Secrets de beauté des femmes russes : gènes, concurrence et maquillage

Crédit : Lori/Legion Media

Crédit : Lori/Legion Media

Il n’est un secret pour personne que les femmes russes sont parmi les plus belles au monde.

« Ces six dernières années, je me suis souvent rendu en Russie et je peux dire sans hésiter que les femmes russes sont vraiment les plus belles, affirme Jimmy Luna, 38 ans, propriétaire d’un fast food à New York. Je vais souvent à Penza pour le travail et comparé aux Etats-Unis, je n’ai jamais vu autant de belles jeunes filles que dans cette petite ville de Russie ! ». Alors, quel est le secret de ces beautés russes ?

Belles selon la science

« Il n’y a rien d’étonnant, car les filles russes sont, dès leur plus jeune âge, habituées à prendre soin d’elles. Dès 12-13 ans, nous sommes suffisamment éduquées sur le plan des soins du visage et du corps », concède Maya Kondrachova, docteur ès sciences médicales et médecin en chef de l’Institut International de la Médecine esthétique.

Pourtant, bien savoir prendre soin de sa peau ne suffit pas pour être belle. Ici, le climat et la génétique jouent également leur rôle.

« Dans les pays occidentaux, le photovieillissement est classique, autrement dit, le vieillissement prématuré de la peau dû à son exposition au soleil. Ce n’est absolument pas caractéristique du climat russe, ce qui explique que la peau des femmes russes conserve son tonus plus longtemps », poursuit Maya.

Par ailleurs, les températures estivales et hivernales rendent la peau plus élastique et fraiche. Voilà pourquoi les peintre russes peignaient toujours les femmes russes avec de belles joues roses.

Enfin, le peuple russe est un mélange de plusieurs sangs. Les guerres et les déplacements de population ont mené à un brassage des populations. Les enfants de mariages inter-ethniques sont nés renforcés et plus beaux.

Les scientifiques ont démontré que la différence fondamentale entre le type slave et le type européen ou asiatique résidait tout d’abord dans le fait que le Slave a une peau plus épaisse, avec un tissu cellulaire sous-cutané plus résistant. Et plus la peau est épaisse, plus les rides apparaîtront lentement.

« La plupart des femmes qui viennent nous voir à l’Institut ont plus de 40 ans et leur objectif est de conserver leur jeunesse et de préserver l’hydratation naturelle de leur peau, confie Maya Kondrachova. Et si des jeunes femmes viennent nous voir, la plupart du temps, c’est juste à titre de consultation ».  

Sous haute concurrence : 100 pour 88

Les touristes étrangers sont séduits pas seulement par la beauté naturelle et le type slave des femmes russes, mais aussi parce qu’elles savent prendre soin d’elles.

« Les femmes russes sont sans aucun doute parmi les plus belles, s’accorde Gonzalo Furtado, propriétaire d’un magasin de vin à Porto, au Portugal. Je viens à Moscou au moins 2-3 fois par an pour participer à des salons, et je peux dire que les filles s’habillent avec classe. En plus, elles ont de beaux traits de visage et un beau port ».

Dans les rues de n’importe quelle ville russe, vous serez probablement surpris de voir autant de filles en jupe ou en robe, avec un maquillage et une manucure parfaite. En Russie, les femmes prennent soin d’elles, et pas seulement occasionnellement, quant elles en ont le temps : elles en ont fait un mode de vie.

L’une des raisons est la grande concurrence qui règne. Par exemple en Allemagne, en Autriche ou au Japon, pour 100 femmes, il y a environ 96 hommes. Alors qu’en Russie, il n’y a que 88 hommes pour 100 femmes. En outre, en Russie, un homme vit en moyenne moins qu’une femme (l’espérance de vie est de 58,8 ans pour l’homme contre 72 ans pour la femme).

L’un des top modèles les plus demandés du moment, la célèbre Russe Irina Shayk, a déclaré lors d’une interview : « Dans mon pays, les femmes passent toujours beaucoup de temps à essayer de conserver leur beauté. En Russie, il est normal de prendre soin de son apparence. La beauté naturelle est mise en valeur par le maquillage et de beaux vêtements. Ajoutez à cela ce que l’on appelle le charme et le tour est joué ».

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.