À quoi ressemble l’appartement typique de Russie?

Tatiana Manaïeva
Les logements en Russie diffèrent de ce que l’on trouve habituellement en Europe et aux États-Unis. Les formes de propriété, les espaces communs et privés, les balcons en guise de luxe, ou encore le voisinage bruyant derrière des murs on ne peut plus fins sont quelques-unes des particularités des résidences russes. En voici un aperçu.

Si vous pensez qu’une surface de 27m² est insuffisante même pour un logement étudiant, alors vous serez surpris d’apprendre que beaucoup de familles russes élèvent leurs enfants dans de telles habitations. Jetons donc un œil à la façon dont les Russes font leur nid dans de si petits espaces.

La première caractéristique distinctive de l’habitation russe est la propriété : en 2016, plus de 87% des familles du pays vivaient en effet au sein de leur propre logement (l’une des conséquences de la privatisation dans les années 1990 et 2000). Néanmoins, la majorité de ces maisons et appartements a été bâtie avant 1970. La famille russe moyenne, constituée de trois ou quatre personnes, vit en outre dans un deux-pièces d’environ 50m².

Lire aussi : Choc culturel: en quoi les logements russes se distinguent-ils des habitations occidentales?

En réalité, 64% des familles russes résident dans un appartement de moins de 60%. Comment est-ce possible ? Découvrez-le dans notre visite guidée de l’appartement typique de Russie !

La plupart des Russes vivent dans des immeubles. La cage d’escaliers est ici considérée comme un espace commun et est entretenue par les services communaux. Par conséquent, les résidents ne se soucient pas de la nettoyer. Aussi, n’y laissez pas vos affaires, puisque cela représente une violation des règles de sécurité anti-incendie. Néanmoins, en raison de la taille modeste des appartements, des objets tels que des vélos et des poussettes y sont souvent entreposés.

L’entrée

Dans les bâtiments datant des années 1980 et après, les entrées sont souvent de petits couloirs avec une porte métallique additionnelle. Cela s’explique par l’explosion du taux de criminalité dans les années 1990, qui a forcé la population à utiliser cet espace pour ranger leurs vélos, poussettes, meubles superflus, vêtements d’hiver, etc.

Les portes originelles des appartements soviétiques étaient en effet fine et peu résistantes. Or, beaucoup de personnes ne pouvaient se permettre d’installer une porte plus robuste, et donc plus chère, ce qui explique pourquoi de nombreux appartements sont simplement dotés d’une double porte. Les entrées sont généralement très petites, tout juste suffisantes pour une garde-robe, un miroir, une étagère à chaussures et un petit espace pour enlever son manteau. C’est ici que les invités doivent systématiquement ôter leurs chaussures et enfiler des chaussons ou claquettes pour pénétrer dans l’appartement. « Le sol est propre, mais tout de même », entendrez-vous sûrement, une invitation à ne pas rester en chaussettes.

Lire aussi : Un Russe m’a invité chez lui. Que faire?

L’entrée comprend également un « entresol » (un mot français familier pour tous les Russes). Il s’agit en fait de discrets placards situés juste sous le plafond et offrant de vastes espaces de stockage. Pourquoi sont-ils si importants et peuvent-ils être trouvés dans presque tous les appartements ? Car les Russes adorent conserver des babioles en tout genre !

La cuisine

Les plus petites cuisines de Russie couvrent une superficie de 4,5m². Étonnamment, cela suffit à y installer un réfrigérateur, un four au gaz (ou électrique), une table pour trois personnes, plusieurs placards et un évier. Comme pratiquement partout ailleurs, cette pièce sert à cuisiner et à manger, mais en Russie elle s’impose aussi comme le théâtre de longues discussions nocturnes autour d’une bouteille ou d’interminables bavardises en sirotant un thé.

Si vous n’êtes pas un proche de l’hôte (par exemple si vous êtes un docteur, un vendeur, ou tout autre professionnel en visite chez un client), vous serez certainement convié à gagner la salle de séjour. Si vous êtes un ami de la famille, dirigez-vous tout droit dans la cuisine, où vous vous verrez proposer tout ce qui se trouve dans le frigo (attendez-vous à en sortir le ventre plein, un réfrigérateur russe n’est jamais vide !).

Aussi, ne soyez pas surpris de voir un père de famille chasser sa femme et ses enfants de cette pièce si ses collègues sont là pour boire un coup, tout comme sa femme l’en fera sortir si ses copines s’y retrouvent pour discuter.

Lire aussi : La concierge, personnage incontournable de l’immeuble russe

Les pièces de vie

En Russie, le concept de salle à manger n’est connu que des personnes aisées. De nos jours, tout comme durant l’ère impériale, seuls les plus fortunés pouvaient en effet se permettre de posséder une pièce à part entière pour accueillir leurs convives pour un diner ou une fête. Ce que l’on appelle salle à manger, est donc tout simplement la plus grande pièce de l’appartement.

Dans la majorité des cas, le canapé que vous y apercevrez est convertible, et durant la nuit, la « salle à manger » se transforme alors en chambre à coucher pour les parents. La plus petite chambre est quant à elle réservée aux enfants, qui y dorment, jouent et font leurs devoirs. C’est aussi dans cette dernière que les invités sont autorisés à passer la nuit, sur une couverture étendue sur le sol.

Lorsque les enfants grandissent et quittent le nid, cette pièce peut alors faire office de salle à manger, ce qui marque généralement le début de la retraite.

Un autre rôle important de la vie résidentielle est joué par le balcon, qui sert très souvent d’espace de stockage, de petit parloir, de lieu pour étendre le linge ou fumer. En bref, un atout très prisé par la population.

Lire aussi : Au cas où: dix choses bizarres que les Russes stockent sur leur balcon

Par ailleurs, notez que dans les appartements russes une cloison est rarement synonyme d’intimité. En effet, dans une grande partie des immeubles russes, les murs sont si fins (pour économiser de l’espace et des ressources) que vous aurez parfois l’impression de vivre avec vos voisins, pour le meilleur et pour le pire.

La salle de bain et les WC

La salle de bain et les toilettes sont souvent dans une même pièce, mais nombreux sont ceux préférant qu’elles soient séparées, car le matin, lorsque tout le monde se prépare pour aller au travail et à l’école, cela permet d’économiser du temps. Tous les appartements ne jouissent cependant pas de ce privilège.

D’un autre côté, combiner les WC et la salle de bain entraine un gain de place, mais aussi d’énergie, puisque les deux sont alors éclairés par une même ampoule (vous remarquerez la présence d’une fenêtre entre les deux espaces !). Les salles de bain, même celles comprenant un WC, sont généralement de petite taille, environ 4m². Vous avez donc peu de chances de pouvoir y installer un jacuzzi !

Dans cet autre article, découvrez l’expérience d’un Français en appartement communautaire russe.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies