Quel type de nourriture faut-il impérativement rapporter de Russie?

Ramil Sitdikov

Ramil Sitdikov

Sputnik
Nous vous dévoilons les principaux «hits» russes, des produits qui vous manqueront une fois de retour chez vous. Bonne nouvelle : vous pourrez les trouver dans n'importe quel supermarché de Russie.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Confiture de pomme de pin

Il y a beaucoup de baies en Russie, et vous n'en avez peut-être jamais entendu parler, mais la confiture la plus « exotique » provient de jeunes pommes de pin. On récolte les cônes verts au printemps et on les mange généralement en automne et en hiver – un bon moyen de lutter contre la fatigue chronique, les maux de gorge, le rhume et le manque de sommeil. La confiture peut être achetée dans presque toutes les grandes chaînes de supermarchés. Le prix d'une boîte dans les supermarchés Azbouka Vkoussa est de 300 roubles (4 euros) environ.

Caviar

C’est l’une des spécialités les plus populaires de Russie. Les caviars rouge et noir coûtent ici beaucoup moins cher que, par exemple, en Europe (surtout si vous l’achetez en Extrême-Orient) et ils sont vendus dans tous les supermarchés. Mais il y a une chose à savoir : le caviar peut être sorti du pays en quantité très limitée et en présentant des documents assez nombreux (certificat avec tampon, ticket de caisse, déclaration, annexe à la déclaration). Pour le caviar rouge, la limite est de 5 kg, pour le caviar noir – de seulement 250 g. Et s'il n'y a pas de documents, les douanes le considéreront comme de la contrebande.

L'option la plus simple est probablement d'acheter du caviar via le réseau Duty Free - alors l'emballage ne sera pas inspecté, et il y a moins de bureaucratie. Mais si vous êtes prêt à faire preuve de patience, allez dans un supermarché russe, appelez le responsable et demandez les documents pour pouvoir repartir avec le caviar.

La troisième option est d'aller dans des magasins spécialisés dans le caviar, où les employés sont habitués aux touristes et délivreront rapidement les documents destinés à l'exportation hors du pays.

Lire aussi : Plongez dans un conte de fées avec ce gâteau inspiré du folklore russe 

Chocolat

La barre de chocolat Alionka est un grand classique russe. Il y a même des magasins de cette marque (du même nom), qui vendent également les bonbons russes les plus célèbres : « Michka Kossolapy », « Maska », « Lastotchka », « Belotchka », « Zolotoï klioutchik », et des noix de cèdre caramélisées. Ces bonbons ont le « goût de l'enfance » pour tous les natifs des pays post-soviétiques. Vous pouvez bien sûr trouver du chocolat russe dans n'importe quel supermarché. La chaîne Piaterotchka en vend pour 80 roubles (1,1 euro).

Miel

On trouve du miel dans de nombreux pays, mais vous pouvez rapporter de Russie des variétés uniques qui ne sont produites que dans certaines régions. Par exemple, le miel de tilleul de Bachkirie, de fleur de l'Altaï ou de haute montagne de l’Oural. Les magasins les vendent dans des bocaux en verre ordinaires mais aussi sous une forme unique – dans une boîte sculptée en écorce de bouleau.

Sarrasin

L'une des céréales typiquement russes les plus populaires à l'étranger n'est pas si célèbre, pas si appréciée, et peut être vendue verte ou sous forme de farine. Vous ne pouvez souvent la trouver que dans les magasins russes. Mais si pour une raison quelconque vous êtes tombé amoureux du sarrasin (on dit que pour l'aimer, vous devez vous habituer à son goût dès l'enfance), alors il vaut la peine d’en acheter en Russie. Le sarrasin est vendu dans absolument n'importe quel magasin russe.

Argousier

C'est une baie d'automne. L'argousier frais peut être acheté fin octobre sur les marchés et dans les foires. En Russie et dans les pays de l'ex-Union soviétique, il est particulièrement apprécié pour sa haute teneur en vitamine A.

À d'autres moments de l'année, l'argousier aigre-doux est également présent sous forme de boisson appelée mors, de sorbet, de confiture et de thé. Notre conseil est d'acheter des baies fraîches si vous vous trouvez en Russie à cette période. Sinon, optez pour le mors - il est vendu dans les magasins Azbouka Vkoussa pour 172 roubles (un peu plus de deux euros).

Pain d'épices de Toula

C’est pain d'épices le plus populaire de Russie. Par conséquent, il est vendu partout - à Toula même comme dans les supermarchés de la capitale. Un jour, un pain d’épices de Toula a été envoyé pour dégustation au premier secrétaire du Comité central du PCUS, Nikita Khrouchtchev, et a été reconnu comme le meilleur.

De la confiture ou du lait concentré sont le plus souvent utilisés comme garnitures, et ils sont vendus à la fois au « format voyage » (un petit pain d'épice pour le thé) comme sous forme de cadeau - un grand pain d'épice avec glaçage.

Lire aussi : Sept conseils pour bien choisir et manger du caviar

Viande de renne

La viande de renne est une délicatesse sibérienne, elle est donc volontiers offerte à des amis gourmets, même en Russie. Saucisses, snacks divers, carpaccio, stroganina biologique - tout cela est fabriqué à partir de viande de renne dans le Grand nord et vendu dans tout le pays. Le produit le plus populaire dans les supermarchés est la viande séchée pour accompagner la bière. Elle coûte environ 300 roubles (4,2 euros) pour 35 g.

Saindoux « salo »

Le saindoux est un incontournable de la charcuterie en Russie, mais il n'est pas si courant en dehors de l'espace post-soviétique. En Russie, il est fumé, frit, ajouté aux plats, salé, et consommé avec du pain noir Borodino. Nous vous conseillons d’acheter le saindoux là où vous pouvez le goûter - sur les marchés. Mais au magasin, vous pouvez également trouver de bons produits. Remarque : la graisse ne doit être ni jaunâtre, ni grisâtre.

Dans cet autre article, découvrez une dernière recette à base de courge : une soupe au potiron rôti et à la sauge.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies