Dix choses qu'un étranger ne devrait jamais faire en Russie

Legion Media
Alors que certains comportements peuvent vous paraître typiques de la Russie suite au visionnage de films ou de vidéos et que d’autres vous semblent universels car considérés comme normaux dans votre pays, les mœurs et la législation russes contredisent parfois ces idées reçues. Russia Beyond vous livre quelques conseils pour vous intégrer plus facilement lors de votre prochain séjour dans cette vaste contrée.

Boire de l'alcool dans la rue

Vous avez probablement vu des films ou des vidéos sur la Russie où les gens boivent de la bière dans les parcs ; mais maintenant c'est interdit par la loi. En fait, vous ne pouvez boire de l'alcool qu’à la maison ou dans les établissements sous licence. Les boissons à faible teneur en alcool (comme la bière) sont autorisées dans certains cinémas et à l’étage des centres commerciaux où se trouvent les restaurants, mais seulement si vous achetez les boissons sur place. L'amende pour consommation d’alcool dans un lieu public varie de 500 roubles (7 euros) à 1 500 roubles (environ 20 euros).

Fumer dans un hôtel ou un restaurant

Il y a plusieurs années, on pouvait fumer presque partout : dans les aéroports, les cafés, les trains. Mais désormais, vous ne pouvez le faire que dans la rue (et encore, pas à moins de 15 mètres de l'entrée des métros et des gares ferroviaires), dans votre propre voiture, et dans les fumoirs spéciaux (« kourilka » en russe). L'amende si vous fumez hors de ces endroits va également de 500 à 1 500 roubles. Et le balcon ? Bonne question. En novembre 2017, la Cour suprême de Russie a ordonné à certaines personnes qui fumaient sur leur balcon de verser à leurs voisins des compensations. Donc c'est une mauvaise idée. Et n'oubliez pas, en Russie, vous ne pouvez fumer que du tabac – et rien d’autre.

Lire aussi : Comment éviter les maux de tête en franchissant la frontière russe

Oublier son passeport

En Russie, un policier est en droit de vous arrêter et de vérifier votre carte d'identité ou votre passeport. La police est autorisée à retenir une personne (pas seulement les étrangers) pendant trois heures pour établir leur identité. N'oubliez pas d'être poli avec la police: vous n'avez pas à vous inquiéter si vous ne faites rien de mal. Voici le guide ultime sur ce qu'il faut faire si vous êtes arrêté par la police russe.

Essayer de boire plus qu’un Russe

Imaginez que vos amis russes vous invitent à une fête. Vous commencez à déguster des plats savoureux et de l'alcool. Selon la tradition russe, vous ne devriez pas manger après le premier verre de vodka, et on ne marque pas de longue pause entre le premier et le deuxième verre. Le troisième verre arrive donc généralement peu après le second. Si vous êtes en retard pour la fête, les Russes peuvent vous demander de boire un verre de « pénalité ». Les fêtes russes durent généralement plusieurs heures et comportent plusieurs toasts. Ne faites pas de concours de boisson avec les Russes! Mais si vous le faites, assurez-vous de lester votre estomac avec beaucoup de nourriture au préalable. Les salades traditionnelles à base de mayonnaise sont idéales pour cela.

Appeler une femme «femme»

Il n'y a pas de façon spéciale de s'adresser à un homme ou une femme en russe, comme « Monsieur » ou « Mademoiselle ». Ainsi, les jeunes gens sont souvent appelés « filles »/« garçons » (« devouchka »/« molodoï tchelovek ») tandis que « mamie »/« papy » (« babouchka »/« dedouchka ») servent pour aborder les Russes d'âge avancé. En quelque sorte l'adresse « femme »/« homme » (« jenchtchina »/« moujtchina ») ne sonne pas de façon très polie en russe, et il est donc préférable de trouver le nom d'une personne ou tout simplement d’éviter de l’aborder formellement.

Lire aussi : Que faire si vous êtes arrêté par la police en Russie?

Demander l'âge et le salaire de quelqu'un

Une telle discussion est considérée comme privée par les Russes. Une femme peut demander à une autre femme son âge, mais un homme ne devrait pas demander à une femme quel âge elle a. La même chose s'applique aux salaires. Vous pouvez discuter de votre propre salaire avec les Russes, mais ne vous attendez pas à ce qu’ils vous dévoilent le leur.

S'asseoir dans les transports si un senior est debout à côté

Il s'agit d'une règle tacite dans le monde entier, et la Russie l’applique de façon plutôt stricte. C’est une pratique courante de céder son siège à une personne âgée ou à une femme enceinte. En fait, certains hommes russes ne s'asseyent tout simplement pas si une femme se tient à proximité. Quels gentlemen !

Acheter un téléphone dans la rue

Quelqu'un vous propose un iPhone flambant neuf dans la rue... Peut-être qu'ils ont vraiment besoin d'argent, mais le plus probable est qu'ils essaient de vous arnaquer en vous refourguant un appareil volé. Si vous voulez acheter un téléphone, rendez-vous dans un magasin officiel.

Lire aussi : Comment ne pas mourir de froid au milieu de l’hiver russe?

Changer l'argent en dehors des banques

La même chose vaut pour l’argent. Il n'y a aucune garantie que l'argent sera authentique si vous ne passez pas par un canal officiel. Les faux billets existent et si vous utilisez un bureau douteux au fond d’une rue, vous pourriez finir avec une tonne de problèmes. Si vous ne pouvez pas aller à la banque, les hôtels peuvent changer de l'argent, mais les taux risquent d’être un peu plus élevés.

Trop sourire aux étrangers

Cet « interdit » ne semble bizarre qu'au premier coup d'œil. Les Russes ont tendance à sourire à leurs proches et peuvent se sentir mal à l'aise si un étranger leur sourit.

Vous envisagez de visiter la Russie ? Voici quelques astuces qui vous aideront à éviter les écueils dans lesquels les touristes peuvent facilement tomber.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies