En Russie, pas besoin de Google: cinq raisons qui font que Yandex est toujours N°1

Sergueï Savostyanov/TASS
Le week-end dernier, Yandex, l’une des plus importantes compagnies de moteur de recherche et d’Internet au monde et principal rival de Google sur le marché russe, a célébré son 20ème anniversaire. Pourquoi cette entreprise est-elle si populaire en Russie?

Yandex est bien plus qu’une compagnie, c’est un motif de fierté nationale. Les Russes aiment porter des vêtements de grandes marques internationales et américaines, mais lorsqu’il s’agit de services en ligne, ils privilégient le local.

En 1997, avant que Larry Page et Sergey Brin ne créent Google, Ilya Segalovitch et Arkadi Voloj avaient déjà fondé Yandex. La compagnie reste aujourd’hui leader sur le marché russe, mais la concurrence se fait chaque année de plus en plus rude.

Il n’est pas étonnant que Google lorgne sur le marché russe, où le taux de pénétration d’Internet dans la population n’est encore que d’environ 70%, tandis qu’il est déjà de 80-90% dans la plupart des autres pays d’Europe. De plus, en Russie, nation comptant 147 millions d’habitants, Internet a ces dernières années connu une croissance à deux chiffres.

Voici 5 raisons expliquant pourquoi Yandex est toujours numéro un sur ce marché.

  1. Différentes approches des recherches en ligne. Tandis que Google se focalise sur le calcul du référencement des sites, l’algorithme de Yandex prend en compte la distance entre les mots et la pertinence des documents vis-à-vis d’une requête. En 2017, la compagnie a par ailleurs lancé son nouvel algorithme de réseaux, rendant les recherches encore plus efficaces.
  2. Les services médias intégrés. Yandex est le plus important groupe médiatique en Russie et propose une messagerie gratuite, des cartes interactives, de la musique, des vidéos, des espaces de stockage pour les photos, des applications et bien d’autres produits dont Google dispose également. La compagnie américaine est parvenue à attirer les clients de concurrents tels que Yahoo ou Dropbox, mais son homologue russe résiste, en offrant des services comparables en termes de qualité, voire même supérieurs, et adaptés aux utilisateurs locaux.
  3. C’est plus qu’Internet. Avez-vous entendu parler de Google taxi ? Bien sûr que non, puisque cela n’existe pas. Mais en Russie, Yandex est de son côté plus populaire qu’Uber. En réalité, ces deux entreprises ont joint leurs efforts en 2017 pour créer l’un des plus importants services de taxi du pays. Yandex remplace également d’autres compagnies internationales majeures, telles que PayPal, grâce à son service Yandex.Money.
  4. Prévision météo. Vous pourriez penser que ce n’est pas important ; pourtant sans prévision météo, nous n’aurions presque rien pour meubler nos conversations. Grâce à des algorithmes avant-gardistes, Yandex a réussi à développer l’un des plus précis services de prévision météorologique au monde, donnant même accès à une carte des vents. Initialement, les développeurs envisageaient de fermer ce service, mais ils ont changé d’avis suite à une demande des pêcheurs russes, qui y ont recours pour comprendre les structures de migration des poissons.
  5. C’est juste mieux pour les Russes. Yandex est tout simplement meilleur pour les recherches en langue russe. Il a en effet été créé spécifiquement pour le marché russe et est donc en mesure de surmonter de nombreux obstacles linguistiques. De plus, il est plus à même de comprendre CrazyFont, qui consiste à écrire des mots russes en utilisant leur transcription en lettres latines. CrazyFont est particulièrement populaire chez les Russes vivant à l’étranger.

Enfin, une autre raison, et non des moindres, est que Yandex est plus vieux et mieux établi. En 2004, lorsque Google a fait son apparition en Russie, il était déjà trop tard, et le moteur de recherche américain a été battu à plate couture.

Aujourd’hui, Yandex reste le moteur de recherche et la compagnie Internet N°1 en Russie. En 2014, la position de Google a néanmoins commencé à s’améliorer grâce au fait que de plus en plus de Russes utilisent Internet sur leurs appareils mobiles.

Selon le groupe Mail.Ru, 75% des Russes utilisent la plateforme Android sur leurs téléphones, faisant ainsi de Google le principal moteur de recherche sur mobiles. Mais Yandex ne compte pas en rester là, et en 2016 la compagnie a engagé une enquête concernant le système Android de Google, déclarant que sa filiale russe violait la législation anti-monopole du pays.

En août 2017, les utilisateurs russes d’Android ont finalement eu accès à un écran de sélection sur le navigateur Chrome Mobile, leur permettant de choisir le moteur de recherche qu’ils préféraient. « C’est une étape importante pour les utilisateurs russes et quelque chose pour laquelle nous avons longuement travaillé », a déclaré la compagnie par le biais d’un communiqué.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

À ne pas manquer