Comment fonctionnent les soins de santé gratuits en Russie?

Sergei Pyatakov/Sputnik
Est-il possible d'obtenir gratuitement des soins médicaux de qualité en Russie et qui peut en bénéficier?

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

En Russie, une assistance médicale est fournie gratuitement à tous les groupes de la population et son financement est assuré par des contributions sociales au budget. La plupart des polycliniques et des hôpitaux appartiennent à l'État ; le système lui-même a été créé à l'époque soviétique et ressemble aux modèles européens modernes de soins de santé. Pour utiliser tous les services de médecine publique aujourd'hui, vous devez avoir une police d'assurance maladie obligatoire – on l’obtient à la clinique la plus proche presque immédiatement après la naissance (les installations médicales pour enfants et pour adultes fonctionnent séparément, mais toutes sont couvertes par cette police).

Aujourd'hui, il existe également dans le pays une large gamme d'établissements médicaux privés, allant des simples cliniques et cabinets dentaires aux centres médicaux multidisciplinaires pouvant effectuer des opérations d’une complexité variable.

>>> Comment bénéficier d’une assistance médicale en Russie quand on est étranger?

Cependant, nous allons donc vous expliquer ici comment vivre en Russie en utilisant uniquement la médecine gratuite.

Polycliniques

Le premier élément de la santé publique russe est ce qu'on appelle les polycliniques. Ce sont des institutions dans lesquelles les médecins généralistes et des spécialistes tels que des chirurgiens, des ophtalmologistes, des neurologues, des cardiologues, etc. Il est nécessaire de s’inscrire dans n'importe quelle clinique en écrivant une déclaration : elle peut être changée, mais pas plus d'une fois par an si votre travail ne suppose pas des déménagements constants. Vous pouvez y aller si vous avez de la température et si vous attrapez un rhume, ainsi que pour les problèmes de dos, de pression artérielle etc. C’est ici que sont délivrés des certificats de congé de maladie, qui sont ensuite présentés à l'employeur. À la polyclinique, vous pouvez également passer des analyses de base sur prescription d’un généraliste, comme faire une échographie ou une radio.

Si les spécialistes de la clinique découvrent une maladie qui nécessite un traitement plus complexe ou spécial, ils orientent les patients vers des cliniques, des hôpitaux et des centres de recherche spécialisés d'État, où le patient sera traité sous forme ambulatoire ou hospitalisé. Par exemple, un gastro-entérologue de polyclinique, ayant découvert une maladie biliaire évolutive chez un patient, peut l'envoyer dans un autre hôpital pour une opération d’ablation de la vésicule biliaire et le traitement ultérieur. Pour le patient, tout cela sera absolument gratuit.

C’est dans les cliniques également que la vaccination et les examens médicaux de la population sont effectués (des examens de routine par tous les spécialistes sont prescrits tous les trois ans).

>>> Accoucher en Russie: une expatriée australienne partage son expérience

Les principaux fléaux de l'hôpital d'État, ce sont la longue file d’attente pour les spécialistes et des 15 petites minutes de temps que les médecins peuvent leur consacrer pour un rendez-vous. Malgré les plaintes naturelles, le système ambulatoire essaie de se rapprocher des patients et d'être plus pratique pour la population. « La première fois que j'ai passé des examens médicaux il y a plus de 10 ans avant d’entrer à l’université, j’ai mis une semaine à le faire. Pour chaque médecin il fallait faire la queue pendant 2 heures, explique Daria de Moscou. Maintenant, l'examen peut être effectué non seulement à la clinique, mais aussi dans les parcs de Moscou. Cette année, j'ai subi un examen médical dans un parc, dans le pavillon Moscou en bonne santé. Les médecins examinent la taille et le poids, font un test rapide de glucose, de cholestérol, un test sanguin général, un cardiogramme, vérifient la pression et font une radio des poumons ». 

Ambulance

Dans les cas d'urgence, vous devez appeler une ambulance. Ceci est également totalement gratuit, même pour ceux qui ne sont pas citoyens russes.

Ces dernières années, un grand travail a été fait pour améliorer ce service et les ambulances arrivent généralement assez rapidement dans les villes. En appelant, l'opérateur demande ce qui s'est passé pour comprendre le type de brigade et la voiture qu’il va vous envoyer. Si une personne a une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, elle enverra une équipe cardio-vasculaire spécialisée dans une voiture spécialement équipée, pour que les médecins puissent commencer à fournir une assistance sur le chemin de l'hôpital. Dans les cas moins graves, par exemple, une crise d'appendicite ou une lombalgie, c’est un ambulancier au lieu d'un médecin qui viendra, et il pourra vous aider et vous envoyer à l'hôpital si nécessaire.

Afin de décider dans quel hôpital se rendre, les médecins appellent la centrale d'ambulance, où on leur donne le nom de l'hôpital qui les recevra. Et ici, il faut avoir de la chance.

Les hôpitaux

En Russie, il existe de très bons hôpitaux publics avec des médecins, du matériel et des soins de grande qualité. Mais il y en a aussi des médiocres et des très mauvais. Même si vous vivez à Moscou ou à Saint-Pétersbourg, vous pouvez tomber dans n'importe quel hôpital de ces trois catégories. Soit vous avez de la chance, soit certains essaient d’influer sur le choix des ambulanciers ou du médecin à la polyclinique. Vous avez également la possibilité de payer pour subir une opération dans presque n'importe quel hôpital d'État, même sans y être envoyé par un médecin traitant. Mais c'est assez cher pour la plupart des gens.

>>> Pourquoi le système de santé soviétique était-il un des meilleurs du monde?

En plus des hôpitaux généraux, il existe également des centres de recherche spécialisés qui traitent des cas complexes, des maladies particulières et réalisent des opérations spécialisées, et ne sont généralement situés que dans les plus grandes villes. Vous pouvez également vous y rendre gratuitement, sur prescription de la clinique, si l'on estime que votre cas dépasse les compétences des hôpitaux ordinaires.

Par ailleurs, il convient de noter qu'en Russie, vous pouvez obtenir gratuitement des soins médicaux de haute technologie. La liste de ces services médicaux comprend les prothèses articulaires et autres types de prothèses (y compris bioniques), les opérations microchirurgicales sur les vaisseaux sanguins et le cœur, les traitements anticancéreux, la chirurgie plastique, etc. Cette assistance n'est pas incluse dans l'assurance, mais l'État attribue des quotas pour le traitement des cas complexes et les distribue à 140 cliniques régionales pendant un an. Il arrive que si dans une région les quotas soient dépassés, le patient soit invité à se rendre dans une autre région.

Traumatologie

En Russie, presque partout, il existe également des centres de traumatologie (travmpounkt) ouverts 24h/24. Vous pouvez vous y rendre vous-même si vous subissez une blessure qui ne nécessite pas d'hospitalisation. Bras cassé, entorse, blessure, coupure ? Ces installations possèdent des médecins et l'équipement de diagnostic nécessaire pour les premiers soins.

En suivant ce lien, retrouvez notre guide des pharmacies de Russie, qui vous sera d’une aide précieuse si vous tombez soudainement malade lors d’un séjour en ces terres.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies