Opinion: pourquoi Little Big a toutes ses chances à l’Eurovision?

Little Big
Douze ans après la consécration de Dima Bilan, la Russie parviendra-t-elle cette année à se hisser de nouveau au sommet du classement de la plus grande compétition musicale au monde? Russia Beyond en a l’intime conviction!

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le 2 mars, a officiellement été annoncée la participation du groupe saint-pétersbourgeois Little Big à la 65e édition de l’Eurovision. Si plusieurs voix se sont élevées contre ce choix, le groupe ne reflétant, selon certains, aucunement la Russie, malgré son exacerbation fréquente des clichés entourant cette contrée, mon avis est que ce collectif on ne peut plus déjanté pourrait bien être le grand vainqueur en mai prochain, et voici pourquoi.

Bêtes de foire et de scène

Les membres de Little Big se sont toujours eux-mêmes présentés comme des « freaks », attisant la curiosité internationale dès leur apparition, en juillet 2013, en première partie du tout aussi populaire et excentrique groupe sud-africain Die Antwoord, avec lequel ils partagent plus d’un point commun.

Thématiques provocatrices, allant du sexe à l’alcool, et apparences sortant de l’ordinaire, entre physiques anti-canoniques et coiffures improbables, tous les critères semblent réunis pour attirer et retenir l’attention du public.

Sans oublier une présence scénique aussi explosive qu’efficace, ayant d’ores et déjà conquis les foules du monde entier, et notamment de France, le groupe s’étant produit dans de nombreuses villes de l’Hexagone. La preuve en images, avec ce clip réalisé lors de l’un de leurs concerts.

Lire aussi : Ces descendants des Russes blancs faisant résonner des airs d'antan en France

Langue universelle

Les candidats de l’Eurovision se voient régulièrement reprocher de ne pas chanter dans la langue de leur pays, dans le but supposé d’être plus largement compris et donc d’accroitre leurs chances de victoire. Or, Little Big semble s’être engagé encore plus loin dans cette démarche, puisque bon nombre de leurs hits sont basés sur des paroles dénuées de toute signification, ne correspondant à aucun idiome réel.

Une stratégie visiblement couronnée de succès, puisque SKIBIDI (395 millions de vues sur YouTube) et FARADENZA (196 millions), titres aux paroles parfaitement indéchiffrables, s’avèrent être les deux plus grandes percées du groupe sur Internet.

Le caractère loufoque de ces textes n’entrave toutefois aucunement leur capacité à s’ancrer durablement dans nos esprits. Une simple écoute de leurs tubes suffit ainsi pour que l’on chante à tue-tête des heures durant « Bana-nana-nana-na na-na », « Skibidi wap-pa-pa-pa-pa » ou encore le cultissime « Karma denza purra kawa konnichiwa-wa ».

Lire aussi : Sept groupes modernes ayant propulsé la scène musicale de Russie en avant

Résonnance internationale

De souvenir, depuis l’apogée du groupe t.A.T.u., jamais des artistes russes n’étaient parvenus à conquérir aussi largement l’auditoire planétaire. Rien d’étonnant donc à ce que les amateurs de l’Eurovision et les fans de Little Big aient été nombreux à exprimer leur joie à l’annonce de la participation du groupe.

« OMG ! Dingue qu’Eurovision Russia ait choisi le groupe Little Big pour l’Eurovision 2020 ! 12 points ! », s’est par exemple exclamée sur Twitter l’utilisatrice francophone @Muriel2Chypre. « Donc maintenant on a un gagnant pour l’Eurovision 2020. Les Russes ont placé un poids lourd, ce sera amusant à regarder », commente de son côté l’utilisatrice anglophone Irasen sur YouTube, tandis que la Hongroise Enikő Gáspár Júlia assure : « S’ils ne gagnent pas cette année, je perdrai tout espoir et ne regarderai plus jamais ce spectacle ».

Si lors du décompte des points, la Russie bénéficie généralement d’un large soutien des nations de l'ex-bloc socialiste, il se pourrait que cette année la popularité de Little Big dans les pays de l’Ouest du continent comble l’habituelle timidité des votes occidentaux à l’égard des artistes russes. Ainsi, alors même que la chanson que défendra le groupe lors de cet événement n’a pas encore été dévoilée, les bookmakers placent déjà la Russie en quatrième position des vainqueurs potentiels (avec 8% de chances de victoire), derrière la Lituanie (10%), l’Islande (10%) et la Bulgarie (8%), ces trois pays ayant quant à eux déjà présenté leur titre musical.

Dans cet autre article, nous vous présentons dix clips russes ou russophones ayant accumulé plus de 100 millions de vues sur YouTube.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies