EN IMAGES Avant et après: le visage de Moscou au XIXe siècle et de nos jours

pixabay; Archive Photo
Là où se tient aujourd’hui un pont moderne se trouvait autrefois un autre en bois, tandis qu’une place soviétique était auparavant dominée par plusieurs églises orthodoxes. La capitale russe change de visage au fil des décennies, et Russia Beyond vous propose une comparaison de photographies des années 1860-1900 avec des clichés réalisés de nos jours, aux mêmes endroits.

1. Le Kremlin vu depuis la rivière Moskova, 1866

Cette photographie avait été offerte à Maria Fiodorovna, femme d’Alexandre III et mère de Nicolas II. Bien que les édifices du Kremlin, et tout particulièrement les églises orthodoxes, aient grandement souffert face aux bolcheviks, les lieux ont peu changé depuis cette époque.

2. La place de la Résurrection et la chapelle Ivère de l’Icône de la Mère de Dieu, années 1900

Ce lieu est aujourd’hui nommé place de la Révolution, et l’imposant bâtiment rouge abrite le Musée historique d’État. S’y trouve le kilomètre zéro de Moscou. Un anneau doré y est représenté sur le sol, et jeter une pièce depuis son centre porterait bonheur. En 1995, une statue équestre a par ailleurs été érigée à quelques pas d’ici, en mémoire au maréchal Joukov, héros de la Seconde Guerre mondiale.

3. Le marché Smolenski, 1906

Il s’agissait d’un marché spontané au carrefour de la rue Arbat et de celle du Vieux Smolensk, axe en direction de la ville du même nom. Aujourd’hui, un gratte-ciel stalinien s’y dresse (le ministère des Affaires Étrangères), tandis que la large avenue de l’Anneau des jardins passe par là. Le commerce est cependant toujours présent en ces lieux, de nombreux bureaux d’affaires s’y trouvant.

Lire aussi : Architecture futuriste: à quoi ressemblera le Moscou de demain?

4. Le pont Krymski, le jardin Neskoutchny et le monastère Zatchatievski, 1886

La photographie supérieure a été réalisée il y a 130 ans, et l’actuel et très populaire parc Gorki n’avait pas encore été inauguré sur la rive boisée de la Moskova. Vous remarquerez également que le pont Krymski est absent de l’ancien cliché. Le monastère Zatchatievski est quant à lui aujourd’hui à l’étroit entre des bâtiments résidentiels et de bureaux. De l’autre côté de la rivière se trouve la Nouvelle Galerie Tretiakov.

5. La maison des boyars Romanov

En 1596, dans ce bâtiment médiéval de la rue Varvarka, près du Kremlin, est né Mikhaïl, premier tsar de la dynastie Romanov. Aujourd’hui, l’édifice est toujours debout, entouré par des églises tout aussi anciennes et de la Vieille Cour Anglaise (bâtiment ayant servi de résidence à des commerçant britanniques et d’ambassade), construite au début du XVIe siècle. Cette rue, qui abrite à présent plusieurs musées, se trouve juste à côté du tout nouveau parc Zariadié.

6. La place Loubianka, 1890

Les portes médiévales de Kitaï Gorod se dressaient ici bien avant que les Moscovites n’assistent à la construction du siège du KGB, symbole de la répression stalinienne. Différents magasins ont occupé cette zone, et au centre de la place se trouvait autrefois une magnifique fontaine réalisée par Ivan Vitali, un sculpteur aux origines italiennes. Durant la période soviétique, celle-ci a toutefois été transférée au jardin Neskoutchny, et à son emplacement a été érigé un monument au polémique chef du KGB, Felix Dzerjinski. La statue a néanmoins été démolie en 1991, laissant les lieux vacants, encore aujourd’hui.

Lire aussi : La métamorphose du parc moscovite de VDNKh: six bâtiments restaurés qui vous replongeront en URSS

7. La cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, 1905

Érigée par Ivan le Terrible au milieu du XVIe siècle en l’honneur de la prise de Kazan, elle est aujourd’hui certainement le bâtiment le plus reconnaissable de Russie, ainsi que la perle de la place Rouge. Alors que la principale cathédrale du pays, celle du Christ-Sauveur, symétriquement opposée au Kremlin, a été détruite par les bolcheviks (mais reconstruite à la fin des années 90), celle-ci a été miraculeusement épargnée. La rue menant à la place Rouge est appelée Descente Vassilievski et est de nos jours pavée. Des concerts en plein air y sont parfois organisés.

8. Le monastère Donskoï, 1882

Cela a été considéré comme un miracle lorsqu’au XVIe siècle, le khan (chef tatar) de Crimée et sa puissante armée ont battu en retraite face aux remparts de Moscou. Le monastère Donskoï a alors été érigé sur le champ de bataille se trouvant à l’époque à la limite sud de la ville. Aujourd’hui, il se situe en plein centre-ville. En URSS, des expositions d’art antireligieux étaient organisées à la place des messes, qui n’ont repris qu’après la Perestroïka.

9. La maison Pachkov, 1896

Cette photo a été prise à l’occasion du couronnement du dernier tsar de Russie, Nicolas II. Avait alors été prévue une grande fête pour la cour impériale et le centre-ville avait été somptueusement décoré. Il s’agit objectivement de l’un des plus beaux bâtiments de la ville, et il a été le premier site de la Bibliothèque d’État de Russie, la plus grande du pays. De rares manuscrits, partitions de musique et cartes y sont encore conservés.

Lire aussi : Le Kremlin de Moscou aux XVIIIe et XIXe siècles

10. Le Kremlin vu depuis le Sud-Est, années 1880

Au XXe siècle, les alentours et l’intérieur du Kremlin ont été urbanisés, les communistes y ont érigé le nouveau palais d’État du Kremlin, qui est la seule structure moderne au sein de l’enceinte des remparts, destinée à accueillir les réunions du Parti. De 1960 à 2006, à côté de la place Rouge se trouvait le massif Hôtel Rossia, qui a finalement été démoli. Ensuite, pendant plus d’une décennie, la zone a été un chantier interdit au public. En 2017 y a enfin été dévoilé le parc Zariadié, qui dispose d’un spectaculaire pont en arc de cercle au-dessus de la Moskova. Du 4 juillet au 13 août 2018, l’exposition Moscou dans les photographies des années 1860 au début des années 1900 est accessible au Musée Russe de Saint-Pétersbourg, dans le cadre de la série Voyages dans l’Empire russe.

Dans cette autre galerie photographique, nous vous montrons le visage de Moscou d’il y a 50 ans, qui ressemblait alors à un gros village en plein boom.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies