Les passagers aériens de Russie font leurs adieux à l’emblématique avion de ligne Tu-134

Legion Media
Les compagnies aériennes russes ont mis fin aux vols commerciaux à bord d’appareils de modèle Tu-134. Néanmoins, l’avion est toujours opérationnel pour le transport de marchandises et en tant que jet d’affaires.

Le 20 mai 2019, l’avion de ligne soviétique Tu-134 a effectué son dernier vol commercial en Russie. Alrosa était la dernière compagnie du pays à en utiliser ces dernières années, ayant recours à deux de ces appareils pour le transport de passagers en Sibérie.

Après l’atterrissage du dernier vol, l’engin a été livré au Musée de l’aviation récemment fondé à Novossibirsk (Sibérie).

Le Tu-134 ne disparaîtra cependant pas complètement des cieux de Russie. Plusieurs appareils servent en effet comme jets d’affaires et moyens de transport de marchandises.

À présent, la Syrie, le Soudan et la Corée du Nord demeurent les seuls opérateurs du Tu-134 dans le cadre de vols commerciaux.

Avec un total de 854 unités produites, le Tu-134 a été l’un des avions de ligne les plus fabriqués en URSS. Il était alors largement exporté vers les nations du pacte de Varsovie.

Le Tu-134 a été le premier avion de ligne soviétique à être certifié par l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), ce qui lui a permis d’être utilisé pour des liaisons à travers le monde.

Durant l’un de ses vols d’essai, le pare-brise du cockpit a été frappé par la foudre en boule. Par miracle, elle est passée par l’entièreté de l’engin et est ressortie par la queue, sans blesser l’équipage.

Le Tu-134 a de tout temps été loué pour sa fiabilité et ses remarquables caractéristiques techniques. Contrairement à de nombreux appareils modernes, il peut décoller et atterrir en toute sécurité par des vents de travers allant jusqu’à 20m/s et des vents de face de 30m/s.

Le Tu-134 a néanmoins été impliqué dans l’une des catastrophes aériennes les plus mortelles de l’histoire. En raison d’une erreur d’un contrôleur aérien, deux avions de ce modèle se sont en effet percutés le 11 août 1979 au-dessus de l’Ukraine, tuant l’ensemble des passagers et membres de l’équipage à leur bord, soit 178 personnes.

En 2002, le modèle a finalement été banni du trafic aérien international, jugé trop bruyant pour les nouvelles normes sonores de l’OACI.

Dans cet autre article, nous vous expliquons pourquoi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un vole à bord d’un avion soviétique obsolète.

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies