Architecture futuriste: à quoi ressemblera le Moscou de demain?

Dans le futur proche, seront inaugurés dans la capitale russe des édifices architecturalement sensationnels, dont le monde entier parle déjà. Si certains sont d’ores et déjà pratiquement achevés, pour d’autres il faudra encore patienter un peu. Russia Beyond vous dresse donc le portrait du Moscou de demain.

En juillet, dans le Sud de Moscou, a ouvert ses portes le parc « Tioufeleva rochtcha », imaginé par Jerry van Eyck, du bureau d’architectes new-yorkais !Melk. À l’emplacement de l’ancienne zone industrielle de l’usine de construction automobile ZIL est ainsi apparue « La Lagune bleue », un étang artificiel turquoise entouré d’une zone de promenade arborée. S’y trouvent des voies piétonnes et cyclables, une scène, une aire sportive, des pavillons et cafés.

Et il ne s’agit là que de l’un des nombreux projets urbanistiques devant sortir de terre à Moscou dans les prochaines années. Aussi, si vous avez déjà séjourné dans la capitale russe, une autre visite ne sera, d’ici quelques temps, pas superflue, d’innombrables métamorphoses attendant la ville.

1. Le centre d’art de la fondation V-A-C, à l’emplacement de l’ancienne centrale électrique GES-2

Il est ici question d’une énième zone industrielle, à laquelle sera insufflée une seconde vie. La centrale GES-2 a été construite au début des années 1900 et est restée en fonction tout juste un siècle. Cet imposant bâtiment du centre-ville a depuis attiré l’attention du bureau de Renzo Piano, un architecte italien de renommée internationale.

À présent, l’île du quai Bolotnaïa a une chance de devenir le Soho moscovite (on pensait auparavant ce rôle serait joué par la confiserie Octobre Rouge suite à sa rénovation, mais la zone s’est finalement reconvertie dans le divertissement, de nombreux bars y ayant ouvert). Ce nouvel espace comportera des galeries, des ateliers, des studios et accueillera de nombreux événements artistiques.

Lire aussi : Le centre-ville de Moscou prend un coup de vert

Le complexe sera partiellement inauguré en septembre 2019, et l’ensemble devrait être terminé pour le printemps 2020.

2. La tour Silhouette, au centre-ville

Cet immeuble rouge vif répondant au doux nom de Silhouette est le projet du bureau néerlandais MVRDV. En Europe et en Asie, ce dernier s’est fait connaître grâce à ses réalisations futuristes : ses toits « verts » et « roses », ses pièces modulables ou encore sa bibliothèque semblant tout droit sortie d’un film de science-fiction.

À Moscou, MVRDV travaille donc sur un bâtiment résidentiel de 78 mètres de hauteur, au croisement de l’Anneau des jardins et de la perspective Sakharov. Cette construction a été pensée pour s’ancrer harmonieusement dans le paysage, aux côtés du bâtiment du Narkomzem. Tous deux deviendront ainsi les portes symboliques de la ville.

3. Les quais de Moscou

La Moskova traverse la capitale toute entière, ce qui représente 220 kilomètres de quais. Néanmoins, seulement 25% d’entre eux sont utilisés par les locaux au quotidien.

Lire aussi : Comment Moscou est devenue championne du monde de développement urbain

La société moscovite Meganom a par conséquent proposé un plan total de reconstruction des quais de Moscou, avec des ponts, des plateformes d’observation et des lieux de détente. Et voici ce à quoi ils ressembleront. La réalisation complète de ce chantier d’envergure est prévue d’ici 2035.

4. Les bâtiments «suspendus» sur pilotis

Le bureau suisse Herzog & de Meuron (celui-là même qui a imaginé le Tate Modern à Londres), a endossé la responsabilité du chantier moscovite de ce complexe résidentiel aérien. Celui-ci, de gamme premium, sera en effet porté par des poteaux de 35 mètres, un hommage à l’avant-garde architecturale soviétique et aux « gratte-ciels horizontaux ».

Ces bâtiments sembleront planer au-dessus de l’ancienne brasserie, qui sera reconvertie en zone commune : espace de coworking, marché fermier, parc, ainsi qu’une nouvelle petite brasserie, clin d’œil au passé des lieux.

Lire aussi : Urbanisme: comment Moscou a fait peau neuve

5. Le Musée Pouchkine s’enfonce sous terre

Le Musée Pouchkine s’apprête à envahir un quartier entier. Cet élargissement d’envergure et la reconstruction de l’un des plus importants musées du pays implique la fondation d’unе véritable « cité muséale », comprenant des salles de conférences, des expositions de rue, des boutiques et points de restauration, le tout, avec une vie splendide sur le Kremlin.

Le principal corpus du musée sur la rue Volkhonka sera par ailleurs connecté aux autres grâces à des passages souterrains. Ce projet architectural suppose donc qu’une partie du Musée Pouchkine se trouvera sous terre (en raison de la limite réglementaire de hauteur des bâtiments dans ce quartier).

Cette « cité muséale » devrait ouvrir ses portes en 2020.

6. «L’Île des rêves»

Au Sud de Moscou, dans l’arrondissement de Nagatinskaïa poïma, la Russie construit aujourd’hui son propre Disneyland. Les maîtres d’ouvrage promettent qu’il s’agira du plus grand parc d’attraction couvert au monde et qu’il sera inauguré fin 2018. Chaque zone de « L’Île des rêves » sera destinée à un public d’âge précis. Les plus petits pourront ainsi rendre visite aux Schtroumfs, tandis que les adolescents auront la possibilité d’apprendre le karaté en compagnie des Tortues Ninjas.

Lire aussi : Moscou se refait une beauté sous l’œil avisé d’urbanistes du monde entier

En outre, le projet comprend la création d’un parc paysager, à la construction duquel œuvrent les Italiens ayant conçu la « Forêt verticale » dans le quartier milanais de Porta Nuova. Cet espace occupera 70% du territoire de cette fameuse « Île des rêves ».

Découvrez sept bâtiments de l’avant-garde soviétique, marquant le paysage de la capitale russe et ayant été des innovations architecturales majeures en leur temps.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies