Opinion: la Russie est en 2049 en termes de commerce en ligne

Anton Romanov
Imaginez commander quelque chose en ligne, un livreur l’apporte chez vous, mais après inspection, vous décidez finalement de ne pas l’acheter et de le lui rendre, le tout, sans débourser un centime. En Russie, c’est possible.

Un étranger aura du mal à se représenter l’e-shopping en Russie. Certains seront peut-être surpris d’apprendre qu’il y a Internet chez nous (plus rapide et moins cher que chez vous !) et que les magasins en ligne fleurissent de toute part. Pourquoi donc  écrire sur ce sujet ? Eh bien, contrairement aux autres pays où j’ai habité ou que j’ai simplement visités, il est ici possible de commander et de se faire livrer, sans obligation de tout payer en avance.

Le principe est le suivant : les produits défilent sur votre site préféré, puis vous jetez votre dévolu sur une paire de chaussures. Vous sélectionnez la pointure, puis la date de livraison, avant d’être redirigé sur la page de paiement de votre commande… tout du moins en Occident. En Russie, vous avez la possibilité de « payer à la livraison » ! Oui, vous avez bien lu ! Encore plus génial, si vous n’êtes pas sûr de la pointure à choisir, ou même de la couleur,  vous pouvez ne pas vous limiter et renvoyer ce qui ne convient pas au moment de la livraison.

À cet instant précis, vous devez vous demander comment ce genre de transaction basée sur la confiance peut se dérouler sans encombre. Les clients potentiels pourraient refuser de payer. Le vol et la fraude se généraliseraient. Les livreurs disparaîtraient avec les produits à livrer. Voilà quelles étaient mes inquiétudes lorsque j’ai été confronté pour la première fois à ce phénomène. Mais soyez rassuré, il s’avère que les Russes sont bien plus honnêtes que vous ne le pensiez. D’ailleurs, jugez-vous que ce genre de concept fonctionnerait dans votre pays ?

Lire aussi : E-commerce: les dépenses en ligne des Russes (infographie)

Un autre point assez fou, c’est que vous pouvez essayer les vêtements gratuitement à la livraison. Oui, vous m’avez bien lu ! Disons que vous passez une grosse commande sur un site. Au moment de la livraison, le livreur vous laisse environ quinze minutes pour tout essayer, si rien ne vous va, vous pouvez tout rendre et ne payer que les frais de livraison (qui sont souvent inexistants aujourd’hui).

La plupart des paiements à la livraison se font en liquide, mais de plus en plus d’e-shops équipent leurs livreurs de terminaux bancaires avec l’option de paiement sans contact, ou d’Apple Pay ou Samsung Pay. Faire un achat en ligne est donc un véritable jeu d’enfant en Russie !

Cela dit, la plupart, sinon tous, des magasins spécialisés dans la vente d’électronique requiert un prépaiement, tout en vous laissant la possibilité de tester le produit (vous pouvez le déballer, mettre les piles ou le brancher) avant que le livreur ne parte. De cette façon, si le produit s’avère défectueux, vous pouvez directement le rendre, le commander à nouveau ou être remboursé.

Quel pays pourrait vous proposer une approche aussi capitaliste du shopping en ligne ?

Dans cet autre article, nous vous présentons les plus populaires services de livraison de nourriture à Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies