Qu'y avait-il autrefois à la place des monuments actuels de Moscou?

Place Rouge à la fin du XIXe siècle et aujourd'hui

Place Rouge à la fin du XIXe siècle et aujourd'hui

Scherer, Nabgolts&Co/MAMM/MDF; Sergueï Kiselev/Moskva Agency
Les autorités de la ville ont démoli un immense hôtel soviétique pour construire un parc, fermé la plus grande piscine en plein air pour recréer une célèbre cathédrale et détruit une ancienne пorte triomphale pour créer une nouvelle vision de Moscou.

Russia Beyond désormais sur Telegram! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Musée historique d'État

Juste avant la démolition de l'ancien bâtiment de la pharmacie en 1872 et de nos jours

L’un des bâtiments les plus reconnaissables de la place Rouge a été construit en 1872-1883 à l’endroit où se trouvait la principale pharmacie de la ville. C'était un bâtiment de la fin du XVIIe siècle dans le style baroque, utilisé principalement pour les cours de l'Université impériale de Moscou (aujourd'hui connue sous le nom d'Université d'État de Moscou). Au milieu du XIXe siècle, le bâtiment était en mauvais état et le campus universitaire a déménagé dans la rue voisine Mokhovaïa. La parcelle de terrain a été allouée au musée.

Mausolée de Vladimir Lénine

À gauche : marché temporaire près du mur du Kremlin, 1886. À droite : la place Rouge de nos jours

Le tombeau du chef de la Révolution russe est apparu sur la place principale du pays en 1924. Au début, le mausolée était en bois et, en 1930, il a été remplacé par une version en granit. Lors de la construction sur la place Rouge, les architectes ont apporté quelques modifications. Ainsi, le monument à Minine et Pojarski, qui se trouvait à l'entrée du grand magasin GOuM, a été rapproché de la cathédrale Saint-Basile. Sur cette photo prise en 1886 le long du rempart du Kremlin, on peut encore voir le marché temporaire qui fonctionnait pendant la construction du GOuM.

>>> Comment l'URSS a tenté de réaménager la place Rouge

Cathédrale du Christ-Sauveur

Piscine

Cette cathédrale orthodoxe russe a été détruite en 1931 pour faire de la place au Palais des Soviets. Cependant, cet audacieux gratte-ciel stalinien n'a pas été réalisé et, en 1960, la plus grande piscine soviétique en plein air y a trouvé sa place. Dans les années 1990, la piscine a été démolie et une réplique conforme de la célèbre cathédrale ancienne a été érigée sur place.

Parc Zariadié

Quartier de Zariadié dans les années 1890 et la parc Zariadié aujourd'hui

Il y a quelques années à peine, un immense hôtel soviétique et une salle de concert appelée Rossia (« Russie ») se trouvaient sur ce terrain. Dans les années 1970, c'était l'un des plus grands hôtels au monde : 5 300 personnes pouvaient y être hébergées en même temps. Dans les années 1990, l'hôtel a cessé d’être rentable et il a été décidé de le démolir et de construire... un autre hôtel pharaonique. Cependant, après de longues discussions, le territoire situé juste à côté du Kremlin et de la place Rouge a fini par être transformé en parc avec un « pont flottant ». Ce parc très apprécié des Moscovites et des touristes a été nommé en référence au quartier historique de Zariadié. Il a ouvert en 2017.

Quai de Crimée et parc Muzeon

Vue sur le quai de Crimée en 1997 et aujourd'hui

Une autre attraction populaire est située près de la Nouvelle galerie Tretiakov sur la rue Krymski Val. À l'époque soviétique, il y avait un zone d’exposition à ciel ouvert pour les artistes modernes, mais ce n'est qu'en 2013 que le quai est devenu une zone piétonne. Un parc avec des fontaines, des pistes cyclables et des « bosses » pour les amateurs de glisse a été installé. Les vendeurs d'art exposent maintenant des peintures dans de nouveaux kiosques aux toits « ondulés » artistiques.

>>> Cinq ambassades étrangères, merveilles de l'architecture ancienne à Moscou

Moscow-City

Voici à quoi ressemblait cet endroit en 1982 et aujourd'hui

Le centre d'affaires de la capitale russe, visible de presque partout dans la ville, est en construction depuis le milieu des années 1990. Avant ces gratte-ciels, des zones industrielles et des baraquements pour loger des ouvriers occupaient la zone. Dans les années 1970, le centre d'exposition Expocenter y a été construit. Après l'effondrement de l'URSS, les architectes de la ville ont suggéré de transformer le site en quartier d’affaires. Aujourd'hui, il n'y a pas que des immeubles de bureaux, mais aussi des zones résidentielles, un centre commercial géant (qui a été construit après l’abandon de plans visant à construire le plus haut gratte-ciel d'Europe) et une terrasse d'observation au 89e étage.

Arc de Triomphe

Vue depuis le mont Poklonnaïa au milieu des années 1950 et aujourd'hui

Le monument en l'honneur de la victoire sur Napoléon a été inauguré à Moscou en 1834 ; cependant, dans un endroit différent, près de la gare de Biélorussie. La place attenante à la gare a été reconstruite en 1936 et la porte triomphale a été démantelée. Pendant la Grande Guerre patriotique (1941-1945), ses colonnes en fonte ont été fondues pour les besoins de l'armée. Au milieu des années 1960, une réplique de la porte triomphale a été installée sur Koutouzovski Prospekt, à côté du nouveau musée de la bataille de Borodino, dédié à la Guerre patriotique de 1812. Certains détails de l'ancien arc sont encore conservés au musée d'architecture.

Tverskaïa zastava

La place dans les années 1920 et aujourd'hui

Et voici comment la place proche de la gare de Biélorussie, l'une des plus belles de Moscou, a changé. À la fin du XIXe siècle, une ligne de tramway passait ici, juste à travers la porte triomphale. Aujourd'hui, une petite place avec un monument à l'écrivain Maxime Gorki a été aménagée. Et la ligne de tramway fait maintenant le tour de la place.

>>> Les sept maisons du XIXe siècle les plus luxueuses de Moscou

Gratte-ciel stalinien à Krasnyé Vorota

Krasnié Vorota en 1896 et aujourd'hui

C’est l'un des sept gratte-ciels construits dans le style Empire stalinien en 1947-1953. Aujourd'hui, il est impossible d'imaginer Moscou sans ces gratte-ciels ! Ce bâtiment est également unique, car l’entrée de la station de métro Krasnyé Vorota est située à l’intérieur du bâtiment (voici pourquoi).

Cependant, il y avait un très beau panorama avant la construction de la tour également. Jusqu'en 1927, on pouvait voir les Krasnyé Vorota (« Portes rouges ») - un arc de triomphe de 1709 érigé sur ordre de Pierre le Grand en l'honneur de la victoire dans la bataille de Poltava. Il a été démoli pour élargir la rue à la circulation. Avec l'arc, la ville a également perdu l'église voisine des Trois-Saints, et la maison où le célèbre poète Mikhaïl Lermontov est né.

Musée polytechnique

Le Musée polytechnique en 1883-1884 et aujourd'hui

Le plus ancien musée des sciences et technologies de Moscou a été fondé en 1872. Il a été construit dans le style russe près de la station de métro Kitaï-Gorod à côté d'un ancien mur fortifié. Auparavant, un marché y fonctionnait. Cependant, le mur et le marché ont été démolis en 1934 lors d'une reconstruction majeure de Moscou. Désormais, une place publique avec un amphithéâtre a ouvert près du musée, mais le musée lui-même est actuellement en cours de restauration.

Qu'est-ce que le « style russe » et comment est-il apparu ? Trouvez la réponse dans cette publication.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies