Les meilleures armes créées par Tokarev avant et pendant la Seconde Guerre mondiale

Denis Abramov/Sputnik
Le pistolet et la carabine de Fiodor Tokarev figuraient parmi les armes les plus répandues de la Seconde Guerre mondiale et ont même joué un rôle dans les guerres de gangs qui faisaient rage en Russie au milieu des années 1990.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Dans la seconde moitié des années 1920, l'Armée rouge avait besoin d'un nouveau pistolet militaire, car le revolver Nagan était devenu obsolète.

Les premiers prototypes ont été réalisés au début des années 1930 par l'armurier russe autodidacte Fiodor Tokarev. Sa création, nommée TT, était un pistolet de 7,62 mm avec un chargeur à huit cartouches.

Pistolet TT

Tokarev a créé une arme puissante, fiable, facile à entretenir et peu coûteuse à produire. Cependant, sa conception comprenait bon nombre de solutions empruntées.

Son système automatique est basé sur l'énergie de recul dégagée lors de la courte course du canon. Le verrouillage s'effectue par inclinaison dans le plan vertical à l'aide d'une « boucle d'oreille » oscillante, comme le Browning, avec une gâchette mobile horizontale.

Le pistolet Tokarev TT est inspiré des conceptions de John Browning. À sa décharge, la grande majorité des armes modernes sont, d'une manière ou d'une autre, des copies de Browning.

>>> Gros plan sur le plus précis des pistolets russes

« Lorsque vous créez des armes, vous n'avez pas besoin d’inventer le fil à couper le beurre. La tâche principale du concepteur est de prendre des schémas éprouvés et de les assembler de la meilleure façon possible », explique Vadim Koziouline, professeur à l'Académie des sciences militaires.

Le TT a ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, c'était le premier pistolet au monde avec un mécanisme de déclenchement complet qui pouvait facilement être retiré en tant que pièce séparée.

Une autre caractéristique distinctive du TT était qu’il n'avait aucune sécurité. Ceci a conduit à de nombreux ratés et à des tirs non désirés. Il pouvait même tomber au sol et tirer accidentellement en raison de l'absence de sécurité. C'est la principale raison pour laquelle le TT a finalement été remplacé par le pistolet Makarov.

Néanmoins, cette arme était appréciée par les soldats et est même devenue l'arme principale de la mafia russe après l'effondrement de l'Union soviétique dans les années 1990.

Carabine à chargement automatique SVT-40

Tokarev a créé ce fusil avant la guerre russo-finlandaise de 1939-1940. Il s'agissait d'un fusil à pompe gaz avec un piston à ressort à course courte placé au-dessus du canon et d’une culasse basculante.

>>> Top-5 des fusils d'assaut de l'armée russe

Les armes légères soviétiques étaient généralement de construction simple et robuste, afin d’être utilisées par des soldats peu instruits et parfois mal équipés. Le SVT-38, en revanche, a été conçu dans un souci de réduction du poids, y compris sa crosse en bois, son récepteur et son système de fonctionnement. Il fonctionnait au moyen d’une coupelle à gaz qui n'était pas facilement accessible. Il était complexe par rapport aux normes soviétiques et devait être nettoyé fréquemment.

Plus tard, pendant la Grande Guerre patriotique, cette conception deviendrait un désastre, car des soldats mal entraînés (dont la plupart étaient auparavant des agriculteurs et des ouvriers appelés aux armes) ne pouvaient pas manier une telle arme. La plupart d'entre eux ne savaient même pas qu'un fusil avait besoin d'un bon entretien.

Il existait aussi une version d'un fusil entièrement automatique, qui est entré en production en 1942. Pourtant, le SVT-40 (ainsi que sa version précédente, le SVT-38) n'a pas été apprécié par les soldats. Le Mosin-Nagant facile à utiliser et à entretenir est devenu leur arme de prédilection.

Néanmoins, le SVT-40 est considéré comme un pistolet techniquement avancé pour son époque. Il était chambré avec de puissantes cartouches 7,62x54, était capable de tirer en mode entièrement automatique, avant l'emblématique AK-47, et était assez efficace contre des cibles jusqu'à 500 mètres.

Aujourd'hui, le SVT-40 est utilisé en Russie par les chasseurs ou se trouve sur les étagères des collectionneurs d'armes.

Dans cette publication découvrez les meilleurs pistolets russes du XXe siècle.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies