Maîtres des cieux: gros plan sur les légendaires avions de chasse MiG

Sergey Krivchikov/Global Look Press
Les MiG sont un casse-tête pour l'alliance atlantique depuis plus de 70 ans : trouver une réponse à la puissance et à l'efficacité de ces chasseurs russes n’est pas une mince affaire.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Les MiG sont un casse-tête pour l'alliance atlantique depuis plus de 70 ans : trouver une réponse à la puissance et à l'efficacité de ces chasseurs russes n’est pas une mince affaire.

1. MiG-15

L'un des meilleurs chasseurs MiG, le MiG-15, est le grand-père de l'aviation à réaction soviétique. Avec près de 18 000 avions construits dans le monde, il reste le chasseur à réaction le plus produit de l'histoire.

Conçu peu de temps après la Seconde Guerre mondiale, ce jet a donné le meilleur de lui-même pendant la guerre de Corée, où il a combattu le F-85 Sabre américain lors de nombreux duels. Ces deux jets étaient des adversaires dignes l'un de l'autre : alors que le Sabre était plus efficace à basse altitude, le MiG avait un avantage plus en hauteur.

Le MiG-15 est responsable de l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire de l'US Air Force, connu sous le nom de « jeudi noir ». Le 23 octobre 1951, les pilotes soviétiques ont abattu huit bombardiers stratégiques B-29A Superfortress et deux chasseurs d'escorte F-84, perdant un seul avion dans le processus.

Lire aussi : La Russie crée le premier fusil au monde capable de frapper l’ennemi à 4 km

2. MiG-21

Avec 11 496 unités construites, le chasseur MiG-21 est le jet supersonique le plus produit de l'histoire. En raison de sa production en série, il avait un prix plutôt bas. Un MiG-21 coûte moins qu'un véhicule de combat d'infanterie BMP-1.

Le MiG-21 jouit d'une grande popularité à travers le monde et a servi dans 65 pays. Bien que son premier vol ait eu lieu il y a plus de 60 ans, certains pays (Angola, Égypte, Vietnam, etc.) continuent de l'utiliser.

Parmi les nombreux conflits auxquels le MiG-21 a participé, c'est lors de la guerre du Vietnam qu’il a connu son heure de gloire. Complètement surpassés en nombre par l'US Air Force, les pilotes vietnamiens ont néanmoins obtenu des résultats remarquables : 165 victoires aériennes pour 65 avions perdus. Le 3 janvier 1968, le pilote Ha Van Chuc est entré seul en combat dans son MiG-21 contre 36 chasseurs américains et a abattu un commandant d'escadre.

3. MiG-25

Cet intercepteur supersonique a été conçu comme une contre-mesure au bombardier à réaction américain B-58, capable de percer la défense soviétique et d'effectuer des frappes nucléaires. Le MiG-25 était également destiné à intercepter le nouvel avion de reconnaissance Lockheed SR-71, insaisissable pour les MiG-21 et Su-15 trop lents, qui étaient en service au milieu des années 1960.

L'apparition de l'intercepteur soviétique capable d’atteindre une vitesse maximale de 3 000 km/h a été une mauvaise surprise pour les Américains. En conséquence, le Congrès américain a tenu une session extraordinaire, au cours de laquelle il a été décidé d'accélérer les travaux sur les chasseurs F-14 et F-15.

L'une des trahisons les plus marquantes de l'histoire soviétique est liée au MiG-25. En septembre 1976, le lieutenant principal Viktor Belenko a fait défection vers le Japon à bord de cet avion. L'intercepteur a été démonté et étudié par des spécialistes américains, puis restitué aux Soviétiques. Étant donné que tous ses secrets étaient connus de l'ennemi potentiel, l'équipement du MiG-25 devait être remplacé d'urgence.

4. MiG-31

L'un des avions de combat les plus rapides au monde (capable de voler jusqu'à 3 000 km/h), le MiG-31 est basé sur le MiG-25. Contrairement à son prédécesseur, il dispose de deux sièges : pour le pilote et l’opérateur-navigateur.

L'intercepteur est capable de frapper simultanément six cibles et d’en suivre jusqu'à dix. Quatre jets MiG-31 contrôlent une longueur frontale de 1 100 km.

À la fin des années 80, les MiG-31 ont mis fin à l'activité de l'avion de reconnaissance américain SR-71 Blackbird près des frontières soviétiques. Ces jours-ci, l'intercepteur sert en Syrie, où il escorte des bombardiers et a en partie remplacé l'avion A-50 AWACS en repérant des cibles pour des frappes aériennes.

Lire aussi : Ce fusil ultra-puissant qui équipe les tireurs d'élite de la police russe 

5. MiG-29

Le MiG-29, l'un des meilleurs chasseurs modernes, est actuellement en service dans 28 pays. Cet avion soviétique se trouve même dans des bases aériennes américaines - en 1997, la Moldavie en a vendu 21 aux Américains. Après avoir été examinés, certains d'entre eux ont été exposés.

Le MiG-29 sert de modèle de base pour de nombreuses modifications, y compris le MiG-29K basé sur un porte-avion. Ces avions constituent la principale force de frappe des porte-avions indiens Vikramaditya et russe Admiral Kouznetsov (avec le Su-33).

Les épisodes où ces chasseurs russes ont combattu peuvent être comptés sur les doigts d'une main. Les événements les plus notoires se sont produits pendant la guerre entre l'Érythrée et l'Éthiopie (1998-2000). Dans plusieurs duels aériens, le Su-27SK de l’Ethiopie plus avancé (acheté à la Russie) a dominé le MiG-29 soviétique érythréen des années 80, que le pays avait acheté à la Biélorussie.

Dans cet autre article, nous vous parlon du « monstre russe », ce char géant qui terrorisait les nazis 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies