Six magnifiques raisons de parcourir l’Anneau d’or de Russie

Que ne vous faut-il en aucun cas rater durant votre voyage architectural au cœur de l’antique Russie, à la découverte de l’histoire, des kalatchs et des sons de cloches?

L’Anneau d’or de Russie, ce célèbre itinéraire long de 740 kilomètres, est un pan intéressant de la culture et de l’histoire russe de la période s’étalant du XII au XVIIIe siècles, avec leurs drames, leurs guerres pour l’influence politique et religieuse ainsi que leurs chutes et essors incessants de cités rivales.

Les événements des siècles passés ont laissé autour de Moscou tant de sites d’intérêt, que pour en faire le tour il vous faudra certainement plus d’un voyage. Partons donc à la découverte de quelques-uns d'entre eux.

1. Vladimir

Les amateurs d’architecture russe ancienne doivent absolument marquer un arrêt à Vladimir (179 kilomètres à l’est de Moscou), pour contempler la plus grande concentration de monuments en pierre blanche du XIIe siècle, inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : la cathédrale sculptée de Saint-Dimitri, la cathédrale de la Dormition, la plus importante Vladimir, et les Portes dorées couronnées d’une petite église, symbole de la ville depuis 1164.

Lire aussi : Voyage dans le temps: 13 photos d’époque de l’Anneau d’Or de Russie

Vladimir vaut le détour non seulement en tant que destination pour le week-end pour échapper aux tumultes de Moscou, mais aussi comme endroit idéal pour jeter l’ancre et visiter les petites cités et villages aux alentours.

2. L’église de l'Intercession-de-la-Vierge sur la Nerl

À seulement 15 minutes de voiture de là, à l’embouchure de la rivière Nerl, se dresse le petit village historique de Bogolioubovo, abritant 4 500 âmes. Incontournable pour tous ceux visitant la région, l’église en pierre blanche de l'Intercession-de-la-Vierge sur la Nerl date du XIIe siècle et est, elle aussi, sous la protection de l’UNESCO.

À ce majestueux édifice mène une route de pierres à travers les prés de Bogolioubovo, tandis qu’à proximité travaille un apiculteur, auprès duquel nous vous conseillons vivement de déguster du miel frais et d’en emporter autant que vous le pouvez dans vos bagages.

La deuxième curiosité du pittoresque village de Bogolioubovo est le monastère de la Nativité de la Mère de Dieu, avec ses coupoles bleues et ses murs d’un blanc immaculé. Goûtez donc au pain et au kvas vendus à l’entrée du complexe religieux, puis prenez la direction de la cathédrale de l’icône de la Vierge dotée de fresques aériennes aux tons pastels. Conseil aux voyageurs : si vous aimez prendre des photos, allez-y à l’approche du coucher de Soleil.

Lire aussi : Découvrez les dix villes les plus anciennes de Russie

3. Mourom

Dans cette ville antique fondée en 862, sont toujours en fonction des monastères et églises des XI-XIIIe siècles, se tenant à proximité les uns des autres et donc facilement accessibles à pied. Le monastère pour femmes de la Sainte-Trinité, l’église Saint-Nicolas-Naberejnaïa et le monastère pour hommes de la Transfiguration, où l’on cuit des kalatchs de Mourom (viennoiserie en forme d’anneau), et où vous aurez l’opportunité de vous essayer au rôle de sonneur de cloches dans l’église se trouvant au-dessus des portes.

4. Souzdal

Souzdal, située à 26 kilomètres de Vladimir, est un musée à ciel ouvert : depuis le XVIe siècle y ont été bâtis 11 monastères, et sur le chemin conduisant au kremlin local vous apercevrez des galeries commerciales, depuis lesquelles au XVIIIe siècle des marchands ambulants partaient faire affaire dans le pays tout entier.

N’oubliez pas d’y acheter des jouets en bois de sapin, confectionnés par les artisans locaux, tandis qu’au monastère du Sauveur-Saint-Euthyme vous pourrez écouter les chants du chœur de moines et les sons mélodieux des cloches.

Lire aussi : Terre de merveilles et de réalisations sans fin: pourquoi la Russie est-elle si impressionnante?

Sur le chemin du retour de Souzdal à Vladimir, faites un saut au village de Kidekcha : depuis trois siècles s’y dresse l’équivalent local de la tour de Pise – le clocher du XVIIIe siècle de l’église Saints-Boris-et-Gleb. À la différence de l’édifice italien, il est interdit d’y monter, puisqu’elle est réellement à la limite de l’effondrement et par sécurité l’entrée y est donc interdite.

5. Iouriev-Polski

La première pierre de cette petite ville historique, où vivent actuellement quelque 19 000 personnes, a été posée en 1152 par le prince Iouri Dolgorouki, également fondateur de Moscou (1147) et de plusieurs autres cités de l’Anneau d’or. Promenez-vous dans le centre de la vieille ville, en commençant par le monument de Dolgorouki, derrière lequel se tient le monastère Saint-Michel-Archange. S’y trouve, au grand air, une exposition de chambranles en bois.

Du kremlin en pierre de Iouriev-Polski il ne reste que les remparts, qu’il vous faut immanquablement longer pour vous rendre à la principale curiosité de la ville, la cathédrale Saint-Georges.

Lire aussi : Tout savoir sur les cinq plus belles églises de Saint-Pétersbourg

Cet exemple de l’architecture cultuelle du XIIIe siècle est recouvert de sculptures réalisées directement sur les blocs de pierre qui la composent. Parmi les motifs utilisés figurent des thèmes religieux et même des créatures des mythes iraniens – des oiseaux pourvus de griffes et des animaux ailés à quatre pattes.

La recherche de l’éléphant dans ces images est un rituel traditionnel pour les voyageurs venant à Iouriev-Polski, qui n’hésitent ensuite pas à faire l’acquisition de magnets à son effigie.

6. Aleksandrov

L’histoire d’Aleksandrov est liée avec les événements dramatiques du XVIe siècle. Le kremlin de la ville a en effet été la capitale de facto du tsarat de la Russie et de l’Opritchnina entre 1564 et 1581 et donc de la politique d’Ivan le Terrible, qui impliquait des moyens radicaux de lutte contre les traitres, par la confiscation des biens, les châtiments et la terreur.

De nos jours, le kremlin d’Aleksandrov est un complexe touristique préservé, dominé par des églises et cathédrales encore en service. Toutes les constructions s’y trouvant peuvent être admirées de l’intérieur dans le cadre d’excursions. Il est également possible de grimper sur le point de vue qu’offre le clocher-église de la Crucifixion.

Si vous souhaitez approfondir votre immersion dans l’Anneau d’or, voici une vidéo d’un autre joyau s’y trouvant : la ville de Rostov.

Les droits sur cette publication sont la stricte propriété du journal Rossiyskaya Gazeta.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies