Le Palais d’État du Kremlin, un projet ambitieux au cœur de la Russie

Legion Media
Retraçons l’histoire du plus jeune bâtiment du Kremlin, qui a accueilli tant des congrès du Parti communiste d’URSS, que des célébrations pour enfants et des concerts pop.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le Parti communiste de l'Union soviétique a tenu ses congrès en différents endroits. À l'époque tsariste, soit avant sa création, les bolcheviks se réunissaient à l'étranger. Après la fondation de l'URSS, les sommets ont eu lieu en divers lieux de Moscou, par exemple au théâtre Bolchoï et au Grand Palais du Kremlin.

XVIe congrès du Parti communiste de l'Union soviétique. Staline sort du théâtre Bolchoï.

Ensuite, Nikita Khrouchtchev a décidé que le Parti avait besoin d'un lieu spécial pour les congrès au Kremlin. Au début, il ne pensait pas que ce lieu serait particulièrement vaste, mais en 1959, le secrétaire général s'est rendu en Chine. C'est sans doute là qu'il a été inspiré par l'immense Palais de l'Assemblée du Peuple, tout juste inauguré à Pékin et qui comptait 10 000 sièges.

Au début de l'élaboration du projet, au moins sept sites ont été envisagés, notamment le quai Pretchistenskaïa, où se trouve aujourd'hui la cathédrale reconstruite du Christ-Sauveur, l'île Bolotny, le Mont des Moineaux, le parc VDNKh et même à l’emplacement du marché couvert médiéval de Gostiny Dvor, aux abords de la place Rouge. Finalement, en 1959, le Conseil des ministres a pris un décret pour construire au sein du Kremlin un bâtiment destiné aux congrès du Parti et Khrouchtchev l'a signé en personne. L'emplacement exact n'était pas encore clair : au départ, le bâtiment du palais des Armures devait servir de façade, mais l'idée a rapidement été écartée.

Le projet final approuvé a été réalisé par un grand groupe d'architectes et d'ingénieurs dirigé par Mikhaïl Possokhine, qui était à l'époque le principal architecte de Moscou. Ils ont imaginé un immense bâtiment qui avait besoin de beaucoup d'espace. La première idée était de construire une salle de congrès de 4 000 places, mais après le voyage de Khrouchtchev en Chine, ce nombre est passé à 6 000. La future salle a été conçue pour mesurer 120 mètres de long et 70 de large. Le secrétaire général a décidé que cela ne devait pas être un simple bâtiment, mais qu’il devait recevoir le nom de Palais des Congrès pour sa taille.

Lire aussi : Comment la place Rouge a-t-elle fait son apparition à Moscou?

Cadets de l'Armée rouge après un défilé, posant devant la caserne de la garnison du Kremlin

L'emplacement final a été choisi dans la partie occidentale du Kremlin. Or, cet endroit était d’ores et déjà occupé par du bâti érigé dans les années 1810, lors de la restauration du Kremlin par l'architecte Matveï Kazakov. Par exemple, l'ancien bâtiment du palais des Armures, de style néoclassique russe, y occupait depuis le XIXe siècle le rôle de caserne de la garnison du Kremlin. C'était un bâtiment historique précieux, mais il a été démoli pour libérer la parcelle devant accueillir le Palais des Congrès. Au total, 6 bâtiments ont été démolis, alors que certains étaient des survivants de l'incendie de Moscou en 1812.

Ancien bâtiment du Palais des Armures, aquarelle de Piotr Guerassimov, milieu du XIXe siècle

Les archéologues ont également trouvé sur le site trois passages souterrains entre d'anciens palais. Ces passages ont eux aussi été détruits, puisque remplis de terre. Couraient en outre des rumeurs sur un ancien cimetière à cet endroit, mais il n'a jamais été découvert.

Ainsi, le Palais des Congrès a beaucoup modifié le Kremlin avant même sa construction. Cependant, les changements du panorama devaient être encore plus importants : le bâtiment devait être très haut, encore plus que la tour d’enceinte la plus proche, la tour Troïtskaïa. Les architectes ont donc décidé de construire le bâtiment également en profondeur, afin que le Palais dispose d’une partie souterraine de 15 mètres de hauteur. Par ailleurs, alors que la construction avait déjà débuté, Khrouchtchev a eu l'idée d’un réfectoire au sommet du bâtiment. Une fois le chantier achevé, la cathédrale de la Dormition a par conséquent été « clôturée » par le palais et n'était plus visible depuis la rue du Manège.

Depuis la rue du Manège

La construction a duré 16 mois. Des ouvriers de toute l'URSS sont venus y travailler. De plus, il était important d'informer la population de l'avancement du chantier. Un journal spécial appelé Oudarnaïa Stroïka (Chantier de Choc) a donc été créé. Son édification s'est terminée durant l’été 1961.

Durant le chantier, en 1959

Le Palais des Congrès apparaît comme un bâtiment de style moderniste composé de béton, de verre et de marbre. Il arbore une alternance rythmée de pylônes recouverts de marbre et de cloisons en verre. Le verre agît en miroir des monuments architecturaux environnants, toutefois, le palais dénote toujours de l'ensemble ancien du Kremlin.

La partie principale de l'intérieur du palais est la salle qui peut accueillir, comme prévu, 6 000 personnes. Elle est spécialement conçue pour une bonne acoustique : la forme est pratiquement carrée, tandis que les murs sont décorés de lattes spéciales améliorant le son. Le parterre, l'amphithéâtre et le cercle supérieur sont quant à eux conçus comme un espace intégré et la scène est suffisamment grande pour accueillir jusqu'à 1 000 artistes à la fois. Il existe de nombreux mécanismes pour répondre à tous les besoins. La deuxième plus grande salle est le réfectoire, inspiré par Khrouchtchev, situé juste au-dessus. Il y avait autrefois un passage entre la salle à manger et un pont d'observation, mais très vite, le service de sécurité a décidé de le fermer.

Bal dans le réfectoire

À l'intérieur, le palais est décoré de différents types de granit, de marbre, de tuf veiné de différentes couleurs et d'un certain nombre d'essences de bois comme le chêne, le charme et le noyer – les matériaux provenant de différentes régions de l'Union soviétique. Le hall principal est décoré d'une mosaïque représentant les blasons des 15 républiques soviétiques et réalisée par le célèbre peintre et sculpteur russe Alexandre Deïneka.

Lire aussi : Le plus ancien kremlin de Russie en cinq anecdotes fascinantes

Le premier concert dans le palais a eu lieu le 8 octobre 1961. Les spectateurs n’étaient autres que les constructeurs : ils ont vu une représentation des artistes du Bolchoï et du Chœur folklorique russe Piatnitski. Ils ont ensuite regardé le film Récit des années de feu. L'inauguration officielle a eu lieu le 17 octobre, lorsque le XXIIe congrès du Parti communiste a débuté. Dès lors, tous ses congrès s'y sont tenus, y compris le dernier, où les contradictions au sein du Parti sont devenues évidentes.

XXIIe congrès du Parti (octobre 1961)

Dès le début, le Palais des Congrès a été sous la responsabilité du théâtre Bolchoï ; ce n'était donc pas seulement un lieu de rencontres politiques et il était utilisé pour des concerts et spectacles. Des vedettes de ballet telles que Maïa Plissetskaïa et Māris Liepa y ont dansé, des chanteurs d'opéra de renommée mondiale comme Galina Vichnevskaïa et Elena Obraztsova se sont produits sur sa scène. Des fêtes du Nouvel An pour enfants étaient également organisées chaque année au Palais. En 1990, le théâtre du Ballet du Kremlin y a été fondé. Aujourd'hui, ce dernier est reconnu dans le monde entier.

L'inauguration de Boris Eltsine en tant que premier président de la Russie a également eu lieu en son sein. L'année suivante, il a signé un décret pour rebaptiser le Palais des Congrès en Palais d'État du Kremlin, mais l'ancienne appellation est toujours répandue de nos jours.

En 2001, Piotr Chaboltaï, un artiste russe de renom, est devenu le chef du Palais d'État du Kremlin. Il a entrepris une reconstruction totale du bâtiment après 40 ans de service. Le bâtiment lui-même a été rénové, bien que toutes les décorations aient été conservées en tant que monuments historiques. Le Palais a également reçu un nouveau système sonore et d’éclairage.

Concert dans la salle du Palais après sa rénovation

Depuis 1961, le Palais du Kremlin est l'une des principales salles de concert de Russie, mais pas la plus grande. De nombreux chanteurs russes populaires y ont donné des concerts, néanmoins le palais attire également différentes stars mondiales de l'étranger : Luciano Pavarotti, Eric Clapton, Chuck Berry, Elton John, Whitney Houston et Charles Aznavour, pour n'en citer que quelques-uns, s'y sont produits à différentes époques.

Dans cet autre article, nous vous révélons ce qui se trouve sous le Kremlin de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies