Cinq envoûtants magasins de Moscou chargés d'histoire

Si vous venez faire vos emplettes dans ces endroits, votre shopping pourrait se transformer en voyage dans le temps.

Elisseïevski

Le bâtiment qui abrite maintenant le magasin a été construit à la fin du XVIIIe siècle sur ordre d’Ekaterina Kozitskaïa, fille d'un important industriel et épouse du secrétaire du Cabinet de Catherine II. D’ailleurs, l’allée au coin de laquelle se trouve le bâtiment porte encore son nom.

Le manoir a été construit par l'architecte Matveï Kazakov, auteur du projet de l'ancien bâtiment de l'université de Moscou, du Palais du Sénat situé dans l’enceinte du Kremlin de Moscou et d'une douzaine d'autres bâtiments du centre de la capitale.

>>> Ces restaurants moscovites où s’est jouée l’histoire russe

En 1901, il a été racheté par le marchand millionnaire Grigori Elisseïev qui y a ouvert la Boutique d’Elisseïev et une cave à vins russes et étrangers. Un peu plus tard, il a lancé dans son Pétersbourg natal un autre magasin avec des intérieurs dans le style Art nouveau, qui fonctionne toujours.

À l'époque soviétique, le magasin de Moscou a été renommé Gastronome n°1, mais il est toujours resté « Elisseïevski » parmi la population.

GOuM

Un extérieur dans le style pseudo-russe ; un intérieur dans le style néoclassique avec des cloisons en acier impressionnantes conçues par le légendaire ingénieur Vladimir Choukhov. Construit en 1893, ce « passage » est devenu le lieu le plus en vogue de Moscou et n’a jamais été détrôné depuis.

Vladimir Lénine a décidé de créer dans ce bâtiment un futur symbole soviétique - le magasin d’État universel (ou simplement GOuM). De temps en temps, on a voulu y installer des ministères, Staline souhaitait même le démolir, mais le magasin populaire a survécu, et jusqu'à présent, il reste l'un des endroits de prédilection des Moscovites.

Aujourd'hui, le grand magasin est véritablement universel : on y trouve des magasins de vêtements et d’accessoires ainsi que des cafétérias et un cinéma.

Une fois sur place, n'oubliez pas d'essayer la glace vendue dans des kiosques spéciaux près de l'entrée : c’est le goût de l'enfance pour tout Moscovite qui se respecte.

>>> La cathédrale Saint-Basile n'existerait plus si cet homme n'avait pas réussi à persuader Staline

Destki mir

Dans les années 1950, le Detski mir (« monde des enfants »), construit sur la place Loubianka, était un véritable paradis pour les enfants. C’était probablement le seul endroit du pays où tout pouvait être acheté pour un enfant de n'importe quel âge. Les bambins de l'URSS rêvaient d'y aller, car on y trouvait un imposant manège et d'énormes jouets mécaniques dans le hall central.

Au fil du temps, le magasin a commencé à se transformer en centre commercial universel, et des rayons dédiés aux adultes sont apparus : on pouvait y acheter des cadeaux, des vêtements et des articles de bureau.

De 2008 à 2015, le magasin a été fermé pour rénovation. À l’extérieur, le bâtiment n’a presque pas été modifié, mais l’intérieur a subi des changements en profondeur : en particulier, les lustres en bronze soviétiques et même le précieux manège ont disparu.

Aujourd'hui, tout ici ressemble à un centre commercial ordinaire, mais avec des produits destinés exclusivement aux enfants. Sa plate-forme d'observation sur le toit, qui offre une vue imprenable sur Moscou, mérite le détour.

>>>Les mystères du Goum: des larmes de Staline aux costumes Chanel de Gagarine

TsOuM

La rue Kouznetski Most a toujours été l'un des principales artères commerçantes de Moscou. C'est pourquoi, en 1885, des hommes d'affaires écossais ont ouvert ici un magasin auquel ils ont attribué leurs noms - Muir & Mirrielees. Toutefois, l’immeuble initial a été gravement endommagé lors d’un incendie et au début du XXe siècle, l'architecte Roman Klein (auteur de nombreuses églises et édifices industriels) a érigé sur son emplacement un nouveau bâtiment de sept étages dans le style néogothique.

Après la révolution, le magasin est devenu propriété de l’État et a reçu son nom actuel, Magasin central universel (TsOum). Dans les années 50, des produits de luxe ont commencé à être vendus ici (contrairement au GOuM, plus abordable, situé à proximité), et c’est toujours le cas aujourd'hui : des boutiques et des rayons de maisons de mode du monde entier sont concentrés ici.

>>>Que sont devenus les sites créés à Moscou pour les Jeux olympiques de 1980?

Passage Petrovski

Si les foules de touristes ne sont pas votre tasse de thé, alors vous pouvez vous rendre ici au lieu du GOuM. Bien que ce passage soit beaucoup plus petit que son alter ego de la place Rouge - il ne possède que deux allées -, vous pouvez également y admirer une architecture néoclassique unique et une immense coupole en verre conçue par le Choukhov susmentionné.

Le passage a été construit en 1906 sur commande de la propriétaire des célèbres bains Sandouny, la marchande Vera Firsanova. Ici se trouvaient des échoppes de marchands de Moscou, y compris la confiserie de la célèbre dynastie Abrikossov.

Sous l’Union soviétique, le bâtiment a été nationalisé - il hébergeait une usine de fabrication de vêtements pour l’Armée rouge, puis un centre scientifique et même un appartement communautaire pour les habitants de maisons détruites pendant la Seconde Guerre mondiale.

Aujourd'hui, vous pouvez trouver dans le Passage Petrovski des boutiques de marques de luxe et des cafés - c'est devenu un grand magasin ordinaire.

Si vous souhaitez également vous habiller avec goût mais sans vous ruiner, voici nos astuces shopping à Moscou !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies