À la découverte des résidences somptueuses du Père Noël russe

TASS
Non, le vieux magicien russe ne vit pas au Pôle Nord – il possède plusieurs résidences en Russie, où il accorde un accueil chaleureux aux invités.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En Russie, le vieillard au grand cœur qui apporte des cadeaux aux enfants à l’occasion du Nouvel an (et non pour Noël) s’appelle Ded Moroz, ce qui signifie Grand-père Gel. Il s’agit en effet d’un personnage issu de la mythologie slave qui incarne l’hiver et le froid. Tout comme son collège occidental, Père Noël, il reçoit les lettres dans lesquelles les bambins font part de leurs rêves et racontent comment ils se sont comportés au cours de l’année. Mais contrairement à son homologue au bonnet rouge, le Père Gel n’a pas une seule résidence, mais plusieurs ! Nous vous invitons donc à les découvrir.

La résidence principale à Veliki Oustioug (région de Vologda)

Située au beau milieu d’une forêt de pin, à une quinzaine de kilomètres de l’une des plus belles villes du Nord russe, Veliki Oustioug, la résidence du Père Gel a ouvert ses portes aux visiteurs en 1998. Depuis, elle reçoit quelque 250 000 invités par an. Si le domaine est ouvert tout au long de l’année, les vraies festivités commencent à partir du 18 novembre, jour de l’anniversaire du vieux magicien, qui coïncide avec l’avènement de l’hiver dans les régions septentrionales du pays.

Le domaine spacieux abrite un bureau de poste, un marché de Noël, une cité pour enfants, une forgerie, un glacier où il fait constamment -15°C, et un enchanteur sentier forestier.

>>> Combien y a-t-il de Pères Noël en Russie?

Quant à la maison – un vrai terem russe en bois – le Père Gel n’y vit point seul, mais avec son épouse Zima (Hiver) et ses auxiliaires. Placée sous l’enseigne « Centre de gestion de la magie », elle comporte 12 pièces accueillant un observatoire, une bibliothèque, une garde-robe et même une sorte de musée des cadeaux reçu de la part de ses collègues étrangers (oui, lui aussi, il aime recevoir des présents !).  

Une pièce est réservée aux rêves – on assure que tous les vœux qui y sont formulés sont exaucés au cours de l’année qui suit. Lorsque le Père Gel dort, il voit dans ses rêves ce qu’ont souhaité ses visiteurs.

D’ailleurs, les plus jeunes de ces derniers peuvent intégrer l’École de la magie, située dans la résidence, et recevoir un certificat de son assistant. Le cursus est certes compliqué, comprenant des matières telles que sciences du gel, graphique glacière et éthique des messages magiques, mais l’on assure que c’est rare qu’un élève sèche un cours.

>>> Guide de survie: le Nouvel an en Russie

Manoir à Moscou

Néanmoins, comme le Père Gel se rend régulièrement dans la capitale, une « filiale » du domaine magique accueille également des visiteurs dans le parc Kouzminki, dans le Sud-Est de Moscou.

En prévision des fêtes de début d’année (pour rappel, Noël est fêté en Russie le 7 janvier, et la période du 1er au 8 est fériée cette année), on y ouvre une patinoire, un théâtre et un marché. Si l’on peut s’y rendre tout au long de l’année, il vaut mieux prendre rendez-vous pour découvrir les intérieurs de la maison.

Outre ce manoir, le Père Gel a récemment acquis un appartement au sein de l’Imperia, gratte-ciel du quartier des affaires Moscow-City. Situé au 56e étage, il a une vue magnifique sur la ville. Toutefois, le vieillard ne s’y rend que pendant les fêtes du Nouvel an.

Résidence de Snegourotchka à Kostroma

Le Père Gel a une petite-fille, Snegourotchka (la Jeune fille des neiges), qui l’aide toujours à distribuer les cadeaux aux enfants. Elle possède une petite maison à Kostroma, ville ancienne de Russie bordée par la Volga. Elle y vit en compagnie du chat Baïoun (capable de plonger un homme dans le sommeil en quelques instants) et les domovoï, ces esprits protecteurs du foyer. Il n’est pas rare que son grand-père lui rende visite et ramène des cadeaux tant pour elle que pour ses visiteurs.

>>> Pourquoi le Nouvel an est-il plus populaire que Noël en Russie?

Fille des neiges, Snegourotchka n’aime pas la chaleur. Une pièce glacière est donc prévue dans sa maison, où elle peut se refroidir en se régalant de glaces.

Où peut-on encore rencontrer Ded Moroz ?

Beaucoup de peuples habitant la plus grande contrée du monde ont des magiciens d’hiver propres à leur culture, ayant donc des demeures disséminées sur l’ensemble du territoire. En Iakoutie il s’agit de Tchyskhaan, en Oudmourtie c’est Tol Babaï et chez les Tatars c’est Kych Babaï. Ils se connaissent tous, se rendent régulièrement visite et échangent des cadeaux.

Avec cet autre article, découvrez dix chansons populaires du Jour de l’an.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies