En images: que deviennent les usines abandonnées de Russie?

Bene Riobó (CC BY-SA 4.0); Alexandre Galperine/Sputnik
Une vieille usine dans le golfe de Finlande, à Saint-Pétersbourg, est devenue une attraction touristique pour les locaux comme pour les visiteurs. Derrière les sombres façades industrielles, c’est une autre vie qui bouillonne. On trouve de nombreux lieux de ce genre en Russie.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« Likiorka », à Toula

L’ancienne distillerie de Toula est aujourd’hui l’un des lieux touristiques les plus appréciés des habitants. L’usine a été construite en 1903 et a produit de l’alcool jusque dans les années 1990, quand elle a soudainement fait faillite. Il a alors été décidé d’ouvrir un centre commercial et de divertissement dans cet ancien bâtiment en briques rouges. Il a rencontré un énorme succès, bien plus que celui escompté.

À la place des entrepôts à vin, on y trouve maintenant des cafés, des restaurants et des magasins branchés. Un énorme portrait de Léon Tolstoï a été peint sur une cheminée industrielle (sa demeure de Iasnaïa Poliana se trouve en effet à proximité). L’œuvre d’art la plus photographiée est cependant une scène inspirée du récit Le Gaucher de Nikolaï Leskov réalisée par un artisan de Toula : une énorme puce que le personnage Levcha essaye de ferrer.

>>> En images: les cinq plus belles usines de Moscou 

Loft « Melnitsa », à Novossibirsk

 Le quartier des minoteries s’est transformé en centre de design moderne et en lieu d’exposition pour des entreprises de meubles. En 1910, ce moulin de cinq étages était l’un des premiers bâtiments en briques Novonikolaïevsk, ancien nom de Novossibirsk. On y produisait des pâtes, des souchkis (petits pains secs en forme d'anneau) et des boubliks (bagels), des petits gâteaux secs.

L’usine de pâtes existe encore aujourd’hui et le bâtiment du moulin, qui n’était plus utilisé, a été donné à de jeunes designers. Les murs ont été conservés, mais plusieurs étages ont été ajoutés et l’intérieur a été entièrement refait. Aujourd’hui, ce lieu accueille régulièrement des événements liés au design.

« Art kvadrat » (Carré artistique), à Oufa

Cet espace collectif se nomme lui-même le « centre d’Oufa qui n’a jamais existé ». Une usine d'emballage et de pesage de thé, une usine à chaussure et une imprimerie se trouvaient là il y a quelques années, mais elles ont été abandonnées depuis. Les entrepôts ont décrépi et les façades se sont écaillées.

L’espace artistique créé à cet emplacement assemble plusieurs bâtiments de la partie historique de la ville et les a divisés en carrés : un espace extérieur pour les événements, un amphithéâtre, un parc et un espace sportif. Vous pourrez prendre un café dans l’une des nombreuses cours. Les anciens bâtiments sont décorés de graffitis colorés et le deuxième étage est rempli de conteneurs de construction, qui seront ensuite utilisés pour créer d’autres espaces dédiés à l’art.

Hôtel Hampton, à Volgograd

Difficile d’imaginer, en voyant cet hôtel moderne, qu’il s’agit d’une vieille usine restaurée. Le propriétaire actuel l’a obtenu dans un état délabré : les fenêtres étaient condamnées, les façades à moitié détruites, et le sol commençait à s’effondrer.

Les architectes voulaient tout d’abord le détruire, mais ils ont finalement réussi à résoudre tous les problèmes et à transformer ce bâtiment soviétique en hôtel de luxe.

Makaronka, à Rostov-sur-le-Don

L’usine de pâtes a fonctionné du XIXe siècle au milieu des années 2000, où elle a été abandonnée. Elle a ensuite été récupérée par de jeunes créatifs. Le théâtre expérimental « 18+ », une salle d’exposition, des magasins et des cafés s’y trouvent aujourd’hui.

>>> En images: Chadrinsk, cette cité ouvrière de l’Oural ayant une usine pour centre 

Usine Chpaguine, à Perm

L’ancienne usine de réparation accueille maintenant le Festival Diaghilev de théâtre et de musique, une école pour guides touristiques et des expositions. C’est le studio de design SPEECH qui s’est occupé de la reconstruction. Il devrait bientôt accueillir la galerie d’art moderne PERMM et une bibliothèque.

Port Sekvabel, à Saint-Pétersbourg

L’un des lieux les plus visités de Saint-Pétersbourg est l’ancienne usine de câbles de l’île Vassilievski. Grâce à elle, Moscou et Saint-Pétersbourg ont pu être reliées par réseau télégraphique, et la capitale du Nord a pu bénéficier de l’éclairage public. En 2016, après la relocalisation de l’usine, une partie en a été donnée à la ville.

Aujourd’hui, on peut y admirer les levers et couchers de soleil sur le golfe de Finlande l’été, et profiter de la grande patinoire et de la street-food l’hiver. Les énormes bobines disposées sur les lieux rappellent cependant le passé industriel des lieux.

Musée de l’eau, à Saint-Pétersbourg

Ironie du sort, le musée de l’eau a été installé dans un château d’eau. Le bâtiment a été construit au milieu du XIXe siècle, mais n’a pas été utilisé pendant longtemps, et est resté inactif la majeure partie du temps. Il appartient à la compagnie des eaux locale.

Au début du XXIe siècle, des architectes ont donné une seconde vie au château d’eau et l’ont transformé en lieu d’exposition dédié à l’eau. Une grande partie du bâtiment a été conservée dans son état d’origine, mais l’escalier latéral a été caché sous un dôme de verre pour des raisons de sécurité.

Usine de design Flacon, à Moscou

De nombreux bâtiments industriels historiques moscovites existent encore aujourd’hui, mais beaucoup ont été transformés en lieu d’exposition artistique et en bureaux. L’un des premiers, en 2009, était Flacon.

L’ancienne parfumerie du XIXe siècle, renommée « usine de cristal Kalinine » pendant l’époque soviétique, a fait faillite au début des années 1990 et est devenue un centre d’art moderne. On y trouve maintenant des salles d’exposition, des installations artistiques et des lieux de restauration appréciés de tous les hipsters de la ville.

« Fabrique 1830 », à Balachikha

Le centre historique de cette ville proche de Moscou accueille les bâtiments d’une ancienne filature de coton des années 1830. L’entreprise n’a pas survécu à la perestroïka et a fermé dans les années 1980.

Rénové, le bâtiment est devenu l’un des lieux les plus populaires des environs : on y trouve des projections de film, expositions et événements sportifs.

Dans cet autre article, nous vous présentions dix parcs urbains parmi les plus pittoresques de Russie 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies