou « granges », comme les appelaient les pilotes, étaient des proies faciles pour l’ennemi, étant donné leur protection médiocre et leur faible vitesse. C'est pourquoi les MBR-2 étaient principalement utilisés pour les bombardements nocturnes.

2. Beriev R-1

Le premier hydravion soviétique à turboréacteur, le R-1, était aussi rapide que les principaux chasseurs à réaction américains embarqués FH1 Phantom et F9F Panther. Néanmoins, en raison de problèmes techniques et d'une portée de combat insuffisante, l’hydravion n’a jamais été produit en série.

Lire aussi : Ekranoplans: la nouvelle vie d’une arme secrète soviétique

3. Be-12

Ce vétéran a servi dans les rangs de la marine soviétique et russe pendant 58 ans et est le plus vieil hydravion pouvant être trouvé dans les rangs de l'armée russe. La tâche principale des hydravions Be-12 est de rechercher et de frapper les sous-marins ennemis. Désuet, il devrait être remplacé ou modernisé dans un avenir proche.

4. A-40

Développé dans les années 1980, l’A-40 a remplacé le Be-12 en tant que principal avion amphibie soviétique pour la guerre anti-sous-marine. Le projet a pris fin avec l’effondrement de l’URSS, mais le ministère de la Défense envisage de donner une seconde chance à l’A-40.

5. Be-200

Seul avion amphibie à réaction au monde, le Be-200 est une machine polyvalente. Il peut être reconfiguré pour les opérations de recherche et de sauvetage, le transport de passagers et de fret et les patrouilles maritimes.

Lire aussi : Pourquoi la flotte maritime spatiale de l'URSS a-t-elle disparu?

Au cours de ses missions de lutte contre les incendies, l’avion embarque jusqu’à 12,5 tonnes d’eau en quelques secondes tout en parcourant la surface de l’eau, puis largue sa charge sur un feu.

6. VVA-14

Le Beriev VVA-14 était une tentative ratée des concepteurs soviétiques de créer un avion amphibie à décollage vertical. Un tel hydravion devait être utilisé comme bombardier stratégique ou tactique et devait être équipé d’une arme nucléaire. Cependant, faute de moteurs adéquats pour un décollage vertical, les concepteurs ont tout d’abord transformé le VVA-14 en véhicule à effet de sol, puis ont annulé l’ensemble du projet.

7. Beriev-2500

Avec un rayon de vol pouvant atteindre 16 000 km, cet avion amphibie devait être utilisé pour le transport de marchandises lors de longs vols transocéaniques. Il serait devenu le plus gros hydravion jamais construit, mais le projet n’a finalement pas vu le jour.

Pourquoi la marine russe est-elle considérée comme l’élite militaire du pays ? Trouvez la réponse dans notre article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies