Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie

Disséminées dans le monde entier, les églises orthodoxes russes ne sont pas seulement des lieux de prière, mais aussi une occasion parfaite de se familiariser avec la culture et l'histoire russes.

 1. Cathédrale de la Protection-de-la-Très-Sainte-Mère-de-Dieu (Melbourne, Australie)

Plus de 4 000 membres sont enregistrés dans la congrégation rattachée à cette cathédrale. Outre les immigrants russes de Melbourne, les fidèles d'autres églises orthodoxes (Grecs, Macédoniens, Serbes et Bulgares) assistent également régulièrement à ses services.

 2. Église du mémorial russe (Leipzig, Allemagne)

L'église du mémorial russe a été érigée en 1913 pour commémorer les quelque 130 000 Russes qui ont combattu pour la libération de l'Allemagne contre Napoléon lors de la bataille des Nations près de Leipzig en 1813.

>>> Les dix églises orthodoxes les plus grandioses de Russie

 3. Monastère de la Sainte-Trinité (Jordanville, États-Unis)

Construit en 1929, il s’agit du plus ancien et du plus grand monastère orthodoxe russe aux États-Unis. Considéré comme l'un des principaux centres spirituels de l'orthodoxie russe en Occident, il comprend le séminaire orthodoxe de la Sainte Trinité, une maison d'édition, un atelier de peinture d'icônes et un musée.

4. Cathédrale de la Sainte-Résurrection (Tokyo, Japon)

La cathédrale a été sérieusement endommagée lors du grand tremblement de terre de Kanto en 1923: le clocher, l'entrée ouest et toutes les structures en bois ont été détruits lors de l'incendie qui a suivi, les cloches et objets en argent ayant fondu à cette occasion. Les réparations et les rénovations ont été effectuées lentement, sur 70 ans, jusqu'à ce qu'un programme de restauration majeur soit achevé au début des années 90.

 5. Église de Marie Madeleine (Jérusalem, Israël)

L'église a été fondée en 1881 pour commémorer l'impératrice russe Maria Alexandrovna. Les frais de construction ont été entièrement assumés par ses enfants : l'empereur Alexandre III, ses quatre frères et une sœur, également nommée Maria Alexandrovna.

 6. Cathédrale Saint-Nicolas (Nice)

L'une des principales attractions de la ville française du sud de Nice, la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas serait la plus grande cathédrale orthodoxe orientale d'Europe occidentale.

 7. Cathédrale de la Sainte-Transfiguration (Los Angeles, États-Unis)

Située à Hollywood, la cathédrale est non seulement fréquentée par les Russes locaux, mais elle attire également les nombreux acteurs russes qui viennent à Tinseltown pour tourner dans des films.

8. Église Sainte-Élisabeth (Wiesbaden, Allemagne)

L'empereur russe Nicolas II aimait fréquenter cette église avec sa famille lors de leurs fréquentes visites en Allemagne. Elle abrite aujourd'hui le plus grand cimetière orthodoxe russe d'Europe (sans compter certaines parties de l'ancien Empire russe).

9. Église du Christ-Sauveur (Sanremo, Italie)

Depuis sa fondation en 1912, l'église était une pomme de discorde entre le patriarcat œcuménique de Constantinople et l'Église orthodoxe russe. En janvier 2019, il a été décidé que l'Église du Christ Sauveur serait administrée par cette dernière.

10. Église orthodoxe Saint-Nicolas (Gifhorn, Allemagne)

Construite en 1994, cette église en bois est une copie de l’Église de la Transfiguration située à Souzdal, à 250 km de Moscou. Réalisée en mélèze, elle mesure près de 27 mètres de haut et possède huit coupoles, dont certaines sont recouvertes d'or.

11. Église du mémorial orthodoxe russe Saint-Vladimir (Jackson, New Jersey, États-Unis)

L’idée de construire cette cathédrale est apparue en 1938 lors des célébrations du 950e anniversaire de l’adoption du christianisme par la Rus’ de Kiev. Les travaux de construction, toutefois, n'ont commencé qu'en 1948 et ont duré presque 40 ans.

12. Église de Marie-Madeleine (Weimar, Allemagne)

Johann Wolfgang von Goethe, qui a manifesté son intérêt pour la peinture d'icônes et le chant religieux russes, a souvent fréquenté cette église. La grande-duchesse Maria Pavlovna de Russie, fille de l'empereur Paul Ier et épouse du grand-duc de Saxe-Weimar-Eisenach, Charles Frédéric, est enterrée ici.

13. Cathédrale Saint-Nicolas (Vienne, Autriche)

Après la libération de Vienne par l'Armée rouge en avril 1945, cette dernière a offert à la cathédrale de 2 045 kg de trophées en cuivre, qui servirent plus tard à fondre la plus grosse cloche.

14. Église de la nativité (Florence, Italie)

Pendant onze ans, 1925-1936, l'église a été un tombeau temporaire pour la famille impériale grecque en exil : Constantin Ier de Grèce, sa mère la reine Olga Constantinovna de Russie et sa veuve Sophia de Prusse.

15. Cathédrale de la Sainte-Vierge (San Francisco, États-Unis)

C'est l'une des plus grandes cathédrales orthodoxes russes du monde. C'est le centre de l'orthodoxie russe sur la côte ouest américaine. Elle accueille souvent d'importants événements religieux et des réunions de hauts responsables du clergé.

16. Église Saint-Siméon-de-la-Montagne-merveilleuse (Dresde, Allemagne)

L’Église est liée à de nombreuses personnalités de la culture et de l’histoire russes. Parmi ses paroissiens figuraient le fondateur de l'anarchisme Mikhaïl Bakounine et l'écrivain russe Ivan Tourgueniev. Piotr Stolypine et Lioubov Dosotoïevskaïa, fille cadette du célèbre écrivain, ont été baptisés ici.

Comment se comporter dans une église orthodoxe russe ? Trouvez la réponse dans notre article

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies