Cuisine de rue, musée du sexe et forêt dans la ville: que faire à Ekaterinbourg?

Legion Media
Nous avons établi trois itinéraires à destination des voyageurs séjournant dans la quatrième plus grande ville de Russie - pour les affamés, les curieux et les amoureux de la nature.

Pour les affamés

La « carte de visite » de la ville est la nourriture de rue locale. Il y a tout ce qu'inclut ce concept : hamburgers, shawarma (kebabs), wok, gyros et même des rouleaux et gâteaux vietnamiens. Ceux qui veulent manger sur le pouce trouveront, dans le centre-ville, les fourgons métalliques du réseau Vkous Oulits (Goût des rues), qui proposent de déguster de la street food typique des différents pays - la Grèce, l'Amérique, l'Italie, la Turquie et d'autres.

Un autre réseau populaire et omniprésent est A Ty Gde (Mais t'es où?). Pour une somme modique - de 2 à 5 dollars - vous pouvez commander un hamburger sur du petit pain noir, et pour ceux qui sont au régime, on vous enveloppera le steak haché et les légumes dans une feuille de laitue. Dans un café situé 29, rue Malycheva, vous pouvez en outre commander des steaks de bœuf, de thon ou de poulet à un prix « étudiant » (le plus cher coûtera 6,3 euros).

Que faut-il goûter d'autre à Ekaterinbourg? « Une bière locale! », conseilleront les habitants de l'Oural. Il y a beaucoup de magasins de bière artisanale dans la ville où non seulement on vous versera un verre, mais on vous parlera aussi des différents types d'alcool, le tout, accompagné d'en-cas à base de fromage fermier ou de viande de cheval séchée.

Si vous aimez les restaurants traditionnels, allez au Vertical avec une vue panoramique sur la ville. Il est perché au 51e étage d'un des plus hauts bâtiments d'Ekaterinbourg, dans le centre d'affaires Vyssotski. Sur le toit de l'immeuble il y a aussi une terrasse d'observation : l'entrée coûte environ 5 euros, et en cadeau, vous recevrez un billet pour le musée dédié au célèbre chanteur-compositeur russe Vladimir Vyssotski.

Kazan: trois excursions d'une journée pour souffler pendant la Coupe du Monde

Pour les curieux

Le Musée « consacré à ça » est le deuxième musée du sexe en Russie et le dixième dans le monde. Il a ouvert dans la ville en 2010. Dans le cadre de l'exposition permanente Le sexe et le temps on réalise des visites durant lesquelles on spécule sur la façon dont la sphère intime est représentée par les artistes et les écrivains, ce qui se passait sous les couettes en URSS, et sur les jouets sexuels de l'ancienne Russie.

Ekaterinbourg est le lieu de naissance du premier président russe, Boris Eltsine, et, bien sûr, il y a un musée en son honneur ici - le Centre Eltsine. À ne pas rater pour ceux qui s'intéressent à l'histoire russe des années 1990. Et après la visite, vous pouvez également déguster des plats basés sur les recettes de la femme de l'ex-président, Naïna Eltsine, au café Barboris.

Petit guide urbain: Tirer le meilleur de votre voyage en Russie pour la Coupe du Monde

Les fans de l'extrême peuvent enfin faire une visite dans les souterrains d'Ekaterinbourg. On vous emmènera à la découverte des rivières souterraines, qui, à un moment donné ont été enfouies sous le sol, ainsi que dans les caves de la « Ville des tchékistes » - la zone de la ville où les fonctionnaires du Parti vivaient du temps de Staline. L'entrée des sous-sols est située directement dans le bar artisanal Spiachtchaïa sobaka (Le chien qui fort), dans la rue Pervomaïskaïa, au numéro 40. Il est préférable de connaître l'horaire des excursions à l'avance.

Pour les amoureux de la nature

Presque au centre d'Ekaterinbourg, dans la rue du 8 Mars, se trouve un parc forestier où en été fleurissent non seulement les espèces  typiques de l'Oural, mais aussi des plantes exotiques.

Non moins populaire, le deuxième parc de ce genre est situé un peu plus loin du centre, sur la rue Sofia Kovalevskaïa. Vous y trouverez un étang, où en été vous pourrez observer des volées de cygnes noirs et blancs.

Un autre coin de nature dans la ville est constitué par le lac Chartach situé dans une zone dominée par les parcs. Vous pouvez y accéder depuis le centre-ville en tramway. Juste à l'entrée du parc, il y a une colline, lieu sacrificiel des anciens peuples qui résidaient ici, qui offre aujourd'hui une belle vue sur l'ensemble du parc forestier.

Dans cette autre publication, découvrez dix choses à faire absolument lors d’un séjour à Kazan.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies