Le prianik de Toula: un simple pain d’épices devenu vedette de la gastronomie russe

Victoria Drey
En manque d’idées pour le dessert ou le goûter? Laissez-vous séduire par ce met ravissant les papilles des Russes depuis 500 ans.

Le prianik, une sorte de pain d’épices plat, est l’un des plus délicieux mets de Russie. La ville de Toula (193 kilomètres au sud de Moscou) est considérée comme son lieu de naissance, le premier y ayant été préparé au XVIè siècle. 500 ans plus tard, le prianik de Toula fait toujours la fierté de la gastronomie russe.

Les premier prianik datent de la Rus’ médiévale, et étaient à cette époque simplement appelés « pain d’épices ». Ils étaient alors préparés à base de jus de baies, de farine de seigle et de miel. C’est au cours des XIIè et XIIIè siècles, lorsque la Russie commença à importer différentes épices, que le prianik acquit l’apparence et le goût qu’on lui connaît aujourd’hui. À partir de là, de nombreuses régions russes se mirent à expérimenter leurs propres recettes de prianik, en y ajoutant différents types de miel, d’épices et en lui donnant les formes les plus variées. Les experts culinaires de Toula s’imposèrent comme les plus doués en la matière et s’efforcent encore aujourd’hui de garder leur recette secrète.

Ce qui distingue le prianik de Toula des autres, c’est qu’on le coupe en deux pour le garnir de confiture, de gelée ou de lait concentré. Cette spécialité est également décorée à l’aide de moules en bois, qui peuvent comprendre différents symboles, inscriptions ou motifs. Le plus célèbre des prianiki de Toula est celui qui fut préparé en 1896 pour commémorer le couronnement de l’empereur Nicolas II. Le dessin figurant sur ce gigantesque prianik représentait le profil du monarque, et son moule ne servit qu’une fois, ce qui est plutôt rare puisque les moules à prianik sont généralement utilisés pendant des décennies. En réalité, en raison d’un long processus de fabrication de ces moules, la préparation originale d’un prianik prend plusieurs années. Les moules sont en effet sculptés à la main dans du bois de bouleau, poirier ou pommier, puis mis à sécher pour au moins 5 ans.

Ingrédients:

  • 2 œufs
  • 100g de beurre
  • 5 cuillères à soupe de miel
  • ½ verre de sucre
  • environ 300g de farine
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude
  • ½ cuillère à café de cannelle moulue
  • 1 pincée de poivre et de sel
  • 1 pincée de girofle moulu
  • Votre confiture ou lait concentré préféré
  • 5 cuillères à soupe de sucre en poudre

Guide de préparation

1. Tout d’abord, préparez un bain-marie. En attendant que l’eau commence à bouillir, cassez les œufs dans un large bol.

Ajoutez ensuite le beurre, le demi-verre de sucre, le bicarbonate, les épices et le miel, puis placez le bol dans le bain-marie. Nous vous recommandons d’utiliser au moins une cuillère à soupe de miel de sarrasin car cela donnera à votre prianik une couleur marron plus authentique et un goût inimitable. Pendant que votre mixture chauffe, remuez-la afin de la rendre homogène, jusqu’à ce qu’elle brunisse, ait une délicieuse odeur et que des sortes de petites bulles blanches apparaissent à sa surface.

2. Retirez ensuite le bol du bain-marie et laisser le tout reposer. C’est très important car les pâtes chaudes absorbent plus de farine et peuvent rendre votre prianik trop ferme. Lorsque la pâte ne fume plus, commencez à y ajouter progressivement la farine et mélangez bien.

3. Lorsque la pâte a acquis une consistance suffisamment épaisse et qu’il est difficile de la mélanger avec un fouet, placez-la sur votre surface de cuisson et saupoudrez-la d’un peu de farine.

Soyez vigilant avec la farine, n’en versez pas trop ; lorsque vous sentez que la pâte est assez dense et ne colle plus, tout en étant suffisamment souple, cessez d’en ajouter. Divisez ensuite votre pâte en 2/4/6/8/10 parts, en fonction du nombre de prianiki que vous souhaitez obtenir.

4. À l’aide de votre rouleau, étalez une part d’environ 0,5-0,7 cm d’épaisseur et tartinez-la de votre garniture préférée.

Étalez une autre part et recouvrez en votre première couche. À présent, tout ce qu’il vous reste à faire est de donner à votre prianik la forme désirée et de le décorer. Si vous n’avez pas de moule spécial, laissez libre cours à votre imagination.

5. Mettez votre prianik au four pour environ 20-25 minutes (à 170°), jusqu’à ce qu’il soit bien doré et qu’il devienne léger. Pendant que les prianiki cuisent, préparez le glaçage. Mélangez pour cela les 5 cuillères à soupe de sucre en poudre avec deux cuillères à soupe d’eau chaude. Recouvrez les prianiki avec, juste après leur sortie du four.

Une fois les prianiki refroidis, le glaçage devrait blanchir, exactement comme l’original prianik de Toula.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer