Les sept plus longues files d’attente de l’histoire russe contemporaine

Queue pour l'exposition coïncidant avec le bicentenaire du peintre Ivan Aïvazovski

Queue pour l'exposition coïncidant avec le bicentenaire du peintre Ivan Aïvazovski

Mikhaïl Potchouïev/TASS
Les Russes ont formé des queues immenses pour de la nourriture, des gadgets et des bénédictions.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Premier McDonald's en Russie (1990)

Le premier McDonald's en Union soviétique a ouvert ses portes le 31 janvier 1990. Les citoyens ont alors fait la queue par milliers pour avoir la chance de goûter au fast-food américain. Ensemble, ils ont formé une ligne de plusieurs kilomètres de long sur la place Pouchkine, au centre de Moscou.

McDonald's y a servi plus de 30 000 hamburgers ce jour-là, établissant ainsi un nouveau record mondial. L'attente moyenne pour obtenir ce Saint Graal venu du monde capitaliste était de six heures.

Ceinture de la Vierge (2011)

Une partie de cet objet saint – une ceinture que, selon certains croyants, Marie, la mère de Jésus, aurait donnée à l'apôtre Thomas en symbole de sa bénédiction – a été apporté de Grèce en Russie pour être vénérée publiquement en 2011.

La ceinture a été exposée à Moscou, Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg et dans d'autres villes. Elle est restée dans la capitale pendant 70 jours et a reçu la visite de 552 000 pèlerins, dont le président Poutine. L'attente de 5 heures dans la file d’attente a fini par être si longue qu'elle a paralysé la circulation et bloqué les rues adjacentes.

Exposition de Valentin Serov (2016)

Cette exposition de l'éminent peintre russe, qui a produit des toiles renommées aux XIXe et XXe siècles, est considérée comme l'exposition d'art la plus visitée en Russie au cours des 50 dernières années.

Cette exposition de 117 jours a d’ailleurs été prolongée d'une semaine pour permettre à un plus grand nombre de personnes de la voir. Les températures glaciales allant jusqu'à -23°C n'ont en outre pas découragé les amateurs d'art, forcés d'attendre 5 heures dehors. Lorsque le public a senti que la semaine supplémentaire ne suffirait pas pour accueillir tous ceux qui souhaitaient y assister, des personnes impatientes ont fait irruption de force dans la galerie Tretiakov.

Lire aussi : Des allumettes aux burgers: petite histoire de la file d’attente

Exposition d'Ivan Aïvazovski (2016)

En 2016, la galerie Tretiakov a organisé un autre grand événement : une exposition d'art consacrée à Ivan Aïvazovski, célèbre peintre mariniste aux jeux de lumières inégalés. Bien que ce dernier ait attiré plus de monde que Serov, la galerie s'est bien mieux préparée au pèlerinage massif des amateurs de peinture et a pu atténuer les incidents et les longues attentes. Néanmoins, ceux qui ne voulaient pas acheter de billets en ligne pour une raison quelconque ont eux aussi fini par faire la queue pendant des heures.

Reliques de saint Nicolas (2017)

Lorsque le pape François, le patriarche Cyrille de Moscou et la Russie ont convenu d'apporter temporairement les reliques de saint Nicolas de Bari à la capitale russe, la nouvelle a agité la plupart des croyants en Russie, car les reliques n'avaient pas quitté la cité italienne depuis 930 ans. Pour beaucoup, toucher ces reliques vénérées était une occasion unique qui promettait toutes sortes de miracles.

Chaque jour, des centaines de bus venus de toute la Russie ont donc amené les pèlerins à la cathédrale du Christ Sauveur à Moscou. Environ un million de personnes ont visité le lieu de culte au cours des 52 jours où les reliques y ont été exposées. Le temps d'attente moyen dans la file d'attente était de six heures et une femme de 61 ans a été blessée lorsqu'elle a perdu deux de ses dents dans un mouvement de foule. Heureusement, elle a été la seule victime parmi les fidèles, malgré l'ouragan qui a frappé la capitale au même moment, faisant 18 morts.

Yeezy Boost 350 V2 par Adidas et Kanye West (2017)

Des centaines de jeunes ont inondé la rue Kouznetski Most à Moscou le 18 novembre 2017, où le magasin principal d'Adidas vendait des baskets conçues en collaboration avec le célèbre rappeur américain Kanye West. Un nombre limité de Yeezy Boost 350 V2 se vendaient à 17 000 roubles (environ 250 euros), pour parfois être revendues plus tard pour 100 000 roubles (environ 1 450 euros). Bien que la boutique vendait les chaussures selon un algorithme de distribution en ligne aléatoire, cela n'a pas aidé à disperser les adolescents enthousiastes – certains d'entre eux ont passé une journée entière à faire la queue.

Nouveaux iPhones (2018)

Les files d'attente massives qui se forment devant les magasins Apple et affiliés ne sont pas une expérience exclusivement russe. Il s’agit toutefois d’un phénomène des plus singuliers, où des gens installent un campement improvisé devant l'une des boutiques et font la queue pendant des jours et des nuits, dans l'espoir de vendre ensuite leur place en ligne contre de l'argent. Les prix variaient de quelques centaines d’euros à, prétendument, quelques milliers.

Dans cet autre article, nous vous racontons pourquoi l’on faisait la queue en URSS.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies