À Moscou, un bâtiment ancien de 3 étages déplacé pour ne pas être détruit (vidéo)

Khraniteli nasledia/YouTube

Russia Beyond désormais sur Telegram ! Pour recevoir nos articles directement sur votre appareil mobile, abonnez-vous gratuitement sur https://t.me/russiabeyond_fr

Ces dernières années, la capitale russe a entrepris de faire peau neuve et de nouveaux complexes architecturaux sortent progressivement de terre, prenant parfois la place d’anciens sites jugés vétustes. Or, ces chantiers sont fréquemment accompagnés d’un délicat travail de préservation du patrimoine, comme dans l’arrondissement de Marina Rochtcha, dans le Nord de la ville, où un édifice du XIXe siècle a récemment été déplacé sur plus de 100 mètres afin d’éviter sa démolition, rapporte le site Khraniteli nasledia.

Bâti en 1898-1899, il s’agit, malgré son apparence, en réalité d’un château d’eau, autrefois partie intégrante de l’usine de compresseurs mécaniques Borets, fermée en 2008. En briques rouges et représentatif d’une époque désormais révolue, ce bâtiment a donc, malgré ses 1 600 tonnes, été transféré plus loin, afin de permettre la construction d’immeubles résidentiels et d’un technoparc.

Une opération exécutée on ne peut plus lentement, pour éviter tout risque d'incident. Au cours des quatre premières heures, l'ancien château d'eau n'a par exemple été déplacé que de deux mètres.

Deux autres anciens édifices de l’usine connaîtront le même sort, mais seront quant à eux « découpés » pour être rassemblés plus loin. Les trois seront ensuite rénovés afin d’être intégrés au nouveau quartier en tant que bureaux et espaces culturels et muséaux.

À noter que le dernier déplacement de bâtiment entier à Moscou datait de 1979, lorsque sur la rue Tverskaïa, l’axe principal de la capitale russe, avait « déménagé » sur 47 mètres la célèbre maison Sytine, joyau de l’Art nouveau.

Dans cet autre article, découvrez en images un quartier hors du commun, voulu comme le paradis de l’homme soviétique, dans le Sud de Moscou.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies