Ces clips de stars étrangères tournés par des réalisateurs russes

The Weeknd; serjtankian; Lindemann Official/youtube.com
Il s'avère que les réalisateurs russes ont tourné un certain nombre de clips musicaux pour divers artistes étrangers – de 50 Cent au chanteur de Rammstein.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

The Weeknd – False Alarm (2016)

Le sensationnel braquage de banque à la première personne pour le titre du troisième album de The Weeknd Starboy a été tourné par le réalisateur et vidéaste russe Ilya Nayshuller. Il avait auparavant réalisé le film Hardcore à la première personne et le clip vidéo de son propre groupe, Biting Elbows – Bad Motherfucker, dans le même style. Selon le réalisateur, Abel Tesfaye (vrai nom de The Weeknd) lui-même est venu le voir et lui a demandé de tourner le clip en utilisant ce même procédé.

À l'origine, le clip était censé être une histoire romantique avec une course poursuite sans une seule goutte de sang, mais pendant la préparation, il a été demandé à Ilya de réécrire complètement le scénario. Abel lui-même n'a participé au tournage que dans la dernière scène.

« Le véhicule est déjà couché au bord de l'eau, qui sent les toilettes. L'intérieur de la voiture sent encore plus fort avec le liquide anti-inflammable. Il y a du sang versé de façon pittoresque, des éclats éparpillés. Je montre : "Tu dois aller là". Abel s'allonge sans se plaindre. Il tourne lentement la tête vers la caméra. Il jette son regard triste caractéristique. Un pistolet. Des clics. Trois prises, une minute et demie, c’est dans la boîte », se souvient Nayshuller.

Serj Tankian – Elasticity (2021)

Le 5 février 2021, le chanteur de System of а Down, Serj Tankian, a publié un clip vidéo pour sa propre chanson. Il a été réalisé par Vlad Kaptur qui, avant cela, avait participé au montage et à la réalisation de films et de séries télévisées russes.

Selon Serj Tankian, le clip a été tourné en une seule fois à l'Université technique d'État Bauman de Moscou, en automne 2020 sur pellicule 16 mm. Ilya Naishuller, précédemment présenté, en a été le coproducteur.

D'après l'intrigue, une fille essaie d'échapper à une file d'attente interminable. Le rôle principal a été joué par l'actrice russe Alexandra Bortitch.

Lire aussi : De Mylène Farmer à Michael Jackson, ces chansons étrangères où résonnent des mots russes

LINDEMANN – Frau & Mann (2019)

Le chanteur de Rammstein, Till Lindemann, a commencé son projet solo en 2015. L’un de ses clips portant sur l'amour non partagé, Frau & Mann, sorti en 2019, a été tourné par le réalisateur Sergueï Minadze. Avant cela, celui-ci avait conçu des publicités pour diverses entreprises, ainsi que des clips musicaux pour des artistes russes.

Le tournage du clip de Lindemann a eu lieu à Saint-Pétersbourg.

Dans l'histoire, Till Lindemann joue le rôle d'un patron dur, harcelant sa subordonnée, interprétée par la chanteuse pop ukrainienne Svetlana Loboda. Elle attend que son mari revienne sur Terre depuis une station spatiale. Néanmoins, ce dernier, soudain, s'avère être le frère du personnage de Lindemann.

50 Cent – I Get Money (2007)

En 2007, le rappeur 50 Cent s'est sérieusement enrichi grâce à un investissement précoce dans le producteur de boissons Glaceau, dont il détenait 10% des parts. En mai de cette année-là, Coca Cola a racheté cette société, et le rappeur a ainsi reçu un beau pactole de 400 millions de dollars. 50 Cent a alors écrit le titre I Get Money (« J’ai de l’argent ») à ce sujet et a décidé de réaliser un clip.

Dans cette vidéo portant sur l'amour du rappeur pour l'argent et le profit considérable, tout est littéralement saturé de pathos et de billets verts – un gâteau d'argent, des vêtements aux couleurs des dollars, deux Lamborghini Murcielago et beaucoup de beaux mannequins. En conséquence, le clip a atteint le sommet des charts de la chaîne de télévision américaine BET et a été nominé pour le titre du Meilleur clip hip-hop lors des BET Hip Hop Awards.

Or, les rédactions russes spécialisées ont attribué la réalisation du clip au vidéaste russe Gueorgui Gavrilov.

Dans les sources étrangères et sur IMDB, nous n’avons pas pu trouver de confirmation de cela – le réalisateur des clips musicaux supposés avoir été produits par Gavrilov n'y est pas mentionné. Gavrilov lui-même n'a pratiquement jamais donné d'interviews et on ne sait pas grand-chose de lui. Selon sa page IMDB, il est né à Saint-Pétersbourg en 1960 et a obtenu son diplôme de l'Institut d'État russe de cinématographie, avant de tourner des clips musicaux, des émissions de télévision et des publicités en Russie et aux États-Unis. Selon son site web russe, Gavrilov a tourné plus de 170 clips musicaux. Certaines de ses œuvres ont été présentées dans des festivals aux États-Unis et en Europe.

Le directeur est décédé le 24 novembre 2020, selon la communauté « Ensemble contre le coronavirus », la cause étant une infection à la Covid-19. La cause du décès n'a pas été divulguée sur son site web personnel.

Dans cet autre article, nous vous présentions des hits russophones ou venant de Russie ayant dépassé les 100 millions de vues sur YouTube.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies