Les cartes postales du Nouvel an de l’époque soviétique

Retour sur l’ambiance des fêtes de fin d’année au temps de l’«Empire rouge».

La tradition consistant à envoyer des cartes de vœux du Nouvel an a disparu en Russie au début de la guerre civile en 1917. En 1941, lorsque la Grande Guerre patriotique a éclaté, le gouvernement soviétique a décidé de rétablir la pratique consistant à remonter le moral aux soldats et à leurs familles.

L’Union soviétique a non seulement remporté la guerre, mais a renforcé sa position dans le monde en devenant une superpuissance. Les symboles de l'Empire rouge sont restés longtemps sur la majorité des cartes de Nouvel an.

Le symbole architectural de l'URSS - le Kremlin de Moscou - est le plus souvent représenté sur les cartes du Nouvel an. Les artistes de l'époque évitaient de tracer des croix sur les dômes des églises orthodoxes à l'intérieur du Kremlin.

1961 a été l’année du premier vol spatial habité. Le succès retentissant de l'URSS a bien sûr été illustré sur presque toutes les cartes de Nouvel an de cet hiver.

La plupart des cartes du Nouvel an soviétique décrivaient des scènes classiques et chaleureuses : sapins, jouets, cadeaux, paysages enneigés. Mais certaines cartes reflètent les événements de l'année écoulée. Par exemple, cette carte a été publiée en 1962, l'année du début de la construction en masse d’immeubles à bas coûts appelés « khrouchtchevkas » (et donc de l'urbanisation).

En 1966, le programme spatial soviétique célébrait une autre victoire. Pour la première fois, un appareil fabriqué par l'homme a atterri avec succès sur la surface de la Lune et a transmis des images de notre satellite naturel à la Terre.

L'image du cosmonaute enfant était une caractéristique régulière des cartes de Nouvel an pendant de nombreuses années. Cette carte représentait une rencontre entre un jeune astronaute et un autre héros : l'explorateur polaire. Les expéditions polaires à cette époque étaient enveloppées d'une aura de romance.

En 1969, le premier amarrage de deux vaisseaux spatiaux habités a eu lieu. Célébrer le Nouvel an dans un grand pays qui avait conquis un espace était pour le peuple soviétique un double plaisir.

L'un des plus grands chemins de fer du monde – la grande ligne Baïkal-Amour - a été construite de 1938 à 1984. Sans surprise, le projet a fait son chemin sur de nombreuses cartes de Nouvel an.

Dans un pays où le travail était considéré comme la plus haute forme d'existence humaine, les gens étaient à juste titre fiers de ces véritables exploits de leur pays. Des cartes comme celle-ci rappelaient l'héroïsme de leurs compatriotes.

En tant que représentants des professions les plus difficiles et les plus éreintantes, les ouvriers métallurgistes, les mineurs et les constructeurs occupaient une place de choix non seulement dans les journaux et sur les affiches, mais aussi dans les cartes de Nouvel an de l’époque soviétique.

Pour donner de l’originalité aux représentations, les travailleurs étaient souvent dépeints sous les traits d’enfants joyeux. Incidemment, le travail des enfants a été interdit en Russie soviétique en 1917, sa toute première année d'existence.

En 1972, l'armée de l'air soviétique prend possession d'un nouvel avion. Le Tu-154 vole encore en Russie et dans d'autres pays à ce jour. Au total, 932 avions ont été produits, dont un utilisé par le Père Gel (père Noël russe) pour transporter des cadeaux.

En 1975, le deuxième brise-glace au monde, l'Arctique, a été lancé. Le premier brise-glace, le Lénine, a également été construit en URSS en 1959. En 1977, avec le père Gel à bord, l'Arctique a été le premier navire au monde à naviguer vers le pôle Nord.

En 1980, l'Union soviétique a accueilli les Jeux olympiques d'été. Le symbole des jeux, Michka (« Ours » ou diminutif de Mikhaïl en russe), était affiché partout, y compris, bien sûr, les cartes de Nouvel an.

Les cartes du Nouvel an dirent adieu à la symbolique soviétique et au pays lui-même en 1991. Dans la Russie moderne, les cartes du Nouvel an ne reflètent plus l'actualité et les travailleurs ont été remplacés par des personnages de dessins animés américains.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi les Russes sont particulièrement résistants au froid.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies