Pourquoi le tourisme beauté en Russie gagne à être connu

Ekaterina Lobanova
L'industrie des ongles, des sourcils et des cheveux est en plein essor en Russie, certains salons fonctionnant même 24h/24 et 7j/7. Et certaines n’hésitent pas à franchir les frontières pour en profiter!

Savez-vous ce que font en premier les femmes russes vivant à l'étranger lorsqu'elles rentrent chez elles ? Rencontrer des amis ? Manger du bortsch ? Que nenni ! Elles se précipitent pour se faire les ongles, les sourcils, des extensions de cils, un maquillage permanent, puis une épilation à la cire ou au sucre (n’ayez pas peur, les gars!) et éventuellement un botox (!)… Parce que c'est bon marché, rapide et la qualité est excellente ! Mais pourquoi ne pas faire tout cela là où elles vivent d'habitude, pourriez-vous demander. C'est simple : il n'y a tout simplement rien de comparable à la qualité incroyable et aux prix bon marchés - pour les mêmes procédures – qu’on trouve ici en Russie ! C’est vrai !

« J'ai eu la chance de trouver une fille russe pour faire de l'épilation à la cire en Belgique, explique Ioulia. Cependant, ses services sont si demandés que parfois elle n’a tout simplement pas le temps de réserver un créneau pour Ioulia, qui doit attendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Tous les salons de beauté européens que j'ai essayés étaient extrêmement chers et le résultat n'était pas au top, même après y avoir passé des heures ».

Lire aussi : Comment fonctionnent les soins de santé gratuits en Russie?

« Que Dieu bénisse les bars à ongles russes », explique Maria, qui a vécu dans de nombreux pays, de l'Australie aux États-Unis, et qui revient toujours à Moscou pour les services de beauté (et, bien sûr, pour vie culturelle et nocturne !). Maintenant, Maria vit à Budapest et même si c'est l'Europe de l'Est, les mêmes problèmes persistent.

Les services beauté ont le vent en poupe en Russie

Les filles russes apprennent à prendre soin d'elles-mêmes dès leur plus jeune âge : elles se coiffent pour ne jamais avoir l'air « ébouriffées », ou se maquillent même en sortant une minute pour jeter les poubelles, etc.

« Ma maman insistait sur le fait que même un rendez-vous avec un gars décontracté n'est pas une raison pour faire l’impasse sur votre manucure, explique une autre Maria. Lorsque je sors pour une fête d'anniversaire, je prends habituellement rendez-vous dans un salon de beauté à l'avance et je me fais coiffer et maquiller par un professionnel. Je n’économise jamais sur mon apparence ! ».

Nielse, des Pays-Bas, dit qu'il peut toujours distinguer une fille russe, même si elle ne parle pas. « Elle aura toujours des ongles rouges ou des cils extrêmement longs. Et fera des selfies tout le temps ou vous demandera de la prendre en photo dans plusieurs poses ». Bien sûr, la réponse du gars est un peu un exagérée. Toutes les filles russes ne se promènent pas avec des cils qui ressemblent à des tremplins de ski. Mais il y a du vrai parce que, généralement, les filles russes prennent un soin impeccable de leur apparence.

Ces salons sont généralement ouverts de 8h à 9h et de 21h à 22h. Cela signifie que les femmes peuvent se faire plaisir avant ou après le travail, mais certaines optent même pour la pause-déjeuner.

« Je peux prendre une salade faible en calories et la manger sur le pouce à mon bureau. Je préfère largement consacrer ce temps inestimable à moi-même », explique Irina, manager.

Secrets de beauté des femmes russes : gènes, concurrence et maquillage 

Tous les salons fonctionnent le week-end, car c'est leur période de plus forte fréquentation, lorsque les femmes ont le temps de passer une demi-journée au salon, enchaînant plusieurs procédures à la suite. Il y a même des salons qui fonctionnent 24h/24. (Certes, à Moscou, cela n’a rien de très surprenant, car vous pouvez faire ce que vous voulez 24h/24 et 7j/7, du lavage de votre voiture à l'achat de fleurs, en passant chez le dentiste et par la commande de nourriture, évidemment!).

Haute qualité à petit prix

C'est probablement l'une des raisons pour lesquelles tant de bars de beauté adaptés à différents budgets peuvent être trouvés en Russie à seulement 100 mètres - ou moins – l’un de l’autre. Parfois, vous n'avez même pas besoin de prendre rendez-vous, il vous suffit de vous présenter et de repartir plus beau qu'à votre arrivée !

Comme les salons sont à chaque coin de rue, la concurrence est très forte. C'est la raison pour laquelle tous ces bars essaient de fournir le meilleur service possible tout en proposant un éventail d'offres spéciales, de cartes de fidélité et d'autres moyens d'attirer de nouveaux clients. Parce qu'une expérience négative risque de pousser des clients potentiels au salon d'à côté.

Et alors que dans les bars à ongles européens, les femmes russes rencontrent des déceptions, comme un équipement mal stérilisé ou un vernis mal appliqué, les bars de beauté russes n'ont pas le luxe de commettre de telles bévues. De peur que cela ne se produise, la plupart des salons sont même prêts à réparer vos ongles gratuitement.

« Si je voulais une bonne qualité, je devrais dépenser BEAUCOUP d'argent, tandis qu'à Moscou, je peux obtenir la manucure parfaite pour 1000 roubles (13 euros) », se vante Maria, comparant les prix russes avec ceux des États-Unis et de l'Australie.

Lire aussi : Comment vivent les militantes du mouvement «body-positive» en Russie? 

Vaste éventail de procédures pour tous les goûts

Outre le rouge, les salons de manucure proposent des dizaines - sinon des centaines (!) - d'autres couleurs de vernis à ongles, y compris de nombreuses nuances de « nude », tendance très à la mode dernièrement. En faisant faire vos ongles en Russie, vous pouvez également repartir avec une véritable œuvre d'art, car la plupart des salons proposent également des motifs d'ongles complexes, avec des cristaux, des étincelles et même des motifs magnétiques.

Ongles mis à part, tatouez vos sourcils ou vos paupières en utilisant plusieurs techniques différentes, épilez tous les endroits possibles de votre corps de cinq manières différentes et bénéficiez (probablement) d’un million d'options de coloration des cheveux, le tout en une journée de travail, grâce aux salons de beauté russes.

« Les salons de coiffure à l'étranger ne savent pas ce qu'est une coupe de cheveux aux ciseaux, alors qu'à Moscou, c'est assez courant dans tous les salons », explique Macha.

Presque tous les salons ici fournissent une énorme liste de procédures disponibles. Et cela complique parfois vraiment le choix du client. « Comment diable feriez-vous l’impasse sur un microblading ? ».

Même s'il s'agit d'un bar à ongles ordinaire, il propose généralement une  large gamme d'autres options , du spa pour les mains aux extensions de cils.

Pas que pour les filles

Messieurs, ne nous en voulez pas pour cette avalanche de féminité toxique ! Nous n'avons pas oublié les hommes. De plus en plus, ces derniers veulent se faire beaux… eux aussi.

C'est pourquoi les barbershops poussent comme des champignons après la pluie. Tailler votre barbe ou façonner vos tempes est maintenant beaucoup plus facile qu'auparavant. Les hommes ne fréquentent pas vraiment les salons de beauté - bien qu’un ou deux se faufilent dans ce monde « rose » pour obtenir une pédicure et une manucure en secret, sans aucun vernis coloré (Quoi que !). Juste des ongles masculins de base, pour le business. Ou peut-être ne peuvent-ils pas supporter cet asana de yoga visant à permettre que des ciseaux coupent les ongles de leurs orteils.

Ce qui est intéressant, c'est que ces salons de coiffure sont généralement assez machos : cuir foncé, tweed et meubles rétro. Leurs noms et caractéristiques générales ont également généralement des connotations masculines stéréotypées : Topgun, Brutal, Bear. Même si ce n’est bien sûr rien en comparaison de noms super originaux comme Girlfriend, Sunny nails ou Women Secrets !

Dans cette autre publication, nous vous parlons de dix marques russes de cosmétiques écoresponsables 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies