Plus que des crêpes: comment célébrer Maslenitsa-2018 à Moscou et à Saint-Pétersbourg

Legion Media
Une fête urbaine où on mange le volume annuel de crêpes, où l’on brûle de la paille et où l’on se bat avec des sacs très lourds? Bienvenue à Maslenitsa - une fête traditionnelle slave en l'honneur de la fin de l'hiver. Où aller et à qu'attendre de ce carnaval folklorique - découvrez-le dans notre guide de Moscou et de Saint-Pétersbourg.

Moscou, du 9 au 18 février

Tirer à l'arc et monter dans un traîneau

Dans le parc Kolomenskoïe, on construira un ostrog - une structure défensive russe traditionnelle. Il s'agit d'une forteresse en bois de 9 m de haut, autour et à l'intérieur de laquelle vous pouvez tirer à l'arc pendant 10 jours.

Au même endroit, à Kolomenskoïe, on ouvrira temporairement une piste de luge. Les organisateurs promettent une « vraie » expérience de luge. Peut-être pas comme dans la peinture de Sourikov Boïarynia Morozova, mais on peut s'attendre à quelque chose d'impressionnant.

Une alternative au traîneau est le kroujala - с'est un prototype de manège en bois, comme une grande balançoire ou une mini-grande roue.

Lire aussi : Cinq traditions extrêmes de la Chandeleur russe

Revenir à l'ère des Romanov et jouer au croquet

Sur la place de la Révolution aura lieu une reconstitution à grande échelle de l'ère du règne de l'empereur Alexandre Ier. C'est avec lui, après la victoire lors de la guerre patriotique de 1812, que les festivals de Maslenitsa sont devenus tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Au programme - croquet (oui, le même que celui auquel jouait Alice au pays des merveilles avec des hérissons et des flamants roses) et des cerceaux – un jeu avec un cerceau que l'on jette en l'air et qu'on attrape avec une baguette spéciale. Par ailleurs, sur le même site, une école spécialisée dans l'étiquette du XIXe siècle donnera des cours - une chance de réaliser la révérence idéale.

Faire partie d'une performance immersive

La Maslenitsa du tsar - une pièce de théâtre dont le public fait partie intégrante, aura lieu sur la place du Manège, qui a été transformée en une vaste scène en plein air. Les organisateurs promettent que ce sera brillant. Le directeur est Vitali Borovik, fondateur et membre du Liquid Theatre, qui a reçu en 2009 le Masque d'or (l'un des prix nationaux les plus prestigieux) dans la catégorie « Expérience ».

Lire aussi : Blinis russes vs. crêpes françaises: l'avis d'un expert breton

Suivre des classes de maître sur l'artisanat ancien

Une occasion unique de faire « quelque chose de russe » de vos propres mains. Sur la place Tverskaïa on apprendra à peindre des ustensiles en bois (peinture dans le style « khokhloma »), et on procédera à des cours de broderie d'or; et des potiers montreront comment faire des izraztsy (dans la Russie ancienne, tuile en céramique ou en terre cuite pour le revêtement des fours et façades).

Sur le boulevard Tverskoï, on vous apprendra à fabriquer des poupées en fil, à cuire des alouettes au four, un symbole du printemps, et à réaliser des oiseaux en bois.

Le Nouvel Arbat accueillera des master-classes de diplômés de l'École britannique de design pour créer un masque et des accessoires de carnaval (pas seulement russes, il y aura des masques traditionnels typiques de la République tchèque d'ours et de chevaux, ainsi que des accessoires des carnavals d'Allemagne et de Venise).

Lire aussi : Brûlez la Marena et réveillez l’ours pendant la fête de Maslenitsa

Combat à mains nues

Le divertissement traditionnel - le combat aux poings - a survécu aux siècles, car il n'y a rien de plus amusant pour les hommes russes qu'une bonne bagarre de qualité.

Ne vous inquiétez pas : massivement, à l'échelle nationale, cela n'arrive que pendant le Festival de Maslenitsa ; et de manière humaine. Une poutre pour le combat sur des sacs sera disponible sur le boulevard Tverskoï. Parmi d'autres concours de force : unebataille avec épées d'entraînement molles – et le tir à la corde. Et n’allez pas croire que c'est facile.

Saint-Pétersbourg, du 12 au 18 février

Aller au Théâtre Mariinsky

La semaine des crêpes est une autre occasion de visiter le théâtre Mariinsky. Chaque année, le théâtre devient une plate-forme du festival choral international Maslenitsa chantante (programme ici). Le festival débutera le 12 février, la chorale de l'Orchestre philharmonique de Prague ouvrira l'événement et le 15 février, le spectacle de 4 heures La fille de gel sera présenté, avec des sous-titres simultanés en russe et en anglais.

Lire aussi : Des recettes de crêpes insolites venues de Russie

Descendre d'une montagne glacée

Les montagnes russes sont un divertissement classique, devant lequel tout le monde est égal - enfants et adultes, mégapoles et villages. On pourra y faire un tour pendant toute la semaine de Maslenitsa sur l'île Zaïtsev, près de la Forteresse Pierre et Paul. D'ailleurs, les pantalons imperméables ne seront pas superflus... Ensuite, faites un tour à la foire aux crêpes et buvez un bon thé chaud.

Brûler l'épouvantail

Le dernier jour du festival de Maslenitsa est le plus joyeux. En ce jour, on brûle une grande effigie de paille, symbolisant l'hiver. Une bonne raison de ne pas rater l'événement est que c'est en ce jour que toutes les choses les plus intéressantes se produisent. L'épouvantail est juste le point culminant. L'incendie le plus spectaculaire à Saint-Pétersbourg a lieu sur les îles Zaïtsev et Yelaguine.

Et enfin : où que vous alliez, allez-y avec l'estomac vide ! Sept jours de festival, c'est peu, alors tentez d’organiser au mieux votre temps.

Les Russes aussi célèbrent la Chandeleur, mais à leur façon. Russia Beyond vous présente ici comment s'y mêlent crêpes, poupées de paille et présages.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer
Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies