En images: des robots livreurs circulent désormais dans les rues de Moscou

Service de presse
Ces robots se sont avérés «vachement mignons», à en croire les témoins. S’ils rencontrent des piétons, ils les laissent passer avant de poursuivre leur route.

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Le test des robots livreurs Yandex.Rover a débuté à Moscou. Ayant appris la nouvelle par un des utilisateurs du site Pikabu (analogue russe de Reddit), Russia Beyond a contacté le géant informatique russe et a reçu une confirmation.

« Hier soir, je suis allé chercher ma femme après le boulot et j’ai vu un robot livreur de Yandex. Il freinait, si les gens passaient, puis poursuivait son chemin », c’est ainsi que décrit sa rencontre l’utilisateur portant le pseudonyme Rovenant.

Dans les commentaires, l’internaute Mike40in explique pour sa part qu’il a croisé un Yandex.Rover qui attendait au feu rouge au passage clouté. Une fois le feu vert allumé, le robot est allé « s’occuper de ses affaires ».

Les commentateurs ont trouvé ce robot « vachement mignon » et l’ont comparé à WALL-E, du dessin animé homonyme de Pixar.  

C’est en novembre 2019 que le géant informatique russe Yandex a présenté son robot. Dans son blog, la compagnie l’a comparé à un rover lunaire de près d’un demi mètre de haut et se déplaçant à l’aide de six roues. Il est destiné à transporter des colis non volumineux. Personne ne commande ce rover : il établit par lui-même l’itinéraire, est capable de distinguer les obstacles sur sa voie et laisse passer les gens et les animaux. Des opérateurs surveillent son comportement à distance pour éviter tout choc ou dysfonctionnement.

Initialement, Rover livrait des documents et petits objets à l’intérieur du QG de Yandex, puis, en avril 2020, les robots ont été chargés de la même mission au technopole Skolkovo, dans la région de Moscou, puis à Innopolis, au Tatarstan. Les tâches lui étaient fixées par les employés via leur smartphone. Cependant, dès juin, le robot a été pour la première fois envoyé dans une rue de la capitale pour recueillir les données nécessaires à la formation de l’intelligence artificielle.

« Actuellement, notre flotte comprend une dizaine de Rovers, dont une partie passe des tests dans différentes locations et deux sont engagés en permanence à Skolkovo. Ensuite, les robots pourront être utilisés aussi bien par les services de Yandex, par exemple Eda ou Lavka [service de livraison de produits alimentaires et de plats depuis les restaurants, ndlr] que par les autres compagnies qui ont besoin de livrer de petites cargaisons d’un point A à un point B et dans la logistique d’entrepôts », a expliqué le service de presse de Yandex.

Dans cet autre article, faites la connaissance de ce mécanicien russe construisant une armée de robots en Sibérie.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies