Ivanovo: que voir dans la «ville des fiancées»?

Legion Media
Une nouvelle ville de l'Anneau d'or de Russie vous surprendra avec son constructivisme soviétique et sa collection d’avant-garde russe.

Comment se rendre de Moscou à Ivanovo : en train rapide Lastotchka (durée du trajet 3h 41m)

Comment s’y rendre de Kostroma : en bus (durée du trajet 2h40)

Voici une brève liste de de ce qui doit impérativement être fait à Ivanovo :

- Trouver Choudrovskaïa Palatka, le plus ancien bâtiment d'Ivanovо

- Prendre un selfie devant la maison-navire

- Comprendre pourquoi Ivanovo est appelée « ville des fiancées »

- Visiter l'un des nombreux musées

- Acheter un souvenir dans le style de l'art populaire de Palekh

Ivanovo est la plus jeune des villes de l'Anneau d'or. Vous ne verrez donc pas ici de belles églises à chaque coin de rue. Pour la première fois, Ivanovo a été mentionnée dans les annales au XVIIe siècle et n'est pas devenue une ville qu’en 1871 - avant cela, il y avait ici un village.

Ivanovo, ou Ivanov-Voznessensk, comme s'appelait la ville avant la Révolution, est devenue célèbre pour sa production de chintz. C'est pourquoi des milliers de tisseuses ont afflué dans la ville, rempli tous les dortoirs des usines et lui ont donné le surnom de « ville des fiancées »

>>> Six magnifiques raisons de parcourir l’Anneau d’or de Russie

Choudrovskaïa Palatka - le plus ancien bâtiment d’Ivanovo

Choudrovskaïa Palatka, une sorte d'isba en brique et le plus ancien bâtiment d'Ivanovo, a été construite à la fin du XVIIe siècle et servait initialement de « bureau » pour les « managers » locaux qui percevaient la dîme auprès des paysans.

Au XIXe siècle, le riche paysan Ossip Choudrov a acquis le bâtiment et construisit trois étages par-dessus. Il a installé ici un atelier textile – on y appliquait des motifs sur le tissu - avant de faire sécher le tout à l'étage supérieur.

Plus tard, le bâtiment a été utilisé comme entrepôt pour les tissus. Et au XXe siècle, lorsque de nombreux autres bâtiments industriels sont apparus, on a décidé de restituer à l'isba son apparence historique, de démonter les étages supérieurs et de restaurer le vieux toit.

Église Notre-Dame de Kazan

L'église la plus insolite d'Ivanovo est également liée au chintz ! Le bâtiment a été construit au XVIIIe siècle en tant qu'usine par un autre paysan riche, Ossip Sokov. On faisait ici la même chose que dans Choudrovskaïa Palatka : on y appliquait des motifs sur le tissu.

Au XIXe siècle, l’usine a obtenu un nouveau propriétaire, qui a organisé des messes secrètes de vieux croyants entre ces murs. Des dômes et d'autres éléments liturgiques ont été construits au début du XXe siècle et les offices ont commencé à être menés officiellement. Certes, l'église n'a pas fonctionné longtemps - à l'époque soviétique, elle a été transformée en bâtiment résidentiel. Après la Perestroïka, l’édifice a renoué avec sa vocation liturgique.

>>> Six façons originales de vous distraire dans toute petite ville de la province russe

Constructivisme soviétique

Maison-bateau

L'aspect moderne de la ville s'est en grande partie formé à la fin du XIXe et au début du XXe siècle et est associé à l’essor de l’industrie. Par conséquent, les sites architecturaux locaux sont principalement associés au patrimoine industriel et prolétarien.

N’importe quelle ville russe enviera l'abondance de bâtiments de style constructiviste que l’on trouve ici. Parmi les points forts recommandés par les historiens :

- Maison-bateau appartenant à une société coopérative de construction de logements

- Maison en forme de fer à cheval, où la branche politique du NKVD était basée

- Banque agricole Ivselbank

- Immeuble résidentiel Maison du collectif

Musées pour tous les goûts

Nous vous suggérons de choisir l’aspect de l'histoire d'Ivanovo qui vous attire le plus et de vous rendre dans l'un des musées de la ville.

Tout ce que vous souhaitez savoir sur la fabrication du chintz et de tissus dans la « capitale du textile » se trouve au musée du chintz d'Ivanovo. Il est situé dans le vieux manoir du grand fabricant Dmitri Bouryline, construit dans le style Art Nouveau. Ce dernier possédait la majeure partie de la collection du musée.

Les fans de l'avant-garde russe doivent à tout prix visiter le Musée d'art régional d'Ivanovo. Premièrement, le bâtiment industriel historique en brique rouge est intéressant en soi - il y avait autrefois une école d'usine entre ses murs. Ensuite, des chefs-d'œuvre de la peinture d’avant-garde russe d’Olga Rozanova, d’Alexandra Exter et de Kazimir Malevitch sont exposés ici.

Les amateurs d’automobile peuvent jeter un œil au Musée de l'industrie automobile soviétique. Les voitures soviétiques Volga, Tchaïka, ZIL, GAZ y sont exposées – aussi bien des modèles de masse que des modèles rares. Vous pouvez même monter sur certains d'entre eux !

>>> Prisons ou havres de paix: à quoi ressemble la vie dans les villes fermées de Russie?

Ferme d'autruches

Fatigués de la ville ? Plongez en pleine la nature et visitez une ferme d'autruches près du monastère de Chartom. Ici, vous pouvez observer les oiseaux, découvrir le fonctionnement des ruches et acheter des produits biologiques, y compris un œuf d'autruche.

Vous pourrez également y acheter des souvenirs traditionnels : la région d’Ivanovo est réputée pour son artisanat folklorique de Palekh – des miniatures vernies avec des motifs en filigrane. Depuis la nuit des temps, les maîtres peignaient des icônes et, après la Révolution de 1917, ils se sont tournés vers les petites boîtes et autre souvenirs.

Dans quelles villes de Russie est-il le plus agréable de vivre ? Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous diriger vers notre  article.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies