Sept merveilles de Russie que vous devez voir absolument

En tant que lieux exceptionnels conjuguant beauté naturelle et importance historique, les Russes chérissent et sont fiers des sites présents sur cette liste. Même si certains sont extrêmement difficiles à atteindre, le voyage en vaut vraiment la peine...

Lac Baïkal

Le Baïkal détient des records dans de nombreuses catégories : lac le plus ancien du monde (environ 25 à 30 millions d’années), ainsi que lac le plus profond et le plus propre. Plus grande réserve d’eau douce au monde (20% des réserves mondiales), le Baïkal abrite plus de 1 300 formes de vie différentes.

Beaucoup pensent que le lac Baïkal est aussi le plus beau lac du monde.

Depuis des années, le Baïkal attire un grand nombre de touristes qui souhaitent admirer le magnifique paysage, y nager en été et y patiner en hiver. Certains spéculent sur le fait que Baïkal recèlerait des trésors extraordinaires, par exemple, les Chinois en auraient caché certains ici lors de l'invasion mongole. Il existe également une légende selon laquelle Gengis Khan aurait été enterré près du lac.

Comment s’y rendre?

Pour vous rendre au Baïkal, prenez un vol Moscou-Irkoutsk (environ 300 euros aller-retour). À partir de cette ville sibérienne, prenez un bus ou un minibus pour seulement quelques euros. En une heure et demie, vous arriverez.

Lire aussi : Esprits, sacrifices rituels et chasse aux démons: les chamans du Baïkal, arnaque ou réalité? 

Mamaïev Kourgan

Le Mamaïev Kourgan à Volgograd (ex-Stalingrad) est l’un des lieux les plus sacrés de Russie. En 1942-1943, les troupes soviétiques ont mené ici la bataille la plus brutale et la plus féroce de la guerre contre les nazis pour le contrôle de la ville. En fait, cette victoire a inversé le cours de la Seconde Guerre mondiale.

L’immense complexe occupe près de 3,6 hectares, soit environ six terrains de football. Les restes de 35 000 soldats sont enterrés ici et le lieu est surplombé par le monument le plus célèbre de Russie - L’Appel de la Mère patrie, de 85 mètres de haut, qui est la plus haute statue d'Europe et la plus haute statue représentant une femme au monde (sans le socle).

« Un site commémoratif vraiment magnifique ! Je n'ai jamais rien vu de tel. C'est quelque chose qui doit être expérimenté. Vous pouvez regarder des tonnes de photos, mais il n’y a rien de tel que de séjourner là-bas », a confié le touriste Anders Rasmussen. 

Comment s’y rendre?

Les vols aller-retour Moscou-Volgograd coûtent moins de 90 euros et durent moins de 2 heures. Il n’est pas difficile de trouver le Mamaïev Kourgan, car le célèbre monument est visible de presque toutes les parties de la ville.

Vallée des geysers

Le plus grand gisement de geysers d’Eurasie est à la fois l’un des endroits les plus beaux et les plus dangereux du monde. Il offre aux touristes une vue imprenable sur des dizaines de geysers en éruption, ainsi que la possibilité d'y trouver une mort subite.

Il faut marcher avec précaution sur l'herbe verte, car à certains endroits, de l'eau bouillante se cache sous l'eau. Il y a aussi un endroit à proximité appelé la Vallée de la mort, où des gaz toxiques sortant du sol peuvent facilement tuer les voyageurs imprudents. 

Comment s’y rendre?

Pour atteindre la vallée des geysers, il faut parcourir l’ensemble de la Russie, de Moscou à Petropavlov-Kamtchatski (aller-retour pour environ 400 euros) sur la péninsule du Kamtchatka. Le vol dure environ huit heures.

Se rendre en voiture dans la vallée est impossible car il n'y a pas de routes. Vous devez marcher ou prendre un vol en hélicoptère de trois heures. Une fois que vous atteignez la vallée, le tour en hélicoptère (y compris les excursions au sol) vous coûtera dans les 650 euros.

Pogost de Kiji

Formant un ensemble architectural extraordinaire, les églises en bois du XVIIIe siècle de Kiji défient l’imagination et il est difficile de trouver quelque chose de similaire ailleurs dans le monde.

L'église de la Transfiguration est l’édifice principal de Kiji. Elle contient aujourd'hui 102 icônes. On dit qu’elle a été construite sans un seul clou, mais la vérité est que ces clous ont été utilisés pour réaliser les 22 coupoles.

Comment s’y rendre?

Prenez un vol pour Petrozavodsk (environ 50 euros aller-retour). De là, des bateaux se rendent régulièrement vers l'île de Kiji. Le trajet durera plus d'une heure et coûtera environ 50 dollars.

Lire aussi : Dix églises russes en bois à voir avant qu’il ne soit trop tard 

Formations rocheuses de Manpoupouner

C’est probablement la plus mystérieuse des merveilles de la Russie. Il y a des millions d'années, ces sept énormes piliers de pierre étaient des montagnes, mais la pluie, la neige, le vent, le gel et la chaleur les ont progressivement érodés.

Le « Stonehenge de l’Oural », comme on l'appelle ici, a été pendant des siècles un lieu sacré pour les tribus locales. « Manpoupouner » signifie « montagne des idoles » en langue komie.

Comment s’y rendre?

Atteindre cet endroit mystérieux est très difficile. D'abord, prenez un vol de Moscou pour Syktyvkar (dans le 80 euros aller-retour). Ensuite, parcourez 390 km en voiture jusqu'à Troitsko-Petchorsk, puis 126 km pour rejoindre le village de Iakcha. De là, parcourez 200 km en bateau puis marchez sur 40 km.

Elbrous

La plus haute montagne d’Europe, l’Elbrous, est également un volcan en sommeil. Selon le mythe, Prométhée aurait été enchaîné ici par Zeus en guise de punition pour avoir volé le feu des dieux et l'avoir donné aux hommes.

Escalader l’Elbrous est considéré comme le défi de toute une vie et l’une des expériences émotionnelles les plus intenses. La montagne, qui reçoit chaque année de nombreux touristes étrangers, est désormais l’un des principaux attraits de la Russie.

Comment s’y rendre ?

Prenez un vol Moscou-Mineralnié Vody (moins de 100 euros), puis prenez un taxi ou un bus sur 180 km pour vous rendre au village de Terskol, tout près de la montagne. Le voyage coûtera un peu moins de 60 euros.

Lire aussi : Hauts lieux de Russie: vingt endroits de toute beauté devant lesquels s’émerveiller 

Fresques de Dionisius

Les fresques du peintre d’icônes Dionisius constituent une manifestation exceptionnelle du patrimoine culturel russe. Ce sont les seules fresques russes du XVIe siècle parfaitement conservées, jamais soumises à la moindre restauration.

Les fresques se trouvent sur les murs du monastère de Ferapontov. Ils ont un voisin plutôt étrange - le musée du monastère abrite une ancienne statue du dieu païen slave Iarylo.

Comment s’y rendre?

Pour atteindre le monastère de Ferapontov, prenez un train pour Vologda (30 euros environ, 8 heures de trajet). De Vologda, une voiture ou un bus vous emmènera directement aux fresques de Dionisius en une heure et demie.

Dans cette autre publication, nous vous proposons de découvrir les 100 plus beaux lieux de Russie en images

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies