Top 5 des plus emblématiques avions du constructeur russe Iliouchine

Musa Salgereev/Sputnik
Le bureau d’étude Iliouchine est entré dans l’histoire pour avoir conçu l’avion de combat le plus produit de tous les temps, ainsi que le jet favori du leader nord-coréen Kim Jong-un.

Il-2

Ce puissant avion d’attaque au sol a été la hantise des ennemis, détruisant unités d’infanterie et colonnes de chars, pièces d’artillerie et batteries antiaériennes, entrepôts et trains. Il a notamment été le cauchemar des Allemands, qui l’ont surnommé « la mort noire ». Les Soviétiques, quant à eux, le qualifiaient de « char volant ».

Au début de la Seconde Guerre mondiale, l’Il-2 (« Il » étant le préfixe de « Iliouchine ») monoplace a subi de lourdes pertes face aux intercepteurs ennemis. Il a donc été décidé d’en concevoir un biplace, afin de permettre à un tireur de monter à bord. La nouvelle version a vu le jour en 1942.

La position du tireur était cependant faiblement protégée, ce qui a causé la mort de nombre d’entre eux. Statistiquement, il y a ainsi eu sept fois plus de tireurs tués que de pilotes. Le problème a cependant été résolu avec le successeur modernisé du Il-2, le Il-10, où les deux sièges étaient suffisamment protégés. Malheureusement, il n’a rejoint les airs qu’à la fin du conflit, en 1944.

>>> Les passagers aériens de Russie font leurs adieux à l’emblématique avion de ligne Tu-134

Avec 36 183 unités, l’Il-2 reste à ce jour l’avion de combat le plus produit de l’histoire.

Il-14

Dans les années 50, l’Il-14 était le principal appareil de transport de passagers en URSS. Il était activement utilisé non seulement par les citoyens ordinaires mais aussi par les dirigeants. Ce petit avion d’une capacité maximale de 36 passagers accueillait en effet régulièrement à son bord des délégations soviétiques vers l’Inde, l’Afghanistan ou l’Europe.

Fiable et facile à entretenir, l’Il-14 a parfaitement fait ses preuves dans des conditions climatiques des plus rudes. C’est d’ailleurs pourquoi il a été choisi comme principal avion pour évoluer dans l’Arctique, l’Antarctique et le Grand Nord russe.

En raison de ses incroyables caractéristiques techniques, l’Il-14 était très populaire à travers le monde et a été exporté vers 31 pays. En dépit de son âge avancé, certains sont d’ailleurs encore utilisés à des fins de transport militaire ou de marchandises.

>>> Les cinq meilleurs avions du bureau de conception russe Yakovlev

Il-28

Premier bombardier soviétique, l’Il-28 était particulièrement apprécié des pilotes. L’appareil « lissait » en effet de lui-même les erreurs de pilotage, restant contrôlable et stable en toutes circonstances.

Ce modèle a connu 17 modifications : de bombardier anti-sous-marins à bombardier torpilleur, en passant par un bombardier tactique nucléaire armé de bombes atomiques RDS-4.

Lors des funérailles de Joseph Staline, le 9 mars 1953, parmi tous les avions de l’armée soviétique, seul l’Il-28 a été en mesure de survoler la place Rouge à basse altitude malgré la pluie et la neige et donc de faire ses derniers hommages au défunt leader.

Cet avion a pris part à de nombreux conflits à travers le monde : les guerres civiles au Yémen (1962-1970) et au Nigéria (1967-1970), ou encore la guerre entre le Cambodge et le Viêt Nam (1978-1989). Il a notamment été largement déployé par les États arabes durant leurs guerres contre Israël dans les années 60-70.

>>> Pourquoi le Tu-104 était l'avion de ligne soviétique le plus dangereux

Il-62

L’Il-62 a été le premier avion de ligne à long rayon d’action d’URSS à être conçu pour des vols intercontinentaux. Lors de son premier décollage en 1963, il s’imposait comme le plus grand appareil de transport de passagers au monde.

Rapide, fiable, et bien plus confortable que les autres appareils soviétiques, il était voué à présenter l’Union soviétique sous son meilleur jour à l’étranger. Durant des décennies, sa variante Il-62M a par ailleurs fait office de point de commandement aérien pour les leaders soviétiques et russes, avant de céder sa place à l’Il-96 en 1995.

De nos jours, la plupart des opérateurs du Il-62 à travers le monde ont mis fin à son utilisation pour les vols commerciaux. Néanmoins, en Russie, les ministères de la Défense et des Situations d’Urgence continuent d’y avoir recours. Le Soudan en utilise également encore pour transporter les membres de son gouvernement, tandis que la Corée du Nord en demeure l’unique opérateur dans ses vols commerciaux. Aussi, en plus des trois appareils inclus dans la flotte de la compagnie nord-coréenne Air Koryo, l’Il-62 a été sélectionné pour servir de point de commandement aérien au leader Kim Jong-un.

>>>Les dix meilleurs avions civils soviétiques et russes

Il-76

Avec près de 1 000 exemplaires, l’Il-76 est l’avion de transport militaire à avoir été le plus produit dans le monde. Véritable joyau de l’industrie aéronautique soviétique, il est produit depuis les années 70 et est opérationnel dans des dizaines de pays, de l’Inde aux États-Unis.

Cet appareil est capable d’accueillir à son bord 245 soldats armés, 126 parachutistes entièrement équipés, ou trois véhicules d’infanterie.

L’Il-76 a connu de multiples modifications, y compris l’Il-76SK, poste de commandement stratégique aérien destiné à guider les forces nucléaires du pays au cas où les points de contrôle terrestres seraient non opérationnels.

Une autre version, l’Il-76MDK, a été conçue pour l’entrainement des cosmonautes. Il vole à une altitude de 6 000 mètres, avant de plonger à pic durant 27 secondes afin de reproduire la gravité zéro. Cette manœuvre est alors répétée des dizaines de fois.

Dans cet autre article, nous vous présentons l’An-2, un avion soviétique capable de voler en marche arrière !

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies