En images: à quoi ressemble Roubliovka, la banlieue la plus huppée de Moscou?

Dmitri Medvedev devant la résidence Maïendorf, à Barvikha

Dmitri Medvedev devant la résidence Maïendorf, à Barvikha

Reuters
D'immenses et pompeux châteaux de style tsigane, des centres commerciaux d’élite et des restaurants coûteux côtoyant de vieilles maisons en bois – voici où et dans quelles conditions vivent les personnes les plus riches et les plus influentes de Russie.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

« La célèbre Roubliovka, quartier d'élite de Moscou, dans les restaurants locaux, au lieu du menu, on sert le Livre rouge [le Livre rouge recense les espèces menacées de Russie] », c'est ainsi que Roubliovka a été décrite dans la populaire émission de télévision humoristique russe Nacha Russia  (« Notre Russia »), où tout un bloc de miniatures était consacré aux SDF de Roubliovka Sifon et Boroda. Dans les ordures, ils y trouvaient constamment tantôt des sacs Gucci, tantôt des feuilles de route pour l'Égypte, tandis qu’ils nourrissaient les chats errants avec du caviar rouge jeté.

Roubliovka est en réalité un ensemble de villages d'élite (Barvikha, Razdory, Joukovka, Oussovka et Gorki) situé à 10 km à l'ouest de Moscou, où vivent des politiciens, des oligarques, des généraux, des représentants de l'Église orthodoxe russe et du show business. « Roubliovka » est un nom officieux, vous ne le trouverez pas sur la carte, mais il s'est imposé dans cette région grâce aux journalistes, aux écrivains modernes, aux agents immobiliers et même aux auteurs de films comiques qui, par souci de concision, ont ainsi nommé ce territoire où les personnes les plus fortunées et les plus célèbres de Russie se sont installées de façon compacte.

La plupart des villages semblent n'être qu'une route étroite entre de hautes clôtures, les riches locaux préférant cacher leur faste.

Ces dernières années, l'endroit a perdu de son attrait et les biens immobiliers sont activement vendus : en novembre 2020, on compte plus d’un millier de villas de luxe sur les sites d'annonces. Les plus chères d'entre elles sont mises en vente pour plus de 17 milliards de roubles (188,63 millions d’euros).

Demeure conçue par le célèbre bureau d'architecte Zaha Hadid

Certaines ressemblent à des vaisseaux spatiaux, d’autres par contre ne sont que des versions de mauvais goût de la maison de Barbie.

La plupart sont l'incarnation du kitch : lits tapissés d'or, rideaux léopard dans la douche et chaises dorées.

Dans chacune de ces villas, vous trouverez plusieurs salles de séjour avec cheminée, plusieurs chambres, des bureaux, ainsi que leurs propres saunas, cinémas, salles de billards, caves à vin, etc. Et ce, sans compter les immenses espaces où vous pouvez aménager un jardin ou construire une écurie.

Lire aussi : Les cinq plus beaux quartiers de Moscou hors du centre-ville

Les fonctionnaires et les oligarques vont travailler à Moscou, mais leurs femmes peuvent rester à la maison toute la journée, ou aller au Barvikha Luxury Village, un complexe de bâtiments combinant un centre commercial, des restaurants, un hôtel, un spa et une salle de concert.

Barvikha Luxury Village

« C'est le centre de ce village de luxe, le seul endroit de Roubliovka, qui ressemble à un village de personnes qui se respectent, et non à une coopérative de datchas où chaque maison a poussé en un château », a écrit le critique en architecture Grigori Revzine à propos de la salle de concert. Entre ses murs ont fait leur apparition Elton John, Tom Jones ou encore Erykah Badu. Au fil des ans, le répertoire est toutefois devenu plus « pro-russe » — aujourd'hui, des spectacles russes y sont présentés, des humoristes et des rappeurs russes s'y produisent.

Il y a beaucoup de restaurants à Roubliovka. Selon la rédaction Project, le restaurant le plus familial est le « Veterok » – les milliardaires y viennent avec leurs femme et enfants pour déguster de luxueux mets et se détendre en terrasse.

Un autre restaurant, le « Tsarskaïa Okhota » (Chasse du Tsar), est un lieu de repos privilégié pour les fonctionnaires. L'intérieur ressemble à une izba traditionnelle – les plats sont cuits dans un vrai four russe, les murs en bois sont décorés de pièces de monnaie anciennes, de rideaux de tissu prétentieux et de portraits de tsars.

Le « Veranda ou datchi » apparaît comme izba plus moderne proposant des pizzas, sushis et de la cuisine ouzbèke. On y trouve souvent des célébrités et des jeunes gens, en particulier de jeunes femmes aux allures de mannequins.

Cependant, la chaussée Roubliovo-Ouspenskoïé est également habitée par des gens tout à fait ordinaires. Dans le village de Gorki-10, par exemple, il y a beaucoup d’immeubles en panneaux de béton préfabriqués.

Le centre multifonctionnel du petit village Ouspenskoïé, où les gens reçoivent divers services publics, est quant à lui situé dans une bâtisse en bois ordinaire. L'église locale de la Dormition de la Vierge se trouve à quelques minutes de marche, modeste mais bien entretenue.

Église de la Dormition de la Vierge

Ensuite, à moins de dix kilomètres de là, est située la résidence du président Vladimir Poutine, à Novo-Ogariovo.

Résidence présidentielle à Novo-Ogariovo

À quelques kilomètres de la résidence se trouvent une autre église, celle du Sauveur, quelques quartiers résidentiels beaucoup plus pauvres, ainsi que la station ferroviaire d'Oussovo, qui rappelle la vie dans le reste de la Russie, en dehors de Roubliovka.

Dans cet autre article, découvrez le quartier de Tchertanovo-Nord, ce « paradis de l'homme soviétique » construit dans le Sud de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies