Douze ravissantes bâtisses en bois à contempler de nos jours à Moscou

La capitale russe compte plus de 500 demeures en bois, témoins d’une époque aujourd’hui révolue. Voici certaines des plus spectaculaires d’entre elles.

Izba de Pogodine - 12A, rue Pogodinskaïa

Cette izba (habitation rurale traditionnelle russe) a été construite en 1856 pour le célèbre historien russe Mikhaïl Pogodine dans un style pseudo-russe. Ce bâtiment faisait autrefois partie d'un domaine plus vaste (détruit par les bombardements de 1941), fréquenté par d’illustres écrivains tels que Léon Tolstoï, Alexandre Ostrovski et d'autres. Nicolas Gogol a d’ailleurs souvent séjourné ici tout en travaillant sur son roman Tarass Boulba.

Maison Palibine - 23, rue Bourdenko

Bâtie en 1818, il s’agit de l’une des plus anciennes maisons en bois de Moscou, célèbre pour ses magnifiques reliefs de façade. À l'époque soviétique, c'était un bâtiment d'habitation comprenant des appartements communautaires et actuellement, cette pépite architecturale est en cours de restauration.

Maison de Moumou (Maison-musée d’Ivan Tourgueniev) - 37/7, rue Ostojenka

Cette maison est connue de tous grâce à Ivan Tourgueniev (1818-1883), qui l’a choisie comme décor de sa nouvelle Moumou. Construite en 1819, il s’agit d’une maison moscovite typique de la période ayant suivi la guerre napoléonienne, de style empire. En 1840, la mère d'Ivan Tourgueniev l'a achetée et y a vécu jusqu'à sa mort en 1850. En 2018, le musée s’y trouvant a rouvert après rénovation et une petite statue du chien Moumou se dresse dans la cour.

Maison Lopyrevski - 12, ruelles Kalochine

Cette demeure a été érigée en 1852 par l'architecte moscovite Mikhaïl Lopyrevski (1811-1883), qui a notamment participé à la construction de la cathédrale du Christ-Sauveur et à la restauration de l’Armurerie du Kremlin. La maison, qui lui était destinée, est par ailleurs décorée de médaillons avec des bas-reliefs. Fait intéressant : au cours de ses 150 ans d’histoire, elle n’a jamais subi d’incendie, contrairement à bon nombre de ses semblables.

Maison-musée de Viktor Vasnetsov - 13, ruelle Vasnetsov

Cette maison a été imaginée par le peintre russe Viktor Vasnetsov (1848-1926), qui a vécu ici de 1894 jusqu'à sa mort. Malgré ses origines (il était issu d’une famille de prêtres, alors que la religion était interdite en URSS) et ses vues impérialistes, les bolcheviks lui ont accordé le droit de conserver sa demeure et de continuer à y travailler. Le bâtiment comprend plusieurs styles architecturaux russes : alors que le salon ressemble à une habitation de boyards du XVIIe siècle, la salle à manger s’apparente plus à une cabane paysanne. Le deuxième étage abrite quant à lui un atelier d’artiste de 110 mètres carrés. Il s’agit aujourd’hui d’un musée appartenant à la galerie Tretiakov.

Maisons Moskatiniev - 6/1 et 6/2, ruelle Tchernychevskogo

Ces maisons de la classe moyenne reflètent ce à quoi ressemblait de manière générale Moscou au XIXe siècle. Elles ont été construites en 1893 pour Iouri Moskatiniev, conseiller collégial et haut fonctionnaire.

Maisons du domaine de Kroutitsy

Le domaine de Kroutitsy est situé sur les berges de la rivière Moskova, près de l’arrondissement Taganski. Il présente des bâtiments classés en pierre du XVIIe siècle ainsi que des exemples d'architecture civile en bois du XIXe, souvent utilisés comme toile de fond dans les films historiques russes.

Maison-musée d’Alexandre Ostrovski - 9, rue Malaïa Ordynka

Cette maison n’est autre que celle où est né Alexandre Ostrovski, célèbre dramaturge russe, en 1823. Elle date cependant probablement du XVIIIe siècle. Bien que divisée en appartements communautaires à l'époque soviétique, la bâtisse a survécu et abrite aujourd'hui le musée consacré à son illustre résident ainsi qu’une exposition sur la vie des marchands russes au XIXe siècle.

Manoir Filiovski - 7/4, rue Gontcharnaïa

Cette maison d'apparence compacte possède contre toute attente deux étages et un vaste sous-sol. Construite en 1899, elle appartenait à des familles aisées de Vieux-Croyants russes. Désormais, cet endroit est le domicile de Powerhouse, haut lieu de la musique électronique à Moscou.

Aile de l’Hôpital des Travailleurs - 9, ruelle Ogorodnaïa Sloboda

Érigée en 1875, cette aile d’hôpital a miraculeusement conservé sa sculpture en bois originale,  qui décorait à l’époque de nombreux bâtiments publics. Son concepteur, Alexander Meinhard (1825-1894), a pour information été nommé architecte en chef de la région de Moscou. Ce bâtiment est tel un monument à la simple mais charmante architecture en bois locale.

Maison Strakhov - 5, rue Gastello

Cette maison a été construite en 1903-1905 par Leonid Lazovski, un révolutionnaire et architecte décédé lors d'un soulèvement antibolchévique dans le Sud de la Russie. Le propriétaire, Matveï Strakhov, travaillait quant à lui dans le secteur de la construction.

Manoir Nossov - 12, rue Elektrozavodskaïa

Ce joyau de l’Art nouveau à Moscou est entièrement constitué de bois. Créée en 1903 par Lev Kekouchev (1862-années 1910), génie de ce style artistique, la maison appartenait à Vassili Nossov, un magnat du textile.

Moscou compte également un palais entièrement en bois ! Découvrez-le dans cet autre article consacré au domaine de Kolomenskoïé.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies