Les sept meilleurs chanteurs d'opéra de la Russie moderne

ZUMA/Global Look Press
Aujourd'hui, ces artistes se produisent avec succès à La Scala, à l'Opéra de Vienne et dans les meilleurs opéras du monde. Même si vous n’êtes pas un grand fan de musique classique, ils sauront vous séduire dès la première note…

L'école d'opéra russe a donné un grand nombre de vedettes de la musique classique. Fiodor Chaliapine, Galina Vichnevskaïa, Elena Obraztsova, Dmitri Khvorostovski font partie des meilleures voix du monde. Les nouveaux talents russes suivent leurs traces et, peut-être, prendront bientôt aussi leur place sur l’Olympe de l’opéra. Découvre-les avec Russia Beyond.

Ildar Abdrazakov, le tsar de la basse

Abdrazakov (42 ans) n’est autre que le « roi de la basse » et l’une des meilleures voix du monde. À l'âge de 20 ans, il jouait déjà au Mariinsky et à 25 ans, il faisait ses débuts à la Scala. Depuis 2001, son nom figure sur les affiches des plus prestigieux opéras du monde à New York, Paris, Vienne et Salzbourg.

Le musicien a grandi à Oufa (Oural méridional), où il a étudié le chant, et vit entre Moscou, Saint-Pétersbourg, New York et Milan. Son répertoire comprend des airs de Faust, des Contes d’Hoffmann, de Don Carlos et du Prince Igor. En passant, c’est grâce à lui que l'opéra de Verdi Attila, assez rare, est présent dans le répertoire du Mariinsky. Pour son rôle dans ce dernier, Abdrazakov a même reçu le prestigieux Oscar della Lirica en 2012. Et pour son enregistrement du Requiem de Verdi avec l'Orchestre symphonique de Chicago, Abdrazakov a reçu deux Grammy Awards en 2010 – il est le seul interprète d'opéra russe à s’être vu décerner une telle récompense.

>>> Qui était réellement Fiodor Chaliapine, plus célèbre chanteur d’opéra de Russie?

Maxime Mironov, le maître du belcanto

Détenteur d’un timbre de voix rare, « tenore di grazia » (ténor gracieux), ancien soliste du théâtre de Moscou Helikon-Opera, Maxime Mironov, 37 ans, vit en Italie depuis plus de 15 ans. Après avoir remporté le concours Neue Stimmen (Nouvelles voix) en Allemagne en 2003, il a reçu des invitations à La Scala ainsi qu’aux opéras de Vienne et de Berlin. Il est considéré comme un virtuose de la technique du belcanto - le « beau chant », considéré comme très complexe par les interprètes. Il excelle particulièrement dans les opéras de Rossini et Bellini.

Dmitri Kortchak, chef d'orchestre et ténor

Dmitri Kortchak, 40 ans, est connu non seulement comme interprète, mais également comme chef d'orchestre. En 2004, il a même remporté le prix créé par Placido Domingo Operaia à Los Angeles dans ces deux catégories. En 2009, il a créé un prix pour les meilleurs étudiants de l'Académie d'art choral Popov, dont il est diplômé. Kortchak vit en Autriche et réalise des tournées dans le monde entier. Il se produit souvent à New York, Zurich, Berlin, Palerme, Madrid, Rome, Moscou, Saint-Pétersbourg et participe également à de célèbres festivals internationaux.

Anna Netrebko,  la soprano numéro un

Son nom est connu même de ceux qui ne sont pas fans d'opéra. Anna Netrebko, 47 ans, est considérée depuis plusieurs années comme l'une des meilleures voix d’opéra au monde. Alors qu’elle était encore étudiante, elle brillait au théâtre Mariinsky et sa voix soprano dramatique a bientôt résonné à Salzbourg, New York et Milan. Elle a cité Lady Macbeth comme son rôle préféré car elle « pouvait être elle-même ». Anna Netrebko est devenue la première interprète russe à recevoir le titre d’opéra Kammersängerin à Vienne.

>>> Les dix chansons russes les plus importantes de l’histoire

Aida Garifoullina, diva la plus inclassable

Avec son charme incroyable, Aida Garifoullina, 31 ans, est peut-être l'artiste le plus populaire de la musique classique en Russie. Pendant ses études, elle a obtenu une subvention du maire de Kazan et l'a utilisée pour apprendre le chant d’opéra à Vienne. En 2013, elle est devenue lauréate du prix Operaia et a même chanté avec Placido Domingo en Chine. Cela a été suivi d'un concert avec Andrea Bocelli au Canada et Dmitri Khvorostovski à Moscou. Actuellement, elle se produit partout dans le monde. Bien que Garifoullina ait un répertoire académique très sérieux, elle se produit souvent dans d’autres contextes. En 2018, elle a chanté lors de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de football à Moscou avec Robbie Williams et a clôturé le championnat avec le chant folklorique russe Kalinka.

Hibla Gerzmava (soprano lyrique)

La voix grave de Gerzmava, 49 ans, fascine immédiatement. À la fin des années 1990, elle est devenue une star dans les théâtres musicaux de Moscou. Elle a interprété les airs d'Adèle dans La Chauve-souris de Strauss, de Lioudmila dans Rouslan et Lioudmila de Glinka et de Violetta dans La Traviata de Verdi. Aujourd'hui, c’est l'une des plus célèbres chanteuses d'opéra au monde : elle a chanté à Paris, Florence, Sofia, Barcelone ou Valence. En 2010, elle a fait ses débuts au Metropolitan Opera dans Contes d’Hoffmann et La Bohème. Aujourd'hui, elle continue de se produire avec succès en Russie et à l'étranger. Hibla Gerzmava est une grande fan de jazz et elle interprète souvent des chansons de ce genre.

>>> «Pour les Autrichiens, Moscou est dangereuse»: ma vie de chanteuse d'opéra russe à Vienne

Daria Teliatnikova (mezzo-soprano)

La mezzo-soprano de 33 ans joue au Théâtre Bolchoï, au Théâtre d’Opéra et de Ballet de Perm, à la Philharmonie de Berlin, au Studio d’opéra international de Zurich et sur de nombreuses autres scènes prestigieuses. Elle est en particulier célèbre pour son rôle de Nicoletta dans l'opéra L’Amour des trois oranges, d'Olga dans Eugène Oneguine et de Chérubin dans Le Mariage de Figaro.

Dans cet autre article, nous vous présentons cinq opéras russes à écouter et connaître absolument.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies