Cinq plats que chaque Russe mange forcément pendant les fêtes du Nouvel An

Legion Media
Préparer et servir un dîner pour la principale fête russe prend parfois plusieurs jours, mais aucune famille ne songerait jamais se passer de ces plats lors des célébrations du Nouvel An.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Salade russe

Tout d’abord, oubliez ce nom - en Russie, nous l’appelons « Olivier », et c’est le roi de la table, ainsi qu’un symbole du Nouvel An. Les Russes rêvent de cette salade toute l'année, et en préparent au moins 5 kilos pour pouvoir la manger plusieurs jours de suite pendant les vacances d’hiver.

Voici une recette classique d'Olivier que nous avons héritée de l'époque soviétique. Elle se compose de pommes de terre bouillies, de carottes, d’œufs, de « saucisse du docteur », de concombres marinés, d’oignon et de petits pois. Hachez simplement le tout en quantités égales, enrobez dans de la mayonnaise, et le tour est joué.

Cependant, chacun a sa propre recette ou tradition liée à l’ajout d’ingrédients supplémentaires, comme des pommes, par exemple. Ceux qui aiment les interprétations modernes peuvent transformer la recette et ajouter du saumon ou des écrevisses en lieu et place de la saucisse.

>>> Cinq salades incontournables du Nouvel an en Russie

Avant de servir, mélangez la salade avec de la mayonnaise et ajoutez du sel. La mayonnaise traditionnelle peut être remplacée par une mayo maison qui contient certainement moins de calories et est probablement meilleure pour votre silhouette. Vous pouvez également ajouter des fines herbes selon votre goût ; les Russes aiment rehausser la salade avec du persil ou de l'aneth.

Lisez notre guide ultime sur la façon de cuisiner l'Olivier traditionnel ici. Ou consultez cette recette d'Olivier aux écrevisses d'un chef moderne.

Apéritif au caviar

Le caviar est à coup sûr la meilleure des délicatesses et un symbole de la nouvelle année. Même si le caviar n'est pas bon marché et que de nombreuses familles russes ne peuvent pas se le permettre au quotidien, elles essaient d’en acheter au moins pour le Nouvel An. On pense qu’une table de réveillon doit avoir l’air « riche », car les gens croient que la façon dont ils passent le Nouvel An déterminera celle dont ils passeront l’année suivante.

Les Russes achètent souvent un grand pot ou plusieurs petites boîtes de caviar, et c'est aussi un excellent cadeau. Le caviar rouge est plus populaire simplement en raison de son prix, inférieur à celui du caviar noir, mais ceux qui peuvent se permettre du noir seraient plus avisés d’en acheter !

La recette est incroyablement simple - prenez du pain blanc, de la baguette française, de la bruschetta, ou des tartelettes – étalez un peu de beurre et une cuillère à café de caviar sur le dessus. Mieux vaut les préparer juste avant de servir, sans quoi le caviar pourrait sécher. Cet apéritif est parfait avec du champagne.

Voici quelques idées créatives pour votre plat de Nouvel An au caviar.

Hareng sous un manteau de fourrure

Cette salade choque généralement les étrangers et elle est souvent utilisée dans toutes les vidéos virales du type : « Les étrangers goûtent la cuisine russe ». Certes, cette salade a l'air un peu extrême, mais croyez-nous, la combinaison de poisson salé, de mayonnaise et de betterave sucrée est incroyable - et vous allez l'adorer !

Le secret du succès de cette salade réside dans la qualité du poisson que vous choisissez, ainsi que dans son goût salé et moelleux. Parmi les autres ingrédients figurent des légumes, et comme certains correspondent à la recette de l'Olivier, ils sont généralement bouillis en même temps pour les deux : pommes de terre, carottes, betteraves, oignons et œufs. Mais au lieu de tout hacher, utilisez une râpe.

Les ingrédients doivent être placés couche par couche - le hareng sur le fond, puis le « manteau de fourrure ». Chaque couche doit être couverte de mayonnaise. Mettez la salade au réfrigérateur pendant plusieurs heures pour qu'elle s'imprègne de mayonnaise.

Regardez notre recette vidéo pour cuisiner le traditionnel hareng sous un manteau de fourrure.

Les blogueurs culinaires et les chefs célèbres suggèrent fréquemment de nouvelles interprétations de cette salade traditionnelle, en la transformant en sushi, en canapé ou même en gelée de betterave. Leur imagination sans limite est très appréciée.

>>> La cuisine russe revisitée: le «hareng sous un manteau de fourrure» sans hareng   

Canard aux pommes

Pendant que vous hachez et émincez tous les ingrédients pour votre salade, mettez votre canard au four. Habituellement, aucun estomac au monde ne peut le supporter tout ce qu’on prépare le soir du Nouvel An. Ainsi, les Russes mangent le canard pour le déjeuner le 1er janvier ; après avoir pris de l’Olivier et du « hareng sous un manteau de fourrure » pour le petit déjeuner, bien entendu.

Le canard n'est pas aussi emblématique pour le Nouvel An que la dinde de Noël en France, mais il est tout de même très populaire. Parfois, cependant, les familles n’ont pas le temps de le cuisiner et le remettent à plus tard, par exemple pour le Noël orthodoxe, le 7 janvier.

Chaque famille a sa propre recette et ses traditions de cuisson du canard. Certains farcissent le canard avec du chou, tandis que d'autres ajoutent des pommes de terre, des pommes ou des coings. Toute saveur sucrée se marie bien avec le canard, alors arrosez-le avec du miel ou du sirop de baies.

Kholodets

Historiquement, cette viande en gelée n’était pas destinée aux fêtes de fin d'année car elle était cuite à partir de sous-produits. Des jarrets, pieds et têtes de bœuf ou de veau étaient « recyclés » et bouillis. Les serviteurs des nobles mangeaient ce bouillon et la viande qui restait sur les os. Bien que ce ne soit absolument pas un mets délicat, c'est un plat savoureux et riche en matières grasses.

À notre époque, il n'est cuisiné que pour les fêtes, et une telle recette demande beaucoup de temps et d'efforts. On utilise de la viande avec des os, des jarrets de veau ou de bœuf que l’on fait bouillir pendant 8 à 9 heures, généralement à feu doux pendant toute la nuit.

Lorsque le bouillon refroidit, il se fige sans utiliser de gélatine. C'est en fait la principale différence avec les autres plats en gelée. La viande couverte de bouillon peut être décorée avec des légumes ou des herbes pour lui donner un aspect chic.

Ce plat servi froid est particulièrement bon lorsqu'il est dégusté avec de la moutarde ou du raifort.

Regardez notre recette vidéo sur la façon de cuisiner les kholodets ici.  

P.S. Les Russes ne préparent pas de desserts pour la table du Nouvel An, car il y a trop de nourriture et pas de place pour quelque chose de sucré. Cependant, un dessert pour les fêtes du Nouvel An, qui durent dix jours en Russie, est le kovrijka (pain d'épices). Lisez ici comment le préparer.

 Combien y a-t-il de Pères Noël en Russie ? Trouvez la réponse dans notre article 

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies