Quatre choses à savoir sur le nouveau char T-90M Proryv-3

Vitaly V. Kuzmin
Le char T-90 renaît sous une nouvelle forme et avec de nouvelles options. Quels secrets le fabricant a-t-il révélés à propos de son dernier-né?

La société russe Ouralvagonzavod a présenté à la mi-février une nouvelle version du char soviétique-russe T-90M Proryv-3.

Il s’agit d’une modernisation en profondeur du véhicule de combat vendu à 2 000 exemplaires en Russie et dans le monde. La société s’est fixé pour objectif de mettre le modèle de base de la fin du XXe siècle au niveau des derniers chars modernes, sans dépenser d’argent pour la création d’un char « à partir de zéro ».

Voici les faits de base sur le nouveau T-90M Proryv-3.

Armes de l'Armata

Le modèle T-90M Proryv-3 utilise une tourelle avec un canon provenant du T-14 Armata - 2A82-1M. Elle est complétée par une mitrailleuse de gros calibre télécommandée dotée de munitions Kord-MT de 12,7 mm pour la destruction de véhicules légèrement blindés et des soldats ennemis.

Grâce aux technologies modernes, les concepteurs ont augmenté la précision de la machine de 25 à 30%, portant le niveau de résilience du canon du char à 900 coups.

>>> Le Mi-26, cet hélicoptère russe géant ayant un jour transporté un mammouth

Nouveaux obus spécialement conçus pour le T-90M Proryv-3

En plus des munitions standard, le T-90M a reçu trois types de munitions spécialement conçues pour lui.

La première d'entre elles est la munition anti-blindage sous-calibrée Vacuum-1 avec un noyau d'uranium appauvri. Selon les concepteurs, pendant le vol, le projectile monte à une vitesse de 1980 mètres par seconde et peut traverser un mètre de blindage de char.

La seconde est une munition à fragmentation Telnik avec possibilité de détonation à distance par l'équipage du char.

Et la troisième est un missile à réaction guidé Sprinter - son vol peut être corrigé en cours de processus.

Blindage moderne

La carrosserie du T-90M est recouverte d’un ensemble moderne de protection dynamique modulaire Relikt qui dévie les obus ennemis à un mètre du char. Dans la partie inférieure de la tourelle et à l'arrière, des écrans placés sous une grille servent de protection et le compartiment de combat est protégé par un revêtement anti-éclats.

>>>Trois armes russes dernier cri qui n'ont pas d'analogues au monde

Selon les concepteurs, l’« armure » du char a été conçue de façon à protéger entièrement la machine et l’équipage des impacts d’obus, d’où qu’ils viennent.

Dans le même temps, la signature radar du char est nettement réduite par rapport au modèle de base. En termes simples, la voiture n’apparaît pratiquement pas sur les caméras thermiques des systèmes de visée des chars du XXIe siècle.

Nouveau «cœur»

Au cours de la modernisation, l’une des tâches principales des concepteurs était d’accroître la mobilité de la machine sur le champ de bataille. Le T-90M a été doté d’un nouveau moteur diesel d'une puissance de 1 130 chevaux et d’une boîte à transmission automatique. Maintenant, le monstre de 50 tonnes sera capable de foncer sur des terrains accidentés à une vitesse pouvant atteindre 70 kilomètres à l'heure, et l'équipage pourra profiter de la conduite en utilisant un volant au lieu de plusieurs leviers.

Savez-vous comment la Russie teste les limites de ses forces spéciales? Nous vous le racontons dans cette autre publication

Dans le cadre d'une utilisation des contenus de Russia Beyond, la mention des sources est obligatoire.

Plus d'histoires et de vidéos passionnantes sur la page Facebook de Russia Beyond.
À ne pas manquer

Ce site utilise des cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter les cookies