La Tour Choukhov a fêté ses 90 ans

Mise en service en mars 1922, la tour Choukhov a immédiatement ravi le cœur des Moscovites. Crédit photo : Itar-Tass

Mise en service en mars 1922, la tour Choukhov a immédiatement ravi le cœur des Moscovites. Crédit photo : Itar-Tass

A Moscou, la tour Choukhov, qui était à l’origine une tour de transmission de radio, a fêté ses 90 ans. Mais ce monument d’architecture unique au monde nécessite aujourd’hui une sérieuse restauration.

Par sa beauté et sa conception architecturale, la tour Choukhov n’a rien à envier à la spectaculaire tour Eiffel qui surplombe la capitale française, et contrairement à cette dernière, la tour russe en acier a immédiatement ravi le cœur des Moscovites. Mais tandis que la Tour Eiffel attire aujourd’hui de nombreux touristes, la tour Choukhov n’est plus qu’un tas de fils de fer barbelés qui tombe en désuétude. En très mauvais état, la corrosion des métaux de ce chef d’œuvre du génie civil atteint désormais un seuil critique.

Le président de la Fondation de la tour Choukhov, Vladimir Choukhov, arrière-petit-fils de l’ingénieur et son parfait homonyme, pense que l’état actuel de la tour est une honte, d’autant que son créateur était particulièrement attaché à la beauté et à la perfection.

Les travaux de l’ingénieur Vladimir Choukhov ont été présentés à l’occasion de l’exposition d’architecture industrielle pré-révolutionnaire de Russie à Nijni-Novgorod en 1896 : huit gigantesques pavillons d’exposition sous la forme de coquilles en treillage, ainsi que la première structure hyperboloïde au monde, ancêtre de la future tour moscovite.

A l’époque, l’armature de la tour, de forme hyperboloïde, était une nouveauté absolue qui n’avait jamais été utilisée pour la construction. Elle a permis d’imaginer cette écorce incurvée de tiges droites croisées en toile d’araignée. Le résultat donne une tour à la fois légère et résistante, et une construction simple et élégante.

La commande d'une tour de radiodiffusion a été passée peu après la formation de l’URSS. La Russie soviétique avait besoin d’une  tour pour la diffusion des nouveaux médias de masse. En février 1919, Vladimir Choukhov présente son projet initial, une tour d’une hauteur de 350 mètres, pesant à peine 2200 tonnes (en comparaison, la tour Eiffel mesure 305 mètres pour 7300 tonnes). Mais la pénurie de matériaux causée par la guerre civile qui précède la Première Guerre mondiale va obliger l’ingénieur Choukhov à réduire à deux reprises la hauteur de sa tour.

Cliquez sur l'image pour afficher l'infographie

Source : RIA Novosti

Au total, la tour compte 6 sections de forme hyperboloïde d’une hauteur de 25 mètres chacune. Le diamètre de la fondation est de 40 mètres, se réduisant à chaque section nouvelle, de la base au sommet. La tour a été construite sans utiliser ni échafaudages ni grues, selon des méthodes de levage télescopique. Les éléments supérieurs étaient construits à l’intérieur de la base, puis élevées l’une sur l’autre à l’aide de treuils.

La tour est mise en service en mars 1922 et est encore utilisée de nos jours. Grâce à sa légèreté et à sa construction très aérée, elle est capable de résister aux fortes surcharges dues au vent ou à la neige.

L’héritage de Vladimir Choukhov a exercé une influence majeure sur le développement de l’architecture urbaine mondiale. Son concept a, par la suite, été utilisé par de nombreux architectes comme Santiago Calatrava, Frank Gehry, Oscar Niemeyer ou Antoni Gaudi. La méthode de construction unique de treillage d’acier est aujourd’hui étudiée et développée dans les écoles d’architectures de Frei Otto et de Norman Foster. C’est d’ailleurs une structure hyperboloïde qui a été utilisée pour élever la plus haute tour de télévision de Canton, en Chine (610 mètres).

Quant à la tour Choukhov de Moscou, on la considère volontiers comme l’une des plus belles réalisations au monde. L’image de la tour Choukhov est devenue le logo de l’exposition « L’art de l’ingénieur »  au centre Pompidou à Paris, et lors de l’exposition des « Meilleures constructions et conceptions architecturales du XXème siècle » à Munich, en 2003, une maquette dorée de la tour Choukhov de 6 mètres de hauteur a été présentée.

Suite à un concours informel organisé par la Fondation de la tour Choukhov, les étudiants des écoles d’architecture ont présenté plusieurs projets, apportant des propositions sur l’aménagement du territoire de la tour. L’idée qui a remporté le plus grand succès proposait de transformer la zone qui entoure l’édifice en parc, et de créer sous terre un musée du transport et des ressources énergétiques de Russie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.