Comment en URSS se moquait-on des défauts de l’Amérique capitaliste?

Krocodil, 1956, №15
Pendant des décennies, le magazine satirique soviétique Krokodil a tourné en dérision la partie obscure du capitalisme occidental. Russia Beyond vous invite à découvrir quelques-unes de ces caricatures.

Le chômage

L’égalité à l’américaine : « Je demande un emploi ».

Ils ont trouvé un emploi. Le chômage a envahi ses banques.

Le taux de chômage aux États-Unis a atteint son niveau le plus haut depuis 40 ans. Slogans sur les banderoles : « 11,3 millions de chômeurs ; OUI à l’emploi ! Des emplois au lieu des missiles ! Non à la course à l’armement ! Donnez-nous des emplois ! »

Les mœurs

Éducation façon Hollywood. Le film est intitulé La vie et le Dollar. Légendes : « Avant le film : +Deux billets s’il vous plait ! + ; « Après le film : +Haut les mains ! + ».

La morale américaine

« Vite, l’argent sur le comptoir ! Nous avons à régler sur-le-champ nos comptes avec la police ! »

La propagande médiatique

Dans la rédaction de la Voix de l’Amérique : « Jack, il parait qu’il prennent vos fake news pour argent comptant ».

Le crime

La criminalité s’adresse à la police : « Au moins, mon gars, tu es entre mes mains ».

Une politique étrangère prédatrice et l’agressivité

Un touriste américain en Europe : « Je m’intéresse plutôt aux biens intacts ».

Assouplissement des tensions internationales. Otan - la tenue est démodée.

Dépenses militaires excessives

Le budget a la parole : « Il semble que je perds trop de poids avec ce hula hoop [du Pentagone] ».

Le Capitole est une maternité. Le Pentagone et les monopoles ont un enfant, le budget militaire. « Qu’il est grand ! », s’étonne le Pentagone. L’Otan tenant le budget militaire : « Payez, la menace soviétique pèse sur vous ».

La Reaganomie en action. [Allusion à Ronald Reagan]. Sur les bouts de papier, que le « régime » de Ronald Reagan découpe, on lit : « Assistance aux personnes âgées », « Petits déjeuners à l’école », « Construction de logements pour les pauvres », etc. 

« Nous avons entamé l’assainissement de notre économie ».

Mais les Soviétiques ne se moquaient pas que de l’Occident : de simples citoyens s’en prenaient souvent aux leaders politiques, même si cela représentait un risque important.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies